Logo ={0} - Retour à l'accueil

Recherche

Besoin d'aide ? Retrouvez nos conseils pour la recherche sur cette page.
Rechercher dans :
Affiner les résultats :
  • Tous les départements
  • Toutes les illustrations
  • Tous les types
Résultats 1 à 20 sur 41 - triés par pertinence
  • Le bourg de Plouézec
    Le bourg de Plouézec Plouézec - le Bourg - en village - Cadastre : 1982 214 AB
    titreCourant :
    Le bourg de Plouézec
    description :
    Le bourg de Plouézec se compose d'un centre haut avec des rues convergentes débouchant sur la place
    illustration :
    Vue générale du bourg (photo prise depuis Le Vélénec). IVR53_20022215510NUCA Le Bourg. Habitat en alignement du 4e quart 19e siècle. IVR53_20022215391NUCA
    profession :
    [sculpteur] Le Goff Elie
    historique :
    (1938). Les noms d'auteurs attribués par source et signature sont les suivants : Le Goff Elie (sculpteur aucun édifice ou édicule antérieur à la Révolution. Le Bourg de Plouézec apparaît manifestement comme un moitié du 20e siècle. Si le cadastre napoléonien laisse apparaître dès 1832 un ensemble de rues convergentes débouchant sur l'église et son cimetière, la construction de la mairie en 1912, placée entre le le docteur Le Marchand dans sa propriété de Run David pour accéder à la gare par l'école libre des filles (actuelle rue Guillaume Le Quéré).
    localisation :
    Plouézec - le Bourg - en village - Cadastre : 1982 214 AB
  • Gymnase du lycée Le Gros-Chêne, rue de Bretagne (Pontivy)
    Gymnase du lycée Le Gros-Chêne, rue de Bretagne (Pontivy) Pontivy - rue de Bretagne - en ville
    titreCourant :
    Gymnase du lycée Le Gros-Chêne, rue de Bretagne (Pontivy)
    historique :
    L'architecte Y. Guillou signe le 15 mai 1963 un avant-projet pour la construction d'un lycée agricole à Pontivy. Le 27 décembre suivant, le ministre de l'Agriculture indique au préfet : « Ce projet a élèves du futur collège agricole féminin, les terrains de jeux, le logement du gardien, celui du directeur, six logements de professeurs, trois logements de personnel étant en outre intégrés dans le : « Le bâtiment de gymnase a été étudié pour une utilisation mixte, garçons et filles, avec entrée et annexes indépendantes, sur le plan de la salle 30 m x 20 m type B de l’Éducation nationale. Sa position au installations extérieures d’éducation physique. » Le permis de construire est délivré le 10 mars 1964, la réception provisoire prononcée le 30 juin 1966.
  • Hôtel de voyageurs "le Manche-Océan", 7 place du Maréchal Lyautey ; 12, 14 rue Colonel Pobéguin ; 31 rue Lieutenant-colonel Maury (Vannes)
    Hôtel de voyageurs "le Manche-Océan", 7 place du Maréchal Lyautey ; 12, 14 rue Colonel Pobéguin ; 31 rue Lieutenant-colonel Maury (Vannes) Vannes - 7 place du Maréchal Lyautey 12, 14 rue Colonel Pobéguin 31 rue Lieutenant-colonel Maury - en ville - Cadastre : 1980 BO 0032, 33
    titreCourant :
    Hôtel de voyageurs "le Manche-Océan", 7 place du Maréchal Lyautey ; 12, 14 rue Colonel Pobéguin
    description :
    Construction d'angle à pan coupé en alignement sur la rue. L'ossature est en béton armé et le
    illustration :
    Plan de situation de l'hôtel Le Brun, 1950. AM Vannes 1G59. IVR53_20035603784NUCA
    profession :
    [commanditaire] Le Brun E.
    historique :
    Le premier permis de construire est accordé en 1950 pour un local commercial qui correspond à l'hôtel et à une habitation qui est le logement de monsieur et madame Le Brun, propriétaires et par le nouveau propriétaire Louis Mahéo. Depuis, d'autres travaux ont modifié la façade et les
    referenceDocumentaire :
    Permis de construire, 1950 A. M. Vannes. 35 W Permis de construire Le Brun Eugène place Lyautey Permis de construire, 1953 A. M. Vannes. 35W Permis de construire Le Brun Eugène rue colonel Dossiers de l'architecte, Yves Guillou A. D. Morbihan. 110 J 4482. Immeuble Le Brun
  • École normale dite école normale d'instituteurs, 32 avenue Franklin Roosevelt (Vannes)
    École normale dite école normale d'instituteurs, 32 avenue Franklin Roosevelt (Vannes) Vannes - 32 avenue Franklin Roosevelt - en ville - Cadastre : 1980 DK 120, 121, 441
    description :
    Le bâtiment est construit largement en retrait de l'avenue dans un grand jardin environnant bordant côté gauche un chemin rural, aujourd'hui l'impasse Kerfer, autrefois dénommé le chemin des instituteurs . Il est de plan allongé rectangulaire limité par deux pavillons. Le corps central montre une élévation soubassement avec étage de comble couronné d'un toit à croupe pour les pavillons. Le corps central présente des
    annexe :
    1877, Monsieur le Préfet, en m´informant des offres que la ville de Vannes faisait, à son tour, au Département pour la création d´une Ecole Normale, me demanda l´étude d´un projet sur le terrain offert par la ville et contigu au Lycée Communal, dans lequel se trouve un corps de bâtiment à trois étages, dont le , car toute terre au dessus du niveau de la classe actuelle devrait être enlevée, et le sol de cette classe, ainsi assainie, deviendrait aussi le niveau du sol des nouvelles constructions de l´Ecole Normale en rien les services du lycée Communal. Donc, le Département trouverait, dans les offres de la ville dans mes projets, le soin de décider dans laquelle de ces deux villes sera créée de préférence l´Ecole Normale ; j´ai adopté non seulement le même type de construction, mais encore les mêmes dispositions, et les mêmes dans ces deux villes. Le projet d´Ecole Normale de Vannes comprend donc : la construction d perdre de vue que le mobilier, évalué par Monsieur Planes à vingt mille cinq cent vingt francs, est à
    observation :
    Les constructions publiques comme l'Ecole Normale, puis le réservoir d'eau constituent les vecteurs
    illustration :
    Demande d'alignement pour construire le mur de clôture de l'Ecole, par le sieur Hardy, 21 décembre Vue générale de l'école normale prise depuis le clocher Saint-Pie X. IVR53_20075600836NUCA
    representations :
    Le tympan du corps central est réservé à un décor de palmes et de rinceaux en relief ou en creux.
    contenu :
    Le principe de la construction d´une Ecole Normale dans le Morbihan n'est adopté qu'en 1867 création en 1831, puis par celle du département voisin de Loire-Inférieure depuis 1873. Le lieu d ´octroi de Vannes. En 1880, le préfet décide de l´achat d´une prairie sur la route d´Auray. Les plans sont la route, le bâtiment principal compose une masse impressionnante : le corps central limité par deux monotonie, les baies médianes du corps central sont jumelées sous un larmier, le tympan réservé à un décor cuisines occupent le rez-de-jardin, l´administration et le réfectoire le rez-de-chaussée, des classes et la bibliothèque, le premier étage et deux grands dortoirs le second. En alignement sur la route, quatre pavillons en rez-de-chaussée regroupés par deux et séparés entre eux par une courette abritent d´un côté le gymnase et le logement du concierge, de l´autre l´école d´application. Le vaste terrain clos de murs
    historique :
    faite le 26 décembre 1881 pour construire le mur de clôture sur l'avenue par le sieur Hardy. L'étage de
    referenceDocumentaire :
    construction du mur de clôture de l´école normale, par le sieur Hardy et fils. p. 137-148 Les écoles normales THUREAU, Monique. Les écoles normales . Dans Le Département p. 9 Un quartier de Vannes : le quartier Bondon-Madeleine BARTHOMEUF, Anne. Un quartier de Vannes  : le quartier Bondon-Madeleine. 2000. 27 p. Ill.
  • Eglise paroissiale Saint Médéric
    Eglise paroissiale Saint Médéric Mantallot - le Bourg - en village
    description :
    -mur, un transept et un chœur. Le porche sud est surmonté d’une niche à statue elle-même surmontée d’un cadran solaire. Selon René COUFFON, le clocher-mur "avec balustrade et haut lanternon terminal" s’inspire
    illustration :
    Mantallot, le bourg : église paroissiale Saint Médéric, le cimetière et le presbytère, vue générale depuis le sud-est IVR53_20142200264NUCA Mantallot, le bourg : église paroissiale Saint Médéric et le cimetière, vue générale depuis le sud Mantallot, le bourg : église paroissiale Saint Médéric, vue générale depuis l'ouest Mantallot, le bourg : église paroissiale Saint Médéric, vue générale depuis l'ouest Mantallot, le bourg : église paroissiale Saint Médéric et le cimetière, vue générale depuis le sud Mantallot, le bourg : église paroissiale Saint Médéric et le cimetière, porche et transept sud, vue depuis le sud-ouest IVR53_20142205056NUCA Mantallot, le bourg : église paroissiale Saint Médéric, porche sud IVR53_20142205057NUCA Mantallot, le bourg : église paroissiale Saint Médéric, porche sud, vue de détail
    contenu :
    moitié du 18e siècle. Le porche sud est daté 1697 et porte l'inscription suivante : "MAMER / PRIEZ / LE JOUR (?) ; le pignon sud du transept est daté 1727 tandis que la tour du clocher porte celle de 1732 Yves Cozannet et Yves Guillou puis restaurés en 1860 tout comme l’église primitive. Le projet, daté du en 2004. Daniel Geffroy et Bernard Le Bellec, employés communaux, ont procédé au rejointoiement des Tertre, recteur (sur les pieds)". Il a été classé au titre objet depuis 1968. Le maître-autel et les autels latéraux datent de 1730, c'est à dire du temps de Olivier Le Rouge, recteur de Mantallot.
    localisation :
    Mantallot - le Bourg - en village
  • Gymnase du lycée de l'Aulne, Parc Bihan (Châteaulin)
    Gymnase du lycée de l'Aulne, Parc Bihan (Châteaulin) Châteaulin - Parc Bihan - en ville
    illustration :
    Le gymnase vu des étages du lycée IVR53_20182905767NUCA Vue intérieure vers le nord IVR53_20182905771NUCA Vue intérieure vers le sud IVR53_20182905772NUCA
    contenu :
    de plan contact voulu par le ministère de l'Agriculture.
    historique :
    Le 21 juin 1966, le directeur général de l’Enseignement et des Affaires professionnelles et Jaegher. Le permis de construire est signé le 7 septembre suivant. La première pierre de l'établissement , le seul de ce type dans le département, est posée le 15 avril 1967 et l'inauguration a lieu le 27
  • Bureau de postes (Plouha)
    Bureau de postes (Plouha) Plouha - le Bourg
    localisation :
    Plouha - le Bourg
  • Immeuble à logements dit résidence Lyautey, 32 rue Lieutenant-colonel Maury (Vannes)
    Immeuble à logements dit résidence Lyautey, 32 rue Lieutenant-colonel Maury (Vannes) Vannes - 32 rue Lieutenant-colonel Maury - en ville - Cadastre : 1980 BO 0319
    description :
    appartement et possède un large balcon courant sur toute la façade. Le soubassement du rez-de-chaussée réservé
    annexe :
    et greniers par des cloisons de 0,08 minimum (plus enduit), la porte desservant l'escalier vers le sous-sol sera à fermeture automatique, le conduit de ventilation de la chaufferie devra avoir une
    illustration :
    Plans des sous-sol et du rez-de-chaussée (rectif) par Guillou, le 27 juin 1960. AM Vannes 1G59
    historique :
    le gérant est André Lottin et l'architecte Yves Guillou. La demande de permis de construire date du 12 février 1959 et son obtention le 30 avril 1959. Les garages sont construits sur les plans du même architecte. Le projet est modifié concernant les façades et les greniers (?). Les travaux sont achevés en
  • Gymnase du lycée Jean Guéhenno, 79 avenue de la Marne (Vannes)
    Gymnase du lycée Jean Guéhenno, 79 avenue de la Marne (Vannes) Vannes - 79 avenue de la Marne - en ville
    profession :
    [architecte] Le Port Gwenael
    contenu :
    Réalisation d'Yves Guillou préfigurant le modèle qu'il présentera au concours COSEC de 1971 et qui
    historique :
    Quelques années après sa construction, le CET du Pargo - actuel lycée professionnel J. Guéhenno , le marché pour le gros oeuvre est passé avec l'entreprise vannetaise SOVACO le 8 novembre 1969 et la réception provisoire des travaux a lieu le 8 juin 1970. Des vestiaires et des sanitaires sont adjoints au bâtiment d'origine en 1992, sur les plans de Gwenael Le Port.
  • Complexe sportif Jean Zay, rue Pierre de Coubertin (Lanester)
    Complexe sportif Jean Zay, rue Pierre de Coubertin (Lanester) Lanester - rue Pierre de Coubertin - en ville
    illustration :
    Vue vers le mur d'escalade IVR53_20185605016NUCA
    profession :
    [architecte] Le Masson Alain [architecte] Le Moing Christophe
    historique :
    Construit à proximité du lycée polyvalent Jean Macé, le complexe sportif Jean Zay s'est constitué en une trentaine d'années, entre 1969 et 2003. L'équipement le plus ancien est le gymnase Léo Lagrange, édifié en 1969 sur les plans de Yves Guillou. Le deuxième élément est la salle de gymnastique Pierre de Coubertin, conçue en 1978 par l'architecte nantais Maurice-Louis Thomas et inaugurée le 8 novembre 1980. La salle Jean Zay proprement dite a été construite en 1997 sur les plans d'Alain Le Masson & Christophe Le Moing : permis de construire délivré le 26 octobre 1995, ouverture du chantier le 2 mai 1996 , inauguration le 13 juin 1997. Enfin, la salle P. de Coubertin a été agrandie d'une salle de gymnastique rythmique et sportive, réalisée par Jacques Arnoux (Déesse 23) et inaugurée le 11 juin 2003.
  • Maison, 13 rue du Bondon (Vannes)
    Maison, 13 rue du Bondon (Vannes) Vannes - le Bondon - 13 rue du Bondon - en ville - Cadastre : 1844 I 739, 740 1980 DL 18a
    illustration :
    Plan cadastral 1809. Section H2 : le Bondon. AM Vannes 21Fi. IVR53_19975601171X
    historique :
    La maison serait celle de Françoise d'Amboise qui fonde le couvent de Carmélites avec Jean Soreth
    localisation :
    Vannes - le Bondon - 13 rue du Bondon - en ville - Cadastre : 1844 I 739, 740 1980 DL 18a
    referenceDocumentaire :
    p. 146-150 Le vieux Vannes THOMAS-LACROIX, Pierre. Le vieux Vannes. Malestroit, presses de l'Oust
  • Ancienne mairie et bureau de poste de Plouézec, actuellement mairie de Plouézec, place du Bourg (Plouézec)
    Ancienne mairie et bureau de poste de Plouézec, actuellement mairie de Plouézec, place du Bourg (Plouézec) Plouézec - le Bourg - place du Bourg - en village - Cadastre : 1982 214 AB 35, 36
    description :
    , constituée de deux logis jumelés séparés par un mur de refend. Le logis de droite, dont la porte d'entrée la mairie. Le logis de gauche correspondait à l'hôtel des postes.
    historique :
    L'actuelle mairie de Plouézec fut construite sous la mandature de Guillaume Le Goefflec'h, maire de construite par Yves Guillou, entrepreneur à Plouézec, qui, le 26 février 1912 obtint le marché pour un devis de 19 960 francs. La réception définitive des travaux eut lieu le 13 août 1913 en présence de
    localisation :
    Plouézec - le Bourg - place du Bourg - en village - Cadastre : 1982 214 AB 35, 36
    referenceDocumentaire :
    p. 10 DERVILLY, J., LE POMMELET J.-Y., YVONNIG. Plouézec, Kerity, Kerfot, Yvias, Plourivo, Plounez
  • Complexe sportif du Verger, rue du Verger (Auray)
    Complexe sportif du Verger, rue du Verger (Auray) Auray - rue du Verger - en ville
    description :
    Construit en 1972, le premier élément du complexe sportif est une halle COSEC modèle Guillou, d'une disposent d’aires de jeux pour le badminton, le basket, le tennis, le volley et le hand-ball.
    contenu :
    moyens d'accès nécessaires sur le dénivelé du site (altitude du terrain à l’angle des rues : + 22.00 m impact visuel sur son environnement immédiat, notamment le boulevard Anne de Bretagne. Côté rue du Verger considéré comme la façade Nord du site. Côté Sud, le pignon de la salle sera fermé d’un grand mur béton
    historique :
    années 1970. Le projet bénéficie d'un arrêté d'approbation technique le 28 juin 1971 et d'une subvention de 275000 F au taux de 50% le 7 juillet. La réception provisoire de la 1ère tranche de travaux concernant le seul gymnase est prononcée le 3 mai 1972. Une 2e tranche (vestiaires, chaufferie et équipements sportifs) est achevée en novembre 1974. Trente ans plus tard, une seconde salle est adjointe au gymnase. Le permis de construire est signé le 26 mai 2003 et l'équipement, conçu par Déesse 23 Architecture, est inauguré le 10 septembre 2004.
  • École nationale de voile et des sports nautiques, Beg Rohu (Saint-Pierre-Quiberon)
    École nationale de voile et des sports nautiques, Beg Rohu (Saint-Pierre-Quiberon) Saint-Pierre-Quiberon - Beg Rohu
    description :
    s’élève sur trois niveaux. L’entrée s’effectue soit sur le pignon sud, soit au centre de la façade ouest . Sur les plans d'origine, le rez-de-chaussée accueille des chambres, un espace de soins médicaux, des niveaux (rez-de-chaussée et sous-sol), il se compose de deux blocs reliés par le hall d’entrée précédé d’un petit portique. Le bloc ouest comprend les salles à manger des stagiaires (qui occupent quasiment la moitié nord du bloc), celle des agents et des cadres, la cuisine, les sanitaires, le magasin, les la grande salle à manger est aménagée côté sud. Le bloc est, moins important, comprend une salle de , côté mer. Au sous-sol se trouvent les réserves, un congélateur et la chaufferie. Le bâtiment est bardé endroits par des portes vitrées et des fenêtres. Datant de 1970, le bâtiment a été restructuré et rénové en 2009 par l'architecte A. Le Masson, qui a réalisé en outre une extension du hall et des sanitaires et y clins bois à claire-voie, et de minces profilés en aluminium laqué gris anthracite. Le bloc loisir a été
    profession :
    [architecte] Le Masson Alain
    contenu :
    Institution ayant joué un rôle décisif dans le développement du nautisme, l’École nationale de climatiques sévères de la presqu’île de Quiberon – étroite bande avancée de quelques kilomètres en mer –, le souci d’une bonne intégration au site marin et agreste, le respect de l’échelle des habitations avoisinantes, ont motivé le parti de construction, déjà familier à l’architecte, de revêtir d’ardoises en site marin, en même temps que la même permanence d’une qualité architecturale dans le temps et les bretonnes traditionnelles coiffées d’ardoises, des bâtiments dont le développement même interdit toute autre couverture qu’une terrasse. Les écailles d’ardoise sont aussi un rappel permanent de l’échelle, et le jeu horizons marins. Leur sobre matière, marquée seulement par le mince trait métallique des menuiseries
    historique :
    Jeunesse et aux Sports, lance l’idée d’une École nationale de voile (ÉNV), sur le modèle de l’École les sports de plein air, Joseph Chartois, qui en sera le premier directeur. Sa vocation est triple le 4 décembre 1964. L'opération est décomposée en deux tranches, la première comprenant techniques, un internat (B) - ce dernier ne sera pas construit - et le reste des équipements extérieurs. Le propriétaires, dont l'arrêté d’utilité publique est signé le 20 avril 1967. Le 10 février 1969, un contrat d’architecte est passé avec Y. Guillou, qui remet un premier plan masse le 20 mars suivant. La création prononcée le 21 décembre 1970, et leur réception définitive le 18 janvier 1972. Le 21 janvier 1981 s'achève voile et des sports nautiques (ÉNVSN). Une restructuration du bâtiment restauration débute le 1er octobre 2008 sous la conduite d'A. Le Masson. Enfin, en 2014, le bâtiment des vestiaires est rénové par J
  • Yacht club, Port en Dro (Carnac)
    Yacht club, Port en Dro (Carnac) Carnac - Port en Dro
    description :
    Le bâtiment principal du club house mesure 20 m x 14 m sur deux niveaux : au rez-de-chaussée le sud et sur la plage vers l'est, hall de réception, bar, toilettes, secrétariat du club et appartement du secrétaire. Une aile sur un niveau prolonge le bâtiment vers le nord. Il abrite des cabines de
    illustration :
    Vue prise vers le sud IVR53_20135600948NUCA
    contenu :
    qui sont la signature de l'architecte, le yacht club de Carnac marque l'aboutissement d'une longue remarquables réalisations d'Yves Guillou dans le domaine des équipements nautiques.
    historique :
    Le Yacht Club de Carnac voit le jour en 1961. La construction du club-house ne tarde pas : le permis de construire est signé le 28 mai 1964, le projet fait l'objet d'un arrêté d'approbation technique le 31 mars 1966 et bénéficie le 12 décembre d'une subvention de 260 000 F au taux de 40%. L'école de voile ouvre le 20 juin 1966 et l'inauguration a lieu le 23 juillet.
  • Villa dite villa Marcotte, 9 avenue de La Marne (Vannes)
    Villa dite villa Marcotte, 9 avenue de La Marne (Vannes) Vannes - 9 avenue de la Marne - en ville - Cadastre : 1980 CW 156, 350, 344, 345, 346, 347, 348, 349, 355, 356, 357, 351, 354, 358, 359, 361, 362, 360
    description :
    surélevé sur étage de soubassement comprenant des pièces habitables pour le service de la maison . L'escalier principal, en bois, est postérieur médian à retours avec jour. Le soubassement est en appareil polygonal Le garage de plan massé montre une toiture en shed. Il est relié par un passage couvert à un
    observation :
    L´implantation en milieu de parcelle, le plan à double façade, la charpente et les lucarnes à fermette débordante en bois, l´oriel en façade, la travée de l´escalier et le recours à la brique pour une
    illustration :
    Plan parcellaire dressé pour la demande de Francis Huchet le 10 juillet 1903. AD Morbihan S 247
    historique :
    agrandie pour monsieur Quirot de Poligny sur les plans de l'architecte E. Gemain le 31 juillet 1911. La construire remonte à 1958. Il est accordé sous réserve que la zone boisée indiquée sur le projet soit maintenue. Le certificat de conformité est accordé en 1965. On relève dans les archives plusieurs demandes dont une faite par Francis Huchet entrepreneur le 10 juillet 1903 pour un alignement concernant un mur de clôture surmonté d´une grille et porte cochère de la propriété de M. Marcotte et le 8 mars 1907 pour l'ouverture d'une porte piétonne dans le mur de clôture. Autre demande faite cette fois-ci par l'entrepreneur Lefèvre pour le compte de monsieur de Poligny concernant un pavage devant sa propriété. Les les années 1990, le garage quelques années plus tard. Seule l'aile dévolue aux vidanges des voitures
    referenceDocumentaire :
    piétonne dans le mur de clôture le 8 mars 1907 (plan non photographié).
  • ZUP de Ménimur (Vannes)
    ZUP de Ménimur (Vannes) Vannes - Cadastre : 1980 AH, AK, AR non cadastré
    observation :
    seconde Guerre mondiale dans le bâtiment. Les réponses de l'architecte Yves Guillou, aux questions posées par Daniel Le Couëdic, dans un entretien réalisé en septembre 2003, en donnent les grandes lignes majeure par son rôle d´architecte en chef, par le choix du plan masse, par ces réalisations : le CES Saint -Exupery et le centre commercial. Face au plan d´ensemble s´illustre Yves Guillou qui revendique en matière parkings et garages couverts. D´autres réalisations, comme le foyer pour personnes âgées, oeuvre de l ´architecte Guy Caubert de Cléry attestent le succès des nouvelles idées en matière de logement pour personnes Saint-Guen, sous la houlette de l´abbé Le Pipe, par deux jeunes architectes, Jacques-Henri Maisonneuve
    contenu :
    à l'expansion économique, besoin que n'avait pas réussi à combler le quartier planifié de Kercado que constituait la voie ferrée et la voie express dont le tracé est décidé en même temps que la ZUP , le cordon ombilical avec la ville se trouvant être la seule route de Pontivy (avenue du 4 août 1944 expresse, dont dépendait la mise en oeuvre de la ZUP. Le premier qui longeait le sud de la voie ferrée
    historique :
    boom économique général dont la création de la ZI du Prat en 1963 est le reflet. En plus de ce facteur croissance de la population, s'est ajouté le besoin de modernisation de l'habitat urbain de centre ville et d'années, puis s'étend vers le nors-ouest d'une zone artisanale, dite de Kerniol.
    referenceDocumentaire :
    Entretien Yves Guillou - Daniel Le Couëdic, septembre 2003 Fonds CAUE : entretien Yves Guillou - Daniel Le Couëdic, septembre 2003 (extraits) Le Couëdic Donc pour résumer, dans les années 1950, Vannes de ça et qui est-ce qu´il y avait encore ? L´ingénieur des Ponts et Chaussées et le directeur de l seul coup. [...] Le Couëdic Et surtout parmi les changements, il y a eu aussi les changements d grande entreprise et est arrivé avec des moyens énormes. Le Couëdic La place de l´architecte n´était plus la même non plus. Guillou Non parce que d´un jour à l´autre le paysage changeait complètement. A un fait des études d´urbaniste, j´étais le seul ici.
  • Club house de la Société nautique, cours des Quais (La Trinité-sur-Mer)
    Club house de la Société nautique, cours des Quais (La Trinité-sur-Mer) Trinité-sur-Mer (La) - cours des Quais
    description :
    Dans ses dispositions d'origine, le bâtiment du club house abritait au rez-de-chaussée un hall, le
    illustration :
    Le bar IVR53_20135600975NUCA Le bar IVR53_20135600979NUCA
    contenu :
    le plan formel. A l'impeccable géométrie du premier, avec ses deux pyramides intriquées tête-bêche
    historique :
    peut ainsi servir de magasins et annexes diverses." Le 3 novembre 1964, le conseil municipal approuve les plans, devis et cahier des charges dressés par l'architecte. L'adjudication a lieu le 30 janvier 1965 et la réception provisoire est prononcée le 23 juin 1966.
  • Caserne d'infanterie de la Bourdonnaye, avenue Wilson, rue de Strasbourg (Vannes)
    Caserne d'infanterie de la Bourdonnaye, avenue Wilson, rue de Strasbourg (Vannes) Vannes - rue de Strasbourg avenue Wilson - en ville - Cadastre : 1980 AW 125 à 136, 138, 139, 210, 211, 207, 208, 122, 123, 124, 164, 165
    description :
    pour le pavillon nord). Le bâtiment principal aspecté à l'ouest était un édifice normalisé réalisé rien. Outre les pavillons d'entrée, deux bâtiments sont encore conservés dans l'enceinte. Le bâtiment toit à croupes. Le second bâtiment, le mess, est situé au nord de la caserne, orienté au sud et se
    illustration :
    Caserne de la Bourdonnaye. Le bâtiment central. Carte postale ancienne. AM Vannes 7Fi
    historique :
    auteur reste encore inconnu. Elle voit le jour après la construction des deux casernes d'artillerie qui de 1950 : pour ce faire, l'architecte surélève le bâtiment d'un étage et remanie la structure périmètre. Parallèllement, la ville achète le 30 avril 1951 le chemin de ronde qui entourait la caserne, à conservés : le premier est le bâtiment de l'infirmerie transformée en logements, le second est le mess transformés en commerce. Enfin, plusieurs bâtiments, dont le hangar mentionnés dans l'acte de cession à la
    referenceDocumentaire :
    p. 25 Le quartier de la gare, Vannes LAINE, Claire, TOSCER, Catherine. Le quartier de la gare
  • Lotissement concerté Baticoop, rue Winston Churchill ; rue de Kervenic ; rue Théodore Botrel ; impasse Théodore Botrel ; rue Jean-Pierre Calloc'h ; place de Rhuys (Vannes)
    Lotissement concerté Baticoop, rue Winston Churchill ; rue de Kervenic ; rue Théodore Botrel ; impasse Théodore Botrel ; rue Jean-Pierre Calloc'h ; place de Rhuys (Vannes) Vannes - rue Winston Churchill rue de Kervenic rue Théodore Botrel impasse Théodore Botrel rue Jean-Pierre Calloc'h place de Rhuys - en ville - Cadastre : 1980 CS non cadastré
    description :
    Le lotissement est délimité au nord par une haie, à l'est par un terrain restant la propriété de
    illustration :
    Vue générale : plan de masse du lotissement Baticoop, approuvé le 31 mars 1955. AM Vannes 1O221
    historique :
    Guillou. Dans la partie nord de la petite place de Rhuys, un espace est réservé pour les garages. Le Kercado. Une modification du parcellaire est approuvée le 25 février 1961.
1 2 3 Suivant