Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Recherche

Besoin d'aide ? Retrouvez nos conseils pour la recherche sur cette page.
Rechercher dans :
Affiner les résultats :
Résultats 1 à 1 sur 1 - triés par pertinence
Liste Vignette Carte
  • Église paroissiale Saint-Pierre et Saint-Paul (Nostang)
    Église paroissiale Saint-Pierre et Saint-Paul (Nostang) Nostang - le Bourg - en village - Cadastre : 1837 B, 473
    Historique :
    Hyacinthe de Cosnoal, décédé à Lieuzel" (château en Pleucadeuc). En 1741, le cœur de Pierre-Hyacinthe de lieu de culte. Des réparations sont entreprises par le recteur et les fabriques pour réparer l'église primitive dès la fin du 16e siècle, sur ordre de l'évêque. Mais en 1680, l'édifice est en ruine et durant la reconstruction, le culte est transféré dans la chapelle de Locmaria qui devient momentanément l'église ne s'achèveront qu'en 1685. L'édifice est érigé sur un promontoire rocheux, à l'ouest de la commune , le long de la route qui menait du Vieux-Boug à Port-Louis. Entre 1713 et 1718, le maître-sculpteur originaire d'Auray, Guillaume Gravay réalise le retable du maître-autel doté en son centre d'une toile de 1717 signée Mésanstourm. Dès sa construction et jusqu'à la Révolution, les cœurs des seigneurs de affirment que "le cinquième jour novembre 1686, à été inhumé en l'église de céans le cœur de feu Messire polygonale, au nord, réservée au fonts baptismaux. Le recteur de l'époque, propose au conseil de fabrique
    Référence documentaire :
    , Joseph-Marie. Histoire archéologique, féodale et religieuse des paroisses du diocèse de Vannes. Vannes A. D. Ille-et-Vilaine. 9 Fi 1595. Nostang. L'église. Plaque de verre photographique. p. 22 BAUDRY, G. Les seigneurs de Saint-Georges, XIVe siècle - XVIIIe siècles, un exemple de p.77-82 DANIGO, Joseph. Eglises et chapelles du doyenné de Port-Louis. S.l., 1984. p. 48 Histoire archéologique, féodale et religieuse des paroisses du diocèse de Vannes. LE MENÉ p. 240 OGEE, Jean-Baptiste. Dictionnaire historique et géographique de Bretagne OGEE, Jean -Baptiste. Dictionnaire historique et géographique de Bretagne, nouvelle édition augmentée par Marteville et notice 03590 Fichier Bourde de la Rogerie. Artistes, artisans, ingénieurs en Bretagne . Association Pour l'Inventaire de Bretagne, Bruz, 1998. p. 911 Le patrimoine des communes du Morbihan, collection le patrimoine des communes de France, s.l
    Murs :
    pierre de taille
    Description :
    de taille de granite sur un plan en croix latine. A l'ouest, le porche carré de la tour s'ouvre en quatre arcades en plein cintre dont l'une communique avec la nef. Au deuxième étage de la tour, la chambre des cloches largement ouverte, est percée sur ses quatre faces de grandes baies rectangulaires cloisonnées de meneaux qui confèrent à l'ensemble un élan vertical qui se prolonge jusqu'à la corniche très saillante. Sur celle-ci repose la flèche pyramidale, très effilée et finement ajourée sur chacun de ses pans représentés sur la flèche (clé pour saint Pierre et épée pour saint Paul). La mise en oeuvre de l'édifice avec son appareillage régulier en granit doré est d'une grande qualité, à l'exception de la chapelle des fonts qui est enduite. La nef, à l'ouest, est épaulée de deux contreforts d'angles à lanternons et est clé saillante encadrée de deux baies, toutes trois en plein cintre. Les bras du transept et la sacristie d'axe sont à trois pans. Le bras sud possède une porte et une baie semblables à celles de la nef
    Annexe :
    20105607759NUCA : Archives communales de Nostang, Plan cadastral 1837.
    Texte libre :
    Une protection M.H. est envisageable dans la mesure où il existe peu d'églises homogènes de la fin du 17e siècle (moins d´une dizaine dans le Morbihan). L'intérêt de l'église saint-Pierre-saint-Paul réside dans son homogénéité tant à l´extérieur, avec la qualité de sa mise en oeuvre de granite, qu' à l ´intérieur avec son mobilier de qualité, dont le retable curviligne, est l'une des oeuvres majeure du sculpteur Guillaume Gravay. Par ailleurs, le style sobre de l'édifice au décor limité à la porte sud est à relier avec la proximité de Port-Louis. Les maîtres maçons (non identifiés) à l'origine de la l'architecture religieuse. Le mobilier est d'une grande qualité, comme en témoigne le retable de calcaire (fig . 18 et 19), oeuvre majeure de l'artiste alréen Guillaume Gravay. Au soubassement du retable, deux uns des autres par quatre colonnes corinthiennes. Les panneaux extérieurs incurvés sont ornés de guirlandes de fleurs qui encadrent les statues de saint Pierre (nord) et de saint Paul (sud) (fig. 21 et 22
    Couvrements :
    lambris de couvrement
    Illustration :
    Bourg. Nostang. Plan cadastral de 1837, section B (A C Nostang). IVR53_20105607759NUCA Le clocher avant sa destruction et le retable avant les dégradations causées par le tremblement de terre de 2005. Photographie, début 20e siècle IVR53_20105607867NUCB Vue de situation IVR53_20105601161NUCA Confessionnal daté de 1814 IVR53_20105607927NUCA Escalier de la sacristie IVR53_20105601187NUCA Couverture de lambris de la sacristie IVR53_20105607929NUCA Voûte de lambris de la nef. Seul le décor situé au dessus du retable est encore visible Scène de l' Annonciation IVR53_20105601185NUCA Scène de la Visitation IVR53_20105601186NUCA
1