Logo ={0} - Retour à l'accueil

Recherche

Besoin d'aide ? Retrouvez nos conseils pour la recherche sur cette page.
Rechercher dans :
Affiner les résultats :
  • Tous les départements
  • Toutes les illustrations
  • Tous les types
Résultats 1 à 20 sur 568 - triés par pertinence
  • Ferme (le Launay)
    Ferme (le Launay) Vieux-Marché (Le) - Launay - en écart
    titreCourant :
    Ferme (le Launay)
    illustration :
    Extrait de la feuille B1 du cadastre ancien de la commune de Le Vieux-Marché, 1835 : Launay Le Vieux-Marché, Launay : maison, façade ouest IVR53_20112205282NUCA Le Vieux-Marché, Launay : maison, façade ouest et pignon sud percé d'un oculus, vue sud-ouest Le Vieux-Marché, Launay : maison, façade est, vue sud-est IVR53_20112205284NUCA Le Vieux-Marché, Launay : maison, façade est, vue nord-est IVR53_20112205288NUCA Le Vieux-Marché, Launay : maison, façade ouest, détail des ouverture. Porte en plein cintre à Le Vieux-Marché, Launay : maison, façade ouest, lucarne IVR53_20112205286NUCA Le Vieux-Marché, Launay : maison, façade ouest, détail de la lucarne IVR53_20112205287NUCA Le Vieux-Marché, Launay : dépendance (n° 1) IVR53_20112205289NUCA Le Vieux-Marché, Launay : dépendance (n° 1) IVR53_20112205290NUCA
    localisation :
    Vieux-Marché (Le) - Launay - en écart
  • Manoir, Le Plessis (Langoëlan)
    Manoir, Le Plessis (Langoëlan) Langoëlan - le Plessis - isolé - Cadastre : 1937 G4 533
    titreCourant :
    Manoir, Le Plessis (Langoëlan)
    description :
    L'édifice se développe selon un plan en U autour d'une cour ouverte au nord dont le côté sud est occupé par le logis dont la façade principale, à travées non ordonnancée, s'ouvre au nord. Construit en sud, le logis est édifié sur un plan allongé divisé par quatre mur de refends, aucun ne montant de piédroits largement chanfreinés et consoles en quart de rond chanfreiné ; le chœur est creusé de deux niches consoles en pyramide incurvée renversée ; elle communique avec le cellier ( ?) par une porte en plein aujourd’hui dissimulé. Sur les poutres chanfreinées des deux chambres repose le plancher du comble. Le grenier n’est pas divisé : seuls les conduits de cheminées le traversent. Fermes à entrait retroussé et poinçon
    annexe :
    Le Plessis, manoir. Dossier inventaire 1967 Lien Pdf
    illustration :
    Coupe transversale sur le logis et coupe longitudinale partielle sur charpente IVR53_19785600031P
    profession :
    [commanditaire] Le Goff Julien
    contenu :
    Entre remplois et restructuration, le manoir du Plessis suggère plusieurs interprétations quant à ? Le remaniement important intervient probablement après la vente de la sieurie en 1677 à Julien Le non d’une reconstruction. Le plan masse correspond aux plans en usage au 17e siècle, quoique la façade soit au nord, avec le logis encadré de dépendance non contemporaines : u 16e siècle, le logis se contentait de l'aile est des communs. Le plan du logis bien que régulier parait être celui d’origine, mais surface identique de la cuisine à l’est et de la salle à l’ouest, bien que rare n’est impossible. Le
    historique :
    Manoir 17e siècle ; puits porte la date 1709. (1975) Le manoir du Plessis est signalé dès 1427 Kermerrien. Le manoir n'est pas mentionné dans la réformation de 1666, mais la vente de la sieurie le 21 juillet 1677 par Hyacinthe de Cosnoal, seigneur de Saint-Georges (en Nostang), à Julien Le Goff recteur oeuvre des Rouxel. Le manoir est "rhabillé" dans la 2e moitié du 17e siècle pour Julien Le Goff : les les niveaux sur la façade nord, le toit est doté de croupes. Un doute subsiste quant à la datation de composition datent du 17e siècle et du 19e siècle. Le puits dans la cour porte la date de 1709. (C. Toscer)
    localisation :
    Langoëlan - le Plessis - isolé - Cadastre : 1937 G4 533
    referenceDocumentaire :
    p. 395 Histoire archéologique, féodale et religieuse des paroisses du diocèse de Vannes. LE MENÉ p. 419 Le patrimoine des communes du Morbihan. Le patrimoine des communes du Morbihan. Paris : Flohic éditions, 2000. (Le patrimoine des communes de France).
  • Ferme, le Désert (Plerguer)
    Ferme, le Désert (Plerguer) Plerguer - le Désert - isolé - Cadastre : 1849 I1 1982 I1
    titreCourant :
    Ferme, le Désert (Plerguer)
    illustration :
    Le bâtiment sur le cadastre de 1849 IVR53_20063513103NUCA Le bâtiment en 1969 IVR53_19693500442Z
    historique :
    Ce lieu est en réalité composé de deux logis ; le premier a été construit en 1716 et le second de construction. Toutefois, le bâtiment a subi des transformations à la fin du 19e ou bien au début
    localisation :
    Plerguer - le Désert - isolé - Cadastre : 1849 I1 1982 I1
  • Ferme, le Noizil (Bonnemain)
    Ferme, le Noizil (Bonnemain) Bonnemain - le Noizil - en écart - Cadastre : 1982 D2 630, 631
    titreCourant :
    Ferme, le Noizil (Bonnemain)
    illustration :
    Le logis central bâti vers 1940 : façade antérieure sud IVR53_20013517809NUCA
    historique :
    Cet important ensemble agricole a été bâti en plusieurs campagnes de construction. L'édifice le plus ancien est daté 1718. Autrefois couvert en chaume comme l'indique la forte pente de toiture et le pignon découvert (l'un des rares encore visibles sur la commune), sa partie est a été détruite. Le bâtiment le plus imposant, à l'ouest, date de la 2e moitié du 19e siècle. C'est également le plus remanié . Le logis central a été construit dans les années 1940 sur les fondations d'un ancien édifice ; il
    localisation :
    Bonnemain - le Noizil - en écart - Cadastre : 1982 D2 630, 631
  • Ferme, le Hinlé (Trévé)
    Ferme, le Hinlé (Trévé) Trévé - le Hinlé - en écart - Cadastre : 1988
    titreCourant :
    Ferme, le Hinlé (Trévé)
    description :
    quartz. Le toit d'ardoise du logis est refait. Le mur-pignon gauche est refait en parpaings.
    historique :
    au début du siècle se fonde sur le style et l'appareil des baies. Remontage moderne en parpaings du
    localisation :
    Trévé - le Hinlé - en écart - Cadastre : 1988
  • Manoir, le Cartier (Coëtlogon)
    Manoir, le Cartier (Coëtlogon) Coëtlogon - le Cartier - en écart - Cadastre : 1987 ZL 3
    titreCourant :
    Manoir, le Cartier (Coëtlogon)
    representations :
    Armes, support : fronton de l'avant corps et le départ de l'escalier intérieur.
    localisation :
    Coëtlogon - le Cartier - en écart - Cadastre : 1987 ZL 3
  • Manoir, Lohan (Le Quillio)
    Manoir, Lohan (Le Quillio) Quillio (Le) - Lohan - en écart - Cadastre : 1987 ZK 52a
    titreCourant :
    Manoir, Lohan (Le Quillio)
    localisation :
    Quillio (Le) - Lohan - en écart - Cadastre : 1987 ZK 52a
  • Haut-relief : Dieu le Père
    Haut-relief : Dieu le Père Montreuil-le-Gast - rue Centrale
    titreCourant :
    Haut-relief : Dieu le Père
    dc_ca2066bc-4b52-4157-90bd-f81cfb66c11d_81 :
    Le haut-relief fait partie d'un retable dont l'étude des souhaitable.
    cadresEtude :
    inventaire préliminaire Montreuil-le-Gast
    localisation :
    Montreuil-le-Gast - rue Centrale
  • Chapelle Notre-Dame-de-la-Délivrance, le Houx (Le Minihic-sur-Rance)
    Chapelle Notre-Dame-de-la-Délivrance, le Houx (Le Minihic-sur-Rance) Minihic-sur-Rance (Le) - le Houx - rue du Général de Gaulle - en écart - Cadastre : 1982 A 285
    titreCourant :
    Chapelle Notre-Dame-de-la-Délivrance, le Houx (Le Minihic-sur-Rance)
    cadresEtude :
    inventaire préliminaire Le Minihic-sur-Rance
    illustration :
    Vue de situation sur le cadastre de 1982 IVR53_20003514513NUC
    historique :
    . La chapelle fut fondée de messe par Guillemette Desages le 21 août 1717. Elle servit de chapelle publique jusqu'à la construction de la chapelle de quartier en 1830, évitant ainsi au minihicois le long trajet jusqu'à Pleurtuit. Lieu important du patrimoine architectural de la commune, la chapelle et le
    localisation :
    Minihic-sur-Rance (Le) - le Houx - rue du Général de Gaulle - en écart - Cadastre : 1982 A 285
    referenceDocumentaire :
    p. 263-265 GAUTHIER, Pascal. Le Minihic : une commune en bords de Rance. Un demi-millénaire
  • Chapelle sainte-Barbe (Le Faouët)
    Chapelle sainte-Barbe (Le Faouët) Faouët (Le) - Sainte-Barbe - isolé - Cadastre : 1827 E1 349
    titreCourant :
    Chapelle sainte-Barbe (Le Faouët)
    illustration :
    Vue générale est prise après le pont. IVR53_19735600022VA Le bas du degré sud et la loge creusée dans la falaise. IVR53_19665600098V Volée supérieure du degré sud, le pont et la chapelle Saint Michel. IVR53_19665600099V Vue générale du vaisseau transversal du sud vers le nord. IVR53_19665600141V
    profession :
    [maître de l'oeuvre] Le Meur Mathurin
    canton :
    Faouët (Le)
    contenu :
    violent orage. Selon l'acte de fondation, daté du 6 juillet 1489, le même Jehan de Toulbodou -.....disoit Jean de Bouteville, baron du Faouet sur les terres duquel se trouvait le site une portion de terre de console du mur est du bras sud : LE COMENCEM [ENT] DE CESTE CHAPELLE FUT LE VIe Jour DE JULLET LAN MIL CCCC IIII xx NEUFF, confirme que le chantier débuta aussitôt. En fait l'omniprésence dans l'édifice des modification depuis. Une maison pour le chapelain, est alors bâtie sur le plateau, puis une fontaine édifiée en entièrement en 1740 ; le clocher actuel, un simple beffroi à quatre piliers de pierre de taille, isolé au dessus de l'escarpement sur le plateau, peut remonter à cette époque ; le dallage de la chapelle est travées égales, celle du milieu ouvrant sur une abside à trois pans surplombant le ravin. Le chantier dut commencer par le bras sud, si l'on en croit la date de 1489 portée par une console à droite de l'autel et le l'opposé par le bras nord qui porte sur sa clef de voûte la date de 1512. La juxtaposition étonnante de
    historique :
     ; début des travaux en 1489 ; inscription : LE COMECEM (ENT DE) CESTE CHAPELLE FUT LE, VI JOUR DE JUILLET monumentaux en 1700 par Mathurin Le Meur (inscription). Un prétendu ossuaire, en réalité plus probablement une
    localisation :
    Faouët (Le) - Sainte-Barbe - isolé - Cadastre : 1827 E1 349
  • Chapelle, le Plessix Hudelor (Loutehel)
    Chapelle, le Plessix Hudelor (Loutehel) Loutehel - le Plessix Hudelor - en écart - Cadastre : 1983 ZI 100
    titreCourant :
    Chapelle, le Plessix Hudelor (Loutehel)
    illustration :
    la chapelle sur le cadastre rénové IVR53_19993504708NUC La chapelle sur le cadastre napoléonien (partie détériorée par la bande adhésive Le choeur : vue intérieure ouest IVR53_19993501229XA Le choeur : vue intérieure ouest IVR53_19993504739NUCA
    historique :
    par la famille Le Mallier de Chassonville alors propriétaire du château, elle est bénie en 1829 par
    localisation :
    Loutehel - le Plessix Hudelor - en écart - Cadastre : 1983 ZI 100
    referenceDocumentaire :
    p. 307 (tome 2) BANÉAT, Paul. Le Département d'Ille-et-Vilaine Histoire Archéologie Monuments
  • Maison, le Bignon (Saint-Gravé)
    Maison, le Bignon (Saint-Gravé) Saint-Gravé - le Bignon - en écart - Cadastre : 2010 ZE 129, 130 1840 B3 51, 52, 49, 50
    titreCourant :
    Maison, le Bignon (Saint-Gravé)
    description :
    nord, seul l’étage est percé de deux fenêtres, confirmant le statut différent de l'occupant de cet beaucoup plus petit, démarre du palier contre le mur nord pour desservir le grenier. Chacun des niveaux piédroits de granite lambrissés contre le mur pignon est. Dans la salle du rez-de-chaussée, au sol de terre battue, une armoire murale est creusée dans le mur nord. Un porte-fusil est fixé sur le manteau de la -chaussée, il s’agit d’un cellier occupant l’angle nord-ouest éclairé d’un jour percé dans le mur nord. A inexpliqué. Un puits en moellon de granite, couvert de dalles de schiste est à demi-encastré dans le mur
    illustration :
    Le Bignon sur le cadastre de 1840 (A. D. Morbihan : 3 P 260/10) IVR53_20125606001NUCB Salle à l'étage, vue vers l'ouest et le départ de l'escalier secondaire vers le comble Salle à l'étage, vue vers le cheminée (est) IVR53_20135601714NUCA
    contenu :
    sur le territoire dont la structure s’apparente à celle des maisons de retenue du pays de Rennes : dotée d’un étage, elle possède deux logements, l’un au rez-de-chaussée pour le fermier, le second à l’étage, plus confortable (lambris, lave-mains), pour le propriétaire. L’escalier qui occupe une place importante dans l’angle sud-ouest du logis contribue à mettre en valeur le logement lambrissé de l’étage. Il serait intéressant de connaître le propriétaire lors de la construction : un bourgeois de Redon ?
    historique :
    Bouvron, exempté du fouage par le duc. Est-ce à cette exemption ancienne qu'est due le caractère inhabituel de cette construction ? Construit au début du 18e siècle (peut-être vers 1710, date gravée sur le entre elles. On note cependant une reprise dans la façade à droite de la travée est des fenêtres. Le
    localisation :
    Saint-Gravé - le Bignon - en écart - Cadastre : 2010 ZE 129, 130 1840 B3 51, 52, 49, 50
  • Château, le Grand Val (Combourg)
    Château, le Grand Val (Combourg) Combourg - le Grand Val - en écart - Cadastre : 1982 H2
    titreCourant :
    Château, le Grand Val (Combourg)
    illustration :
    Le château au début du 20e siècle IVR53_19883500167X
    historique :
    Le château du début du 18e siècle, conservant un corps de logis de plan allongé couvert d'une
    localisation :
    Combourg - le Grand Val - en écart - Cadastre : 1982 H2
    referenceDocumentaire :
    tome 1, p. 446 BANÉAT, Paul. Le Département d'Ille-et-Vilaine... Rennes : Librairie Moderne J Environs de Combourg (I.-&-V.). Château du Grand-Val, à M. le comte du Petit-Bois, carte postale
  • Ferme, le Chesnot (La Baussaine)
    Ferme, le Chesnot (La Baussaine) Baussaine (La) - le Chesnot - en écart
    titreCourant :
    Ferme, le Chesnot (La Baussaine)
    description :
    ouvertures sont en grand appareil régulier de granite. Le rez-de-chaussée est percé d'une fenêtre grillée. La souche de cheminée sculptée porte la date de 1724 et le sigle IHS.
    historique :
    Cette ancienne ferme fut construite en 1724 comme l'indique la date sur la souche de cheminée. Le
    localisation :
    Baussaine (La) - le Chesnot - en écart
  • Manoir, le Bois Robin (Cherrueix)
    Manoir, le Bois Robin (Cherrueix) Cherrueix - le Bois Robin - en écart - Cadastre : 1982 F 191-193, 282-287, 189
    titreCourant :
    Manoir, le Bois Robin (Cherrueix)
    illustration :
    Le Bois Robin à gauche de la Saline sur le cadastre de 1812 IVR53_19973502336NUC
    localisation :
    Cherrueix - le Bois Robin - en écart - Cadastre : 1982 F 191-193, 282-287, 189
  • Ferme, le Clos Orgon (Breteil)
    Ferme, le Clos Orgon (Breteil) Breteil - le Clos Orgon - isolé - Cadastre : 1992 ZA 1992 ZD
    titreCourant :
    Ferme, le Clos Orgon (Breteil)
    description :
    couverts d'ardoise. Par ailleurs, le comble à haut surcroît du bâtiment est percé de portes hautes. Une
    historique :
    l'extrémité est paraît dater du premier quart du 18e siècle, elle possède une cheminée dans le pignon est et représenté sur le cadastre ancien, à l'extrémité est de l'alignement.
    localisation :
    Breteil - le Clos Orgon - isolé - Cadastre : 1992 ZA 1992 ZD
  • Manoir, le Grand Bosméléac (Allineuc)
    Manoir, le Grand Bosméléac (Allineuc) Allineuc - le Grand Bosméléac - en écart - Cadastre : 1987 ZW
    titreCourant :
    Manoir, le Grand Bosméléac (Allineuc)
    historique :
    Manoir conservant un logement du 17e siècle. Le logis porte la date 1707. Les dépendances sont contemporaines. Le portail a été restauré vers 1990. Les lucarnes du logis ont disparu. Chapelle disparue.
    localisation :
    Allineuc - le Grand Bosméléac - en écart - Cadastre : 1987 ZW
  • Maison, le Haut Val (Pleugueneuc)
    Maison, le Haut Val (Pleugueneuc) Pleugueneuc - le Haut Val - en écart - Cadastre : 1982 ZR
    titreCourant :
    Maison, le Haut Val (Pleugueneuc)
    historique :
    notable (?), représentant un rare type de maison à façade sur pignon recensée dans le monde rural.
    localisation :
    Pleugueneuc - le Haut Val - en écart - Cadastre : 1982 ZR
  • Manoir dit le Châtel (Plouasne)
    Manoir dit le Châtel (Plouasne) Plouasne - Lantran - en écart
    titreCourant :
    Manoir dit le Châtel (Plouasne)
    description :
    bâtiments secondaires qui séparaient la propriété en deux fonds. Le cadastre de 1834 mentionne une division de la cour au droit du mur du pavillon. Le logis est relié aux communs (?) par un corps de passage très étroit surmonté d´un pigeonnier. Le logis principal a été transformé à plusieurs reprises et sa qu´à l´est la cheminée plus étroite n´indique qu´une seule pièce à feu. Le gros oeuvre est
    contenu :
    L’organisation des bâtiments visible sur le cadastre de 1834 ainsi que les deux accès indépendants rappellent la disposition du logis des Marais en Tréfumel. Il est probable que le logis du 17e siècle à trois . La charpente avec une toiture en pavillon modifiée au 18e siècle par le sénéchal Louis-Gilles Chauvin
    historique :
    ancienne 1569 est portée sur le linteau de la fenêtre du rez-de-chaussée du logis secondaire. Plusieurs pierres de taille de cette période sont remployées dans le logis principal comme le linteau de la fenêtre la pierre sculptée au-dessus de la porte d´entrée. Le registre de catholicité de la paroisse mentionne le décès Jean-Gilles Chauvin le 7mars 1744 à l´âge de 67 ans. Il était sénéchal des juridictions cette union : Thérèse dite soeur Coeur de Jésus et deux fils prêtres. Le monogramme IHS gravé au-dessus
  • Ferme, le Havre (Miniac-Morvan)
    Ferme, le Havre (Miniac-Morvan) Miniac-Morvan - le Havre - en écart
    titreCourant :
    Ferme, le Havre (Miniac-Morvan)
    localisation :
    Miniac-Morvan - le Havre - en écart
1 2 3 4 29 Suivant