Logo ={0} - Retour à l'accueil

Recherche

Besoin d'aide ? Retrouvez nos conseils pour la recherche sur cette page.
Rechercher dans :
Affiner les résultats :
  • Tous les départements
  • Toutes les illustrations
  • Tous les types
Résultats 1 à 20 sur 45 - triés par pertinence
  • Hôpital, l'Abbaye (Le Tronchet)
    Hôpital, l'Abbaye (Le Tronchet) Tronchet (Le) - l' Abbaye - en village - Cadastre : 1982 B
    titreCourant :
    Hôpital, l'Abbaye (Le Tronchet)
    cadresEtude :
    inventaire préliminaire Le Tronchet
    historique :
    ont été réalisés par l'entrepreneur Peigné. L'hôpital a été inauguré le 11 octobre 1908 ; ce même jour , fut inauguré le monument commémoratif dédié à B. Robidou dans le village de Plerguer. Le nom donné à cet hôpital résulte du souhait de Alexis Bigot de lui voir attribuer le même nom qu'à sa fille Marie
    localisation :
    Tronchet (Le) - l' Abbaye - en village - Cadastre : 1982 B
  • Magasin de commerce, 6 rue Nationale (Plélan-le-Grand)
    Magasin de commerce, 6 rue Nationale (Plélan-le-Grand) Plélan-le-Grand - 6 rue Nationale - en village - Cadastre : 1980 AD 280, 281
    titreCourant :
    Magasin de commerce, 6 rue Nationale (Plélan-le-Grand)
    cadresEtude :
    inventaire préliminaire Plélan-le-Grand
    canton :
    Plélan-le-Grand
    historique :
    construction se fit apparemment sur les fondations d'une habitation plus ancienne. Celle-ci, visible sur le cadastre de 1823, semble même avoir été remployée en partie. Elle occupe aujourd'hui le numéro 4 de la Rue Nationale (cf. dossier). Belle construction de schiste pourpre dans le centre-bourg.
    localisation :
    Plélan-le-Grand - 6 rue Nationale - en village - Cadastre : 1980 AD 280, 281
  • Gendarmerie, 2 avenue de la Libération (Plélan-le-Grand)
    Gendarmerie, 2 avenue de la Libération (Plélan-le-Grand) Plélan-le-Grand - 2 avenue de la Libération - en village - Cadastre : 1980 AD 583
    titreCourant :
    Gendarmerie, 2 avenue de la Libération (Plélan-le-Grand)
    cadresEtude :
    inventaire préliminaire Plélan-le-Grand
    canton :
    Plélan-le-Grand
    historique :
    chantiers (vingt fois sur vingt-cinq chantiers) entre 1880 et 1925. Son fils, Pierre Laloy, le conservera . Ce modèle de départ est celui de la gendarmerie de Plélan-le-Grand qu'il construit en 1898. Le et trois chambres pour le brigadier à l'est, une cuisine, deux chambres pour un gendarme et un bureau pour le brigadier à l'ouest ; au premier étage, trois appartements de gendarme comprenant chacun une
    localisation :
    Plélan-le-Grand - 2 avenue de la Libération - en village - Cadastre : 1980 AD 583
  • Ancien hôtel Le Chapelier, 16 rue de Viarmes (Rennes)
    Ancien hôtel Le Chapelier, 16 rue de Viarmes (Rennes) Rennes - 16 rue de Viarmes - en ville - Cadastre : 1980 BP 49
    titreCourant :
    Ancien hôtel Le Chapelier, 16 rue de Viarmes (Rennes)
    profession :
    [commanditaire] Le Chapelier
    referenceDocumentaire :
    résidentiel à la limite du centre ancien : Sévigné, étude réalisée avec le concours du ministère de la Culture
    dc_16e1c058-3ed5-41d5-aab2-1df8b24365c3_37 :
    construit rue Hoche par le même architecte. La variété des volumes en plan et en élévation, l'importance , le jeu des deux ailes basses calant le logis dans sa parcelle et isolant le jardin, celle du nord en
  • École publique, 18 avenue de la Libération (Plélan-le-Grand)
    École publique, 18 avenue de la Libération (Plélan-le-Grand) Plélan-le-Grand - 18 avenue de la Libération - en village - Cadastre : 1980 AD 588
    titreCourant :
    École publique, 18 avenue de la Libération (Plélan-le-Grand)
    cadresEtude :
    inventaire préliminaire Plélan-le-Grand
    canton :
    Plélan-le-Grand
    localisation :
    Plélan-le-Grand - 18 avenue de la Libération - en village - Cadastre : 1980 AD 588
    referenceDocumentaire :
    p. 90 EALET, Jacky, GOUNEAU, Lucien, GRUEL, Sylvie, LARCHER, Guy. Le pays de Brocéliande. Rennes
  • Ancien hôtel Le Chartier, puis maison des Filles de la Charité, actuellement édifice de l'enseignement, 29 rue de la Palestine (Rennes)
    Ancien hôtel Le Chartier, puis maison des Filles de la Charité, actuellement édifice de l'enseignement, 29 rue de la Palestine (Rennes) Rennes - 29 rue de la Palestine - en ville - Cadastre : 1980 BH 50
    titreCourant :
    Ancien hôtel Le Chartier, puis maison des Filles de la Charité, actuellement édifice de
    profession :
    [commanditaire] Le Chartier
    historique :
    Hôtel construit en 1879 pour M. Le Chartier, sur des plans de l'architecte Jean-Marie Laloy
    referenceDocumentaire :
    résidentiel à la limite du centre ancien : Sévigné, étude réalisée avec le concours du ministère de la Culture
    dc_16e1c058-3ed5-41d5-aab2-1df8b24365c3_37 :
    urbanistiques, pour lequel Laloy a choisi le style Renaissance. L'impact du pavillon formant traitement d'angle est perçu depuis le bas du boulevard de la Duchesse-Anne.
  • Groupe scolaire : école professionnelle, école maternelle et école primaire, actuellement Cathédraloscope, 3, 5 place de la Cathédrale (Dol-de-Bretagne)
    Groupe scolaire : école professionnelle, école maternelle et école primaire, actuellement Cathédraloscope, 3, 5 place de la Cathédrale (Dol-de-Bretagne) Dol-de-Bretagne - 3, 5 place de la Cathédrale - en ville - Cadastre : 1982 AC 28 à 30, 939, 940
    annexe :
    Le 19 mai 1882, le conseil municipal décide la destruction de l'ancien palais épiscopal transformé en collège. "le collège et l'école primaire qui y est jointe ont vu le nombre de leurs élèves fréquentent le collège, 7 seulement suivent les cours de latin et que les 100 autres sont donc classes de , une tentative d'enseignement moderne", Le Rouget de Dol, n°54, 1988, p. 38.
    historique :
    primaire et une école primaire supérieure, l'établissement ouvre ses portes le 1er octobre 1888. Devant le
    referenceDocumentaire :
    . Le Rouget de Dol, 1988, n° 54. 20e siècle. In : LOYANT, Jean-Claude, MARION, Patrice. Dol-de-Bretagne et le marais. Rennes : Alan , MARION, Patrice. Dol-de-Bretagne et le marais. Rennes : Alan Sutton éditions, 1994. (Mémoire en images). , Catherine. L'école primaire supérieure, une tentative d'enseignement moderne. Le Rouget de Dol, 1988, n° 54. p. 39. Dol-de-Bretagne - Le collège de Dol. Carte postale, début 20e siècle. In : LEMETAYER , Catherine. L'école primaire supérieure, une tentative d'enseignement moderne. Le Rouget de Dol, 1988, n° 54. d'enseignement moderne. Le Rouget de Dol.. d'enseignement moderne. Le Rouget de Dol. d'enseignement moderne. Le Rouget de Dol. moderne. Le Rouget de Dol.
  • Séminaire, hôpital, actuellement maison de retraite, rue de Dinan, l'Abbaye-sous-Dol (Dol-de-Bretagne)
    Séminaire, hôpital, actuellement maison de retraite, rue de Dinan, l'Abbaye-sous-Dol (Dol-de-Bretagne) Dol-de-Bretagne - l' Abbaye-sous-Dol - rue de Dinan - en ville - Cadastre : 1982 AD 767
    annexe :
    Description de l'hôpital par Jean-Marie Laloy (architecte rennais) le 18 octobre 1910. "L'hospice pratique consistait : 1° A conserver à l'usage d'hospice et en l'appropriant le vieil établissement. 2° A construire un hôpital neuf. Le projet que je soumets est conforme à cette idée d'ensemble. Hospice - A lits avec les surfaces et cubes d'air nécessaires. Hôpital - L'hôpital sra construit dans le prolongement de l'aile qui va du sud-est au sud-ouest. En face sera le pavillon d'isolement. Ces bâtiments contiendront 43 lits. L'ensemble général de la dépense s'élèvera à la somme de 246000F00. Le présent devis montant à la somme de 246000F00 dressé par l'architecte soussigné. Fait à Rennes, le 18 octobre 1910 après avoir rectifié le dossier sur les indications contenues dans les lettres ministérielles en date du 17 et
    illustration :
    La chapelle, intérieur : vue générale vers le choeur IVR53_19983500687XA La chapelle, intérieur : vue générale vers le choeur IVR53_19983500686X
    historique :
    de justice.] Il accueille le Grand Séminaire en 1697, à l'initiative de Mgr Chamaillart. Les bâtiments sont reconstruits : en 1771, le corps de logis, en 1777, l'église. Transformé en hôpital après la Révolution, il remplace l'hôpital de Dol situé dans le faubourg de l'Evêque. Il est transformé au début du
    referenceDocumentaire :
    t. 1 Le Département d'Ille-et-Vilaine. Histoire - Archéologie - Monuments BANÉAT, Paul. Le
  • Ecole Nationale Supérieure d'Agronomie, ancienne école d'agriculture, route de Saint-Brieuc (Rennes)
    Ecole Nationale Supérieure d'Agronomie, ancienne école d'agriculture, route de Saint-Brieuc (Rennes) Rennes - route de Saint-Brieuc - en ville - Cadastre : 1980 AL 162, 175 à 177 1980 AH 13, 236
    description :
    de cités universitaires au sud (fig. 18 et 20). Le bâtiment principal, construit en calcaire , comme les salles de cours contemporaines (fig. 21 et 22). Le bâtiment principal de plan allongé est ´axe de la grille d´honneur, dont le toit à quatre pans est coiffé d´un lanternon et dont la travée
    illustration :
    Vue de situation depuis le nord IVR53_20023500740XA Vue depuis le nord IVR53_20013520705NUCA Vue depuis le sud-ouest IVR53_20023501951XA Vue de l'étage de soubassement, depuis le sud IVR53_20013520709NUCA Vue depuis le nord-ouest IVR53_20023501957XA Détail sur le décor de la façade IVR53_20023501954XA Vue des bâtiments sud-est, depuis le nord IVR53_20013520714NUCA Vue des bâtiments sud, depuis le sud IVR53_20023501958XA
    historique :
    départemental Jean-Marie Laloy. L'inauguration a lieu le 12 août 1896. Pendant la Première Guerre mondiale , logements pour le chef de culture et l'intendant de l'école, entrepôts et galerie des machines. L'école sous le mandat du directeur Mantagrin ; ouverture en 1968. Entre 1970 et 1985 construction de nombreux laboratoires derrière le bâtiment principal dit "La Masure". Depuis les années 1980 les bâtiments de la ferme ). Dès 1993 des travaux de restauration de l'ensemble du site sont programmés par le ministère de
    dc_16e1c058-3ed5-41d5-aab2-1df8b24365c3_37 :
    Edifice majeur dans le domaine de l'architecture publique, à Rennes, en particulier celui de rurale de la commune où elle favorisera le développement urbain, dans la première moitié du 20e siècle par son plan et son implantation qui rappellent celle du binôme château-ferme, qui se développe dès le
  • Château de Kerriou (Gouézec)
    Château de Kerriou (Gouézec) Gouézec - Kerriou - isolé
    description :
    l'angle ouest. Au-dessus d'un niveau de sous-sol, le corps de logis comporte un rez-de-chaussée surélevé , un étage carré et un étage de comble distribué par un grand escalier situé dans le pavillon ouest surélevé d'un demi-niveau. Les maçonneries sont en moellon tandis que le soubassement, les bandeaux
    observation :
    Le château de Kerriou est une version plus développée et plus tardive du château de la Haute-Dibois à Baguer-Lorvan (35) réalisé par l'architecte en 1894, pour un membre de la même famille. Le style siècles. Le décor intérieur, ensemble homogène de style néogothique de belle qualité, est-il conservé
    illustration :
    Le manoir de Kerriou sur le cadastre ancien IVR53_20052904395NUCA L'ancienne chapelle Saint-Yves dans le parc IVR53_20052904376NUCB Le grand hall : vue de la cheminée IVR53_20052904391NUCB Le grand hall (autre vue) IVR53_20052904384NUCB
    historique :
    Château construit en 1906 par l'architecte rennais Jean-Marie Laloy pour le comte Henri de Legge et son épouse, Cecilia Monteiro de Barros, sur le domaine de l'ancien manoir de Kerriou. Après son occupation pendant la 2e guerre, le château change plusieurs fois de main. Il a été restauré à la fin du 20e
    referenceDocumentaire :
    3944. Château de KERIOU-en-GOUEZEC (F.) Façade Sud. Hamonic E. St-Brieuc / Le Doaré (photographe 56 - GOUEZEC (Finistère) - Institution Saint-Yves. L'Ancienne chapelle Saint-Yves dans le parc . Editions d'Art Jos-Le Doaré - Châteaulin. Carte postale (A.D. 29 : 2 J). 60 - GOUEZEC (Finistère) - Institution Saint-Yves. Le Grand hall. Editions d'Art Jos-Le Doaré 59 - GOUEZEC (Finistère) - Institution Saint-Yves. La cheminée du grand hall. Editions d'Art Jos-Le p. 908 Le patrimoine des communes du Finistère. Collection : Le patrimoine des communes de France
  • École communale de filles et de garçons, rue Antoine Chatel (Chartres-de-Bretagne)
    École communale de filles et de garçons, rue Antoine Chatel (Chartres-de-Bretagne) Chartres-de-Bretagne - rue Antoine Chatel - en ville
    annexe :
    logement pour l'instituteur adjoint. Louis Chouisnard, architecte. 1932. Le 19 mars, rapport de Louis juin 1904. P.M. Laloy, architecte du Département. 1902. Le 15 septembre. Lettre du Préfet au maire de bâtiment très peu convenable. Elles n'ont que des salles de classes insuffisantes et le logement commun à
    historique :
    Ecole des filles construite par Jean-Marie Laloy en 1904 selon un modèle courant, dans le style
    referenceDocumentaire :
    Le département d'Ille-et-Vilaine, Histoire, Archéologie, Monuments. BANEAT, Paul. Le département , GRELLIER Dominique, GUEGUEN Richard, LEVEQUE Joël, LE NEZET Claude, PIOU Louis, PLAINE Jean, PORIER Alain
  • Maison de villégiature dite Roch Gaô, 12 rue Robert Surcouf (Cancale)
    Maison de villégiature dite Roch Gaô, 12 rue Robert Surcouf (Cancale) Cancale - 12 rue Robert Surcouf - en ville - Cadastre : 1982 H 204
    dc_8c9ea02c-ed1c-4f2e-a52e-6e6ef6637292_3 :
    porche d'entrée latéral permettant également le passage au jardin
    historique :
    l'habitation, passage vers le jardin).
  • Ecole puis mairie, rue Louis Joseph Maudet (Saint-Gonlay)
    Ecole puis mairie, rue Louis Joseph Maudet (Saint-Gonlay) Saint-Gonlay - le Bourg - en village - Cadastre : 1983 C1
    description :
    briques rouges et ocres. Les maçonneries du pavillon présentent trois types d'appareil : réglé pour le soubassement, polygonal entre le soubassement et la première frise de briques, et irrégulier pour le reste de
    illustration :
    le logement de fonction IVR53_20033514153NUCA le préau et la salle de classe IVR53_20033514152NUCA
    localisation :
    Saint-Gonlay - le Bourg - en village - Cadastre : 1983 C1
  • École des garçons (Saint-Malo-de-Phily)
    École des garçons (Saint-Malo-de-Phily) Saint-Malo-de-Phily - Bourg - en village - Cadastre : 1986 BC 80-81
    illustration :
    Le préau IVR53_20003513488NUCA
  • Ancienne école normale d'Institutrices, actuellement Institut d'Etudes Politiques, 102 à 110 boulevard de la Duchesse-Anne (Rennes)
    Ancienne école normale d'Institutrices, actuellement Institut d'Etudes Politiques, 102 à 110 boulevard de la Duchesse-Anne (Rennes) Rennes - Beuvre - 102 à 110 boulevard de la Duchesse-Anne - en ville - Cadastre : 1980 BC 413
    description :
    de parpaings et béton banché). Le plan en grille s´articule autour de trois cours intérieures, des
    illustration :
    Vue générale, depuis le nord IVR53_20013522579NUCA Vue générale, depuis le sud IVR53_20023501151XA
    historique :
    , visibles sur le cadastre de 1842 (doc. 1).
  • Lotissement balnéaire de la pointe du Hock, rue Robert Surcouf ; rue de la Marine ; rue du Hock (Cancale)
    Lotissement balnéaire de la pointe du Hock, rue Robert Surcouf ; rue de la Marine ; rue du Hock (Cancale) Cancale - rue Robert Surcouf rue de la Marine rue du Hock - en ville - Cadastre : 1982 H
    illustration :
    Le lotissement depuis l'Abri des Flots au nord-est (carte postale ancienne) IVR53_19993506210NUC Le lotissement depuis l'Abri des flots au nord-est IVR53_20003501162ZA Vue de la partie sud du quartier et de la pointe du Hock depuis le nord-est IVR53_19993505928NUCA 15 rue R. Surcouf : villa 'le Clos' construite par Pierre Laloy, 1927 IVR53_20003500866XA 17 rue R. Surcouf : villa 'le Brèche' construite par Pierre Laloy, 1929 IVR53_20003500830XA
    contenu :
    Le lotissement de la pointe du Hock s'est élevé sur une partie du domaine maritime. Un fort et une permet de situer le fort et de mieux comprendre l'implantation de ces demeures. Le parcellaire ne semble le pourtour de la pointe puisque la falaise appartient encore au domaine privé jusqu'aux plus hautes communication avec le littoral. Quant aux résidences construites dans le 4e quart du 19e siècle et au 1er quart anglo-normande et régionaliste. Notons plus particulièrement les villas Le Clos (1927) et La Brèche
    referenceDocumentaire :
    Côte d'Emeraude. Le Rocher de Cancale. Carte postale, Saint-Malo : G. F., coll. T. Guérin, [s.d Ille-et-Vilaine. Commune de Cancale. Section B1 dite de la Houlle (sic).... Plan cadastral, par le
  • Ecole primaire publique (Bovel)
    Ecole primaire publique (Bovel) Bovel - en village - Cadastre : 1983 ZI 138
    illustration :
    L'école communale sur le cadastre rénové IVR53_19993503167NUC
    historique :
    probablement par un architecte rennais. Le corps principal est un édifice de plan massé auquel le toit à première salle de classe occupait sans doute le rez-de-chaussée, tandis que l'étage était réservé aux
  • Ancienne école publique de garçons, 7 rue des Ecoles (Liffré)
    Ancienne école publique de garçons, 7 rue des Ecoles (Liffré) Liffré - 7 rue des Ecoles - en village - Cadastre : 1980 AK 77, 78
    illustration :
    Le corps central : façade nord IVR53_20013500525XA
  • Cercle Antrainais, rue de Fougères, boulevard du Général de Gaulle (Antrain fusionnée en Val-Couesnon en 2019)
    Cercle Antrainais, rue de Fougères, boulevard du Général de Gaulle (Antrain fusionnée en Val-Couesnon en 2019) Val-Couesnon - Antrain - Rue Général de Gaulle Rue de Fougères - en ville
    description :
    Le gros œuvre de ce bâtiment est composé de moellon alors que les encadrements de baies sont longs pans sont couvertes d'ardoise. Le bâtiment possède un plan en "L" et s'élève sur deux niveaux en plein cintre. Le pignon sud se termine par un fronton triangulaire en granite dans lequel se blason a été créé au début du 20e siècle par le député-maire René Le Hérissé. La façade ouest est rythmée
    illustration :
    Le Patronage (carte postale) IVR53_20133501591PB
    precisionsLocalisation :
    commune fusionnée après inventaire Commune inventoriée sous le nom de Antrain
    historique :
    construction : usage de la brique, décor de mosaïque, épis de faîtage en céramique... Par ailleurs, le blason
    referenceDocumentaire :
    Le patrimoine des communes d'Ille-et-Vilaine. Le patrimoine des communes d'Ille-et-Vilaine. Paris  : Flohic Editions, 2000. (Le patrimoine des communes de France).
  • Ancien hôtel Maulion, 2 rue de Paris (Rennes)
    Ancien hôtel Maulion, 2 rue de Paris (Rennes) Rennes - 2 rue de Paris - en ville - Cadastre : 1980 BP 47a
    observation :
    la position de la parcelle. Le traitement de l'angle en rotonde, coiffé d'un dôme, n'est certainement
    illustration :
    Vue des façades sur le jardin IVR53_19993500326X
    contenu :
    Viarmes est prolongée par une grille de fer ouvrant sur le jardin au sud, celle de la rue de Paris étant . Distribution : Le bâtiment se compose d'un rez-de-chaussée surélevé sur caves, d'un étage carré et d'un étage l'escalier central, assure la distribution intérieure. Le grand salon, ouvrant à la fois sur la rue et sur le jardin, offre une enfilade sur le petit salon situé dans la rotonde ; la salle à manger est en revanche totalement tournée vers le jardin, un perron permettant d'y descendre. On pourra également remarquer que , malgré les prétentions de cet hôtel, la cuisine se situe au rez-de-chaussée et ouvre de plain-pied sur le surmontées de clefs décoratives sculptées. Le comble sous toit brisé est ouvert par des lucarnes surmontées éléments sculptés ainsi que les appuis, la corniche et les lucarnes sont en pierre de Tiercé tandis que le privée. L'hôtel Maulion fut le troisième hôtel particulier construit par lui dans la rue de Viarmes : en , l'hôtel Le Chapellier (n°14) dont les références puissent dans l'architecture ligérienne du 15e siècle
    referenceDocumentaire :
    , in Ar-Men, Le Chasse-Marée, Douarnenez, n°50, avril 1993.
    dc_16e1c058-3ed5-41d5-aab2-1df8b24365c3_37 :
    la position de la parcelle. Le traitement de l'angle en rotonde, coiffé d'un dôme, n'est certainement
1 2 3 Suivant