Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Recherche

Besoin d'aide ? Retrouvez nos conseils pour la recherche sur cette page.
Rechercher dans :
Affiner les résultats :
Résultats 1 à 20 sur 653 - triés par pertinence
Liste Vignette Carte
  • Quai portuaire Vauban (Camaret-sur-Mer)
    Quai portuaire Vauban (Camaret-sur-Mer) Camaret-sur-Mer - quai Vauban - en ville - Cadastre : non référencé (DPT)
    Historique :
    Prat-ar-Pont. Après des années de tergiversations, les travaux du quai Vauban commencent en 1895
    dc_c40c529a-cfee-442f-b30d-ff468bb97f1b_8 :
    Le quai Vauban participe à la cohérence visuelle de l´ensemble des quais : son tracé arrondi fait
    Localisation :
    Camaret-sur-Mer - quai Vauban - en ville - Cadastre : non référencé (DPT)
    Titre courant :
    Quai portuaire Vauban (Camaret-sur-Mer)
    Appellations :
    quai Vauban
    Illustration :
    Vue générale du Quai Vauban IVR53_20062908360NUCA Vue du quai Vauban vers le sud IVR53_20062908430NUCA Vue du quai Vauban vers le nord IVR53_20062908344NUCA Promenade en bois du quai Vauban IVR53_20062908434NUCA
  • Tour de défense
    Tour de défense "dite tour Vauban" Camaret-sur-Mer - le Sillon - isolé - Cadastre : 1831 A 291
    Historique :
    Tour construite entre 1689 et 1696 par Vauban, alors chargé de créer un système défensif basé . La tour Vauban est classée Monument historique en 1907 et inscrite au patrimoine mondiale de l'Unesco
    Observation :
    La tour Vauban a fait l'objet en 2007 de travaux d'enduit et de rejointoiement. La corniche a été
    Précisions sur la protection :
    Tour Vauban : classement par arrêté du 18 septembre 1907. Classement au patrimoine mondial de
    Auteur :
    [ingénieur militaire] Vauban
    Titre courant :
    Tour de défense "dite tour Vauban"
    Appellations :
    Tour Vauban
    Annexe :
    batterie basse semi-circulaire dit "Tour Vauban" (Cr 2) , 2005 . Voir aussi thématique régionale (recensement du patrimoine maritime) - Marie Guillaume. Ouvrage fortifié dit Tour Vauban, 2006.
  • Les fortifications de Vauban en Bretagne
    Les fortifications de Vauban en Bretagne
    Référence documentaire :
    Vauban à Belle-Île : 300 ans de fortifications côtières en Morbihan ASSOCIATION VAUBAN Paris, Acte du congrès Belle-Île 1989, Vauban à Belle-Île : 300 ans de fortifications côtières en Morbihan , Congrès de l´Association Vauban, Belle-Île 5, 6, 7 mai 1989, Le Palais, Gondi, 1990, 177 p. Bibliographie des ouvrages de Vauban ou concernant Vauban AUGER (D.), Bibliographie des ouvrages de Vauban ou concernant Vauban, Saint-Léger-Vauban, Les amis de la Maison Vauban, 3 tomes. Vauban BLANCHARD (A.), Vauban, Paris, Fayard, 1996. La France de Vauban BORNECQUE (R.), La France de Vauban, Paris, Artaud, 1984. "Vauban et la pensée militaire en France au 18e siècle" CHAGNIOT (J.), "Vauban et la pensée "Le château de Bertheaume, la pointe de Perzel, des origines à Vauban (1694)" CHEVILLOTTE (Y .), "Le château de Bertheaume, la pointe de Perzel, des origines à Vauban (1694)", Plougonvelin, 1990, 15
    Auteur :
    [] Vauban Sébastien Le Prestre de, marquis
    Titre courant :
    Les fortifications de Vauban en Bretagne
    Annexe :
    Le Prestre de Vauban (alias Prestre, Le Prêtre) d'après BLANCHARD (A.), Dictionnaire des ingénieurs cette date, notaires seigneuriaux. Maintenue de noblesse en 1667. Seigneurs de Champignolle et de Vauban Le Prestre, écuyer, seigneur puis marquis de Vauban. Né à Saint-Jean-Léger-de-Fourcherets le 15 mai , seigneur de Champignolle et de Vauban, et de sa seconde épouse, Françoise de la Perrière. Mère : Edmée Prestre, ingénieur, puis major de la citadelle de Lille, fils de Paul, seigneur de Vauban, bailli de . Dans son Traité d´Attaque des Places, Vauban écrit : "Avec le canon, on fait brèche où l´on veut, quand pans de bois qui, fort serrées, s´enflamment comme des allumettes [Vauban]. A la fin du 17e siècle, la portée utile de 600 mètres en trajectoire : la distance de la première parallèle de Vauban ; de 50 mètres . (Lécuillier Guillaume, mars 2007 in Mont-Dauphin, une place-forte de Vauban de Nicolas Faucherre, éditions Le Pré-Carré L´expression célèbre "tenir son Pré-Carré" vient d´une lettre adressée par Vauban à
    Texte libre :
    , des temps, des saisons dans lesquelles les places sont attaquées", Vauban, les Oisivetés, maximes générales pour la conduite des attaques. Vauban, 53 ans au service du Roi-Soleil Sébastien le Prestre de Vauban est né en mai 1633 à Saint-Léger-de-Foucherets dans l'Yonne. Issu de la petite noblesse assiégée par Vauban, ville prise, ville défendue par Vauban, ville imprenable". De 1653 à 1703, Vauban Vauban réfléchit aux procédés de l'attaque des places. Il conçoit et codifie une méthode de siège des démantèlement à la mine des fortifications de Nancy. En bon ingénieur, Vauban améliore les fortifications en , Vauban est mis en concurence avec le chevalier de Clerville au sujet des fortifications de Dunkerque , « protecteur » de Vauban, à la guerre, et Colbert, protecteur de Clerville, à la marine. Le chevalier de Clerville restera commissaire général des Fortifications jusqu'en 1678 date de sa mort. Vauban en attendant terrestres. Avec la guerre de Hollande en 1673, Vauban implore le Roi et Louvois de mettre en place "son pré
    Illustration :
    défense des îles d'Houat et Hoëdic, à Belle-Ile par Vauban le 14 septembre 1685 IVR53_20082910439NUCA Roscanvel), 3 mars 1689 par Vauban (autographe) IVR53_20082910433NUCA Roscanvel) exécutés sur l´ordre de Vauban, 1689 IVR53_20082908850NUCA 1689, signé par Vauban. Bibliothèque du Génie, Manuscrit in f°33g tome 2 atlas IVR53_20082908812NUCA Plan du château du Taureau suivant le projet de monsieur de Vauban, rez-de-chaussée, 28 mars 1689 Plan du château du Taureau suivant le projet de monsieur de Vauban, terrasse, 28 mars 1689 Vauban, rez-de-chaussée, 28 mars 1689 IVR53_20082910276NUCA Plan du fort et batterie de l'île Longue, fait à Brest le 15 juillet 1695 et signé par Vauban signé par Vauban. Bibliothèque du Génie, Manuscrit in f°33g tome 2 atlas IVR53_20082908814NUCA en cet endroit de 850 toises, fait à Brest le 15 juillet 1695 et signé par Vauban. Bibliothèque du
  • Porte Vauban, enceinte urbaine (Le Palais)
    Porte Vauban, enceinte urbaine (Le Palais) Palais (Le) - Intra muros - en ville - Cadastre : AC 91
    Historique :
    Bangor" est construite comme "porte Vauban" en 1864-1865. Sur les vues du début du 20e siècle, le pont
    Description :
    La porte Vauban est un tunnel à voûte en anse-de-panier de 17 mètres de long qui traverse la l'inscription "Porte Vauban". Cette première porte était initialement précédée d'un petit fossé ou haha, franchi , avec corniche à denticules et cartouche en calcaire portant l'inscription "Porte Vauban". De part et
    Titre courant :
    Porte Vauban, enceinte urbaine (Le Palais)
    Illustration :
    Porte Vauban, relevé photogrammétrique IVR53_19835602545P Porte Vauban, relevé photogrammétrique IVR53_19775600042P Porte Vauban, relevé photogrammétrique IVR53_19775600044P Porte Vauban, relevé photogrammétique IVR53_19835602546P 21 Fi 2239. Belle-Île, La Porte Vauban, Entrée de la ville, vers 1890-1920. IVR53_20175608698NUCY Enceinte de ville - Mur d'enceinte, porte Vauban, côté campagne IVR53_19735600100X Enceinte de ville - Mur d'enceinte, porte Vauban côté ville IVR53_19735600189X Enceinte de ville - Mur d'enceinte, porte Vauban, détail du haut de la porte IVR53_19735600102X Enceinte de ville - Mur d'enceinte, porte Vauban, banc intermédiaire sur les marches des deux Enceinte de ville - Mur d'enceinte, porte Vauban, détail du banc et départ de l'escalier
  • Ouvrage fortifié dit Tour Vauban (Camaret-sur-Mer)
    Ouvrage fortifié dit Tour Vauban (Camaret-sur-Mer) Camaret-sur-Mer - le Sillon - Digue dite route du Sillon - en ville - Cadastre : AD 56
    Historique :
    tracée par Sébastien Le Prestre de Vauban en 1689, non loin de la Chapelle Notre-Dame-de-Rocamadour dont ". Vauban utilisa le premier cette expression, sans doute pour demander des crédits supplémentaires destinés correspondance de Vauban au début du 20e siècle, reprend ce nom. Il est à nouveau utilisé pour le dossier de Vauban. Cette tour fait en effet partie, avec le château de Brest, des seuls édifices de défense côtière
    Auteur :
    [ingénieur militaire] Vauban
    Titre courant :
    Ouvrage fortifié dit Tour Vauban (Camaret-sur-Mer)
    Appellations :
    Tour Vauban
    Annexe :
    dit "Tour Vauban" : Voir aussi enquête thématique régionale (fortifications littorales) - 2002 - Guillaume Lecuillier : Four à boulets de la Tour Vauban : .
    Illustration :
    Vue générale de la Tour Vauban IVR53_20082908260NUCA Face est de la Tour Vauban IVR53_20082908259NUCA Vue de la Tour Vauban avant restauration IVR53_20062908499NUCA Face sud de la Tour Vauban avant restauration IVR53_20062908498NUCA Vue de la Tour Vauban au sein du Sillon IVR53_20082908262NUCA
  • Tour Vauban : tour et batterie basse semi-circulaire (Camaret-sur-Mer)
    Tour Vauban : tour et batterie basse semi-circulaire (Camaret-sur-Mer) Camaret-sur-Mer - Anse de Camaret - le Sillon - en écart - Cadastre : AD 56
    Observation :
    La tour Vauban a fait l'objet en 2007 de travaux d'enduit (342 m2) et de rejointoiement (643 m). La
    Référence documentaire :
    Vauban PESQUEUR (L.), Schéma d´interprétation du patrimoine. Phase 1 : Valorisation du patrimoine militaire. Projet Tour Vauban. Parc Naturel régional d´Armorique, Pays Touristique du Ménez-Hom Atlantique Vauban et Brest. Dossier. Une stratégie modèle de défense portuaire, 1683-1704 PETER (J), préface de Jean Meyer, Vauban et Brest. Dossier. Une stratégie modèle de défense portuaire, 1683-1704, Paris
    Précisions sur la protection :
    Tour Vauban : classement par arrêté du 18 septembre 1907. Classement au patrimoine mondial de
    Auteur :
    [ingénieur militaire] Vauban
    Titre courant :
    Tour Vauban : tour et batterie basse semi-circulaire (Camaret-sur-Mer)
    Appellations :
    Tour Vauban
    Annexe :
    Le Prestre de Vauban (alias Prestre, Le Prêtre) d'après BLANCHARD (A.), Dictionnaire des ingénieurs cette date, notaires seigneuriaux. Maintenue de noblesse en 1667. Seigneurs de Champignolle et de Vauban Le Prestre, écuyer, seigneur puis marquis de Vauban. Né à Saint-Jean-Léger-de-Fourcherets le 15 mai , seigneur de Champignolle et de Vauban, et de sa seconde épouse, Françoise de la Perrière. Mère : Edmée Prestre, ingénieur, puis major de la citadelle de Lille, fils de Paul, seigneur de Vauban, bailli de La tour Vauban par Philippe Truttmann "Plus connue du grand public, la "tour de Camaret", placée à , le secret avait été éventé, ce qui permis à Louis XIV de nommer Vauban au commandement de la région Extraits de lettres de Vauban Le 28 juin 1694, soit 10 jours après la bataille, Vauban écrivait au retranchements... ". Le 22 octobre 1694, Vauban écrivait à Barbezieux : "L´attaque de Camaret a été repoussée
    Texte libre :
    rouge (du fait de son enduit étanche à base de brique pilée) porte aujourd'hui le nom de Vauban. C'est l fortification de Camaret est projetée par Vauban lors de sa deuxième visite à Brest en 1685 : "Il existe deux prisonniers rémunérés pour cette tâche. Dans un courrier en date du 5 octobre 1695, Vauban précise : "Ce sont 1695, Vauban écrit au roi : "On travaille à la tour et à la batterie de Camaret, qui sera, Dieu aidant profil de la tour et de la batterie établis par l´ingénieur Traverse en 1696 et annotés par Vauban : "Bon Vauban dans un courrier à Pontchartrain, secrétaire d´État à la Marine en septembre 1694, visible de très Camaret reflète la toute puissance du Roi-Soleil et marque l´entrée dans la rade de Brest. La tour Vauban -réduit". La tour de défense côtière : un plan-type ? De manière ponctuelle, Vauban fait édifier des celles des îles d´Houat et de Hoëdic (1686-1692), du Mengant (1687) et la tour Vauban à Camaret (1693 -1696). Cette première génération de tours côtières à la Vauban, exception faite de la tour de Camaret
    Illustration :
    Coupe de la tour Vauban par Ph. Truttmann IVR53_20042903682NUCA La tour Vauban : perspective d'ensemble par Ph. Truttmann IVR53_20042903683NUCA , signé par Vauban IVR53_19832900748PE Vauban IVR53_20042901736NUCA Vauban IVR53_20042901737NUCA Vue générale de la Tour Vauban, fin 19e siècle- début 20e siècle, carte postale ancienne Vue générale de la Tour Vauban, fin 19e siècle- début 20e siècle, carte postale ancienne Vue générale de la Tour Vauban : élévation Ouest, 1959 IVR53_20042903523NUCA Vue de la Tour Vauban : élévation Ouest, 1959 IVR53_20042903524NUCA Vue de la Tour Vauban : élévation Nord, 1959 IVR53_20042903525NUCA
  • Aiguade, Belle Fontaine (Le Palais)
    Aiguade, Belle Fontaine (Le Palais) Palais (Le) - Belle-Fontaine - - isolé
    Précisions sur la protection :
    Aiguade Vauban, y compris la terrasse et la digue (cad. ZL 26) : classement par arrêté du 13
    Auteur :
    [ingénieur militaire] Vauban
    Appellations :
    Aiguade Vauban
    Texte libre :
    d' eau, dont la construction a vraisemblablement été décidée par Vauban pour que les vaisseaux de la
  • Caserne Sourdis
    Caserne Sourdis Roscanvel - Route de Quélern - - isolé - Cadastre : AK 113
    Appellations :
    Caserne Vauban
    Annexe :
    selon le plan-type de casernement de Vauban, devait comporter quatre travées indépendantes juxtaposées (On sait que le casernement type dû à Vauban (approuvé par Colbert en 1679) était constitué par une , une place-forte de Vauban de Nicolas Faucherre, éditions Aristeas / Actes Sud / Cité de l'Architecture  : les casernes. Le plan-type de la caserne est conçu et normalisé par Vauban à l´occasion de la diffusé dans toutes les places-fortes de son département. La caserne Vauban se présente comme une cellule casernes en rez-de-chaussée peuvent également servir d´écurie à la cavalerie. La caserne à la Vauban se
  • Ensemble fortifié : batteries et casernes, année
    Ensemble fortifié : batteries et casernes, année "1848" de l'îlot des Capucins (Roscanvel) Roscanvel - Ilot des Capucins - isolé - Cadastre : C 488
    Auteur :
    [personnage célèbre] Vauban
    Description :
    fortifié selon un plan initial de Vauban. Les casernements datés de 1848 sont habilement protégés des coups
    Annexe :
    en 1693-1694, par Vauban. On trouve entre autres un projet de Traverse daté du 27 janvier 1696 relatif à une batterie à construire sur l'ilôt, et visé par Vauban (Archives de l'Inspection du Génie (vers 1694-95) : ouvrages de Vauban (batteries hautes). Il existe, aux archives de l'Inspection du Génie , un projet de Traverse approuvé par Vauban, pour la construction d'une batterie basse sur l'ilôt. Les  : construction de la batterie de l'îlot avec son casernement (reprise presque mot à mot du projet de Vauban 1696 Vauban (1694-1695 peut-être même 1685) occupait la partie nord de l'actuelle batterie de 24 cm. Batterie (Traverse visé par Vauban - Archives du génie). Projet non exécuté, faute d'argent. 1847-1849 : aménagement
    Texte libre :
    " Vauban, 1695. Face à la pointe du Minou, côté Cornouaille, une batterie de 25 embrasures, une caserne (intégrant un magasin à poudre), un corps de garde et un mur d’enceinte sont proposés par Vauban en 1695 sur charge de la côte de Cornouaille, le 24 janvier 1696 et contresigné par Vauban. Si, sur le papier, le
    Illustration :
    Brest, fait à Brest, le 24 Janvier 1696 par Traverse et paraphé par Vauban IVR53_20032901877NUCA Traverse approuvé par Vauban en 1696 mais non réalisé IVR53_20052903215NUCA Traverse approuvé par Vauban en 1696 mais non réalisé IVR53_20052903216NUCA
  • Ensemble fortifié : 4 redoutes et blockhaus (Stützpunkt
    Ensemble fortifié : 4 redoutes et blockhaus (Stützpunkt "Le Conquet") (Re 40-55) Conquet (Le) - Plage des Blancs Sablons - isolé
    Référence documentaire :
    "Vauban au Conquet" TABURET (G.), "Vauban au Conquet", Les cahiers de l´Iroise, 1956, 2, p. 12-17.
    Auteur :
    [ingénieur militaire] Vauban
    Texte libre :
    Normandie de Guillaume Lécuillier, coll. les étoiles de Vauban, Paris, éditions du Huitième jour, nov. 2006 Blancs Sablons] et celles du dit Bertheaume... [...]", Vauban, Fortification du goulet de Brest, novembre 1695. Aux Blancs Sablons, il s'agit pour Vauban de défendre la plage d'une tentative de débarquement générales établies par Vauban "commandant de la place de Brest" interarmes en 1694. Les batteries seront la côte de la Hougue dans le Cotentin. Les redoutes de Vauban (mises en oeuvre par l'ingénieur les directives de Vauban pointe du Renard, Sainte-Barbe, Saint-Mathieu, Guini, Neven, sur l'île Longue
    Illustration :
    Plan de la redoute Vauban, 2e moitié 19e siècle IVR53_19872900008P
  • Réduit, année
    Réduit, année "1854" dit "Réduit de Quélern" (Roscanvel) Roscanvel - Quélern - isolé - Cadastre : E 238
    Référence documentaire :
    p. 277-281 Vauban et Brest. Dossier. Une stratégie modèle de défense portuaire, 1683-1704 PETER (J ), préface de Jean Meyer, Vauban et Brest. Dossier. Une stratégie modèle de défense portuaire, 1683-1704 Roscanvel : Le premier plan tracé par Vauban de la presqu´île de Roscanvel et du retranchement de l´île de Quélern est daté de 1689. Selon Vauban, la presqu´île faisait 2 800 toises de long sur 1 000 à 1 200 de large, entourée de la mer de tous côtés. Dès cette époque, l´idée de Vauban fut de faire de la presqu proximité de Brest, un territoire inviolable grâce à un système de défense tous azimuts. Selon Vauban, "ce puissant, fut conçu par Vauban pour fermer le pied de la presqu´île dans sa partie la plus resserrée. Le projet de Vauban consistait à édifier un fort de terre de quatre bastions de 120 toises de polygone ou serrer les affûts et les armes. En avril 1694, Vauban écrivait à propos du fort dont la construction lui , et épargnerait là de fort grosses gardes". Selon le projet de Vauban du 23 avril, la construction d
    Auteur :
    [ingénieur militaire] Vauban
    Annexe :
    Landaoudec et de Trémaïdic)". Premières lignes de Vauban : 1689-1694 Les archives de la Marine possèdent un plan manuscrit daté de mars 1689 et signé de Vauban (Venu à Brest en 1685 puis le 18 février 1689 anglo-hollandais d´attaque contre Brest, charge Vauban de prendre sur place toutes dispositions utiles pour la mise en état de défense. Lieutenant-général depuis 1688, Vauban reçoit alors pour la ouvrages. Il est vrai qu´il ne concerne que l´armement de défense des côtes.), Vauban remanie le projet des des frontières maritimes fut mis en veilleuse malgré les avis [répétés] de Vauban, compte tenu du (est) des anciennes lignes de Vauban en en conservant le tracé général. - Pour la partie droite (ouest . Cet ouvrage n´est en fait que l´exécution, à terme du projet de fort rectangulaire de Vauban (1694 des organisations comprend : - Les lignes primitives ou lignes de Vauban (à l´état de vestiges) - Les  : L´ouvrage occupe l´emplacement d´un fort carré projeté par Vauban (Projet de Traverse de 1696 et
    Texte libre :
    forme d´un rectangle bastionné dont Vauban avait dressé le plan dès 1694 (quoique ce dernier fût de
    Illustration :
    Projet d'un fort proposé sur la presqu'île des Espagnols fait à Brest en mai 1694 par Vauban Vue aérienne du réduit de Quélern en 1971 prise dans l'alignement des anciennes lignes de Vauban Vauban. En arrière-plan : la caserne Sourdis IVR53_19712902420NUCA
  • Fortifications d'agglomération dite ville close (Concarneau)
    Fortifications d'agglomération dite ville close (Concarneau) Concarneau - la Ville-Close
    Référence documentaire :
    fortifications en Bretagne et Normandie. Paris, éd. du Huitième Jour, coll. Les étoiles de Vauban (dir. N
    Auteur :
    [ingénieur militaire] Vauban
    Texte libre :
    "Oubliée en toute façon", Vauban, 1695. Doté d´une source, le site de Concarneau "naturellement Concarneau dans le système défensif de la province de Bretagne et du Royaume, Vauban fait moderniser les profondeur, Vauban adapte une nouvelle porte comprenant pont-levis et fossé en arrière de la demi-lune. Coté notamment la surélévation de la tour du Gouverneur. Ces projets, pourtant validés par Vauban, sont rejetés par le Roi qui juge cette place comme "fortification ordinaire". En juillet 1695, Vauban lui-même (il
  • Batterie de côte et corps de garde de la Mort aux Anglais (Camaret-sur-Mer)
    Batterie de côte et corps de garde de la Mort aux Anglais (Camaret-sur-Mer) Camaret-sur-Mer - La Mort aux Anglais - - isolé - Cadastre : AT 145
    Historique :
    Tour Vauban, dont une à la Mort aux Anglais (pointe Sainte-Barde), au sud de la plage de Trez Rouz, sur
    Auteur :
    [ingénieur militaire] Vauban
  • Ensemble fortifié de la pointe des Espagnols (Roscanvel)
    Ensemble fortifié de la pointe des Espagnols (Roscanvel) Roscanvel - pointe des Espagnols - isolé - Cadastre : A 634
    Historique :
    siècle, Vauban y fait construire une batterie haute armée de 4 canons de 24 livres de balle et 3 mortiers deviendra la batterie Vauban et sera remaniée au début et à la fin du 19e siècle). Différents édifices construite sous le terre-plein de la batterie basse de Vauban et un magasin à poudre sous roc sous l'ouvrage
    Auteur :
    [ingénieur militaire] Vauban
  • Réduit de Quélern (Roscanvel)
    Réduit de Quélern (Roscanvel) Roscanvel - Quélern - en écart - Cadastre : E 238
    Historique :
    . Un projet de fort avait déjà été émis par Vauban à la fin du 17e siècle, mais celui-ci n´avait pas
    Auteur :
    [ingénieur militaire] Vauban
  • Feu dit tourelle de la Roche Mengant (Roscanvel)
    Feu dit tourelle de la Roche Mengant (Roscanvel) Roscanvel - roche Mengant - isolé - Cadastre : DPM
    Historique :
    des batteries de part et d'autre du goulet, Vauban reprend le projet en 1683 et 1685. Des
    Auteur :
    [ingénieur militaire] Vauban
  • Caserne Sourdis, route de Quélern (Roscanvel)
    Caserne Sourdis, route de Quélern (Roscanvel) Roscanvel - Quélern - route de Quélern - en écart - Cadastre : AK 113
    Historique :
    1793 et 1826. Le bâtiment est réalisé selon le plan-type de casernement de Vauban avec quatre travées
    Auteur :
    [ingénieur militaire] Vauban
  • Ensemble fortifié de la pointe de Cornouaille (Roscanvel)
    Ensemble fortifié de la pointe de Cornouaille (Roscanvel) Roscanvel - pointe de Cornouaille - isolé - Cadastre : D 737, 738
    Historique :
    embrasures. Vauban critique son implantation, le bâtiment étant exposé à l´érosion marine (elle sera d , au sud de la précédente, conçue par Vauban dès la décennie précédente, en lien avec la batterie et le
    Auteur :
    [ingénieur militaire] Vauban
  • Batterie de côte et corps de garde (Re 33)
    Batterie de côte et corps de garde (Re 33) Plouarzel - Pointe de Corsen - isolé
    Auteur :
    [ingénieur militaire] Vauban
    Illustration :
    Plan de la batterie de la pointe de Corsen (projet : ?, commune de Plouarzel) par Vauban
  • Four à boulets
    Four à boulets Camaret-sur-Mer - Anse de Camaret - isolé
    Précisions sur la protection :
    Tour Vauban : classement par arrêté du 18 septembre 1907.
1 2 3 4 33 Suivant