Logo ={0} - Retour à l'accueil

Recherche

Besoin d'aide ? Retrouvez nos conseils pour la recherche sur cette page.
Rechercher dans :
Affiner les résultats :
  • Tous les départements
  • Toutes les illustrations
  • Tous les types
Résultats 1 à 20 sur 26 - triés par pertinence
  • Maison de villégiature balnéaire dit Chalet du Trocadéro, 6 avenue Jules Simon (Saint-Malo)
    Maison de villégiature balnéaire dit Chalet du Trocadéro, 6 avenue Jules Simon (Saint-Malo) Saint-Malo - Paramé - 6 avenue Jules Simon - en ville - Cadastre : 1982 A 79
    annexe :
    19963500242X : Archives départementales d'Ille-et-Vilaine, 6Fi.
    illustration :
    fils aîné, Saint-Malo. IVR53_19963500242X
    representations :
    Sujet : bâton brisé, support : aisseliers de la toiture et volets en bois ; sujet : balustres
    historique :
    Saint-Malo-Paramé, et reconstruit sur la digue en 1880. Le chalet a subi d'importantes transformations
  • Maison de villégiature balnéaire dite Pavillon indien du Prince de Galles, 175, 177 digue des Dunes (Saint-Malo)
    Maison de villégiature balnéaire dite Pavillon indien du Prince de Galles, 175, 177 digue des Dunes (Saint-Malo) Saint-Malo - Paramé - 175, 177 digue des Dunes - en ville - Cadastre : 1982 A 329, 330
    description :
    la galerie de circulation. Les garde-corps de la galerie et de la passerelle sont gravés d'ornements dômes sont encadrés à la base par un décor de bois découpé. Le pavillon donne sur la mer et on accède à
    annexe :
    19963500387X : Archives départementales d'Ille-et-Vilaine, 4J, Fonds des Bouillons. 19963500264X  : Archives départementales d'Ille-et-Vilaine, 4 J, Fonds des Bouillons. 19963500157X : Archives Privées
    illustration :
    Carte postale début 20e siècle. 4372 - Paramé La Digue G.F. - Collection Germain fils aînés
    representations :
    Sujet : trilobe, feuille, fleur, volute d'inspiration persane et indienne, support : bois découpé de la corniche du toit, garde-corps et panneaux du premier niveau ; sujet : chandelier, support : épi
    historique :
    appartient à la famille royale d'Angleterre et abrite à l'exposition des objets de fabrication indienne exposés par les principaux négociants importateurs domiciliés à Londres et à Paris. Dans le manuel de la apparaît en première page intérieure, la gravure étant signée Purdon et Clarcke C. Architectes. Charles Prévet l'achète en 1878 et le fait transporter et reconstruire sur la digue des Dunes à Paramé. Dès sa reconstruction en 1881, le pavillon est aménagé en maison de villégiature et loué. Le jardin est aménagé en retrait du front de mer et le terrain entouré d'une clôture en bois à claire-voie. En octobre 1905, le propriété privée jusqu'en 1927 et est reconstruit à Courbevoie, dans le parc de Bécon. Le pavillon est état, il est propriété municipale et, depuis le 10 février 1987, il est inscrit sur l'Inventaire
  • Banque Jules Boutin, puis banque de Bretagne, rue Levavasseur ; avenue George V (Dinard)
    Banque Jules Boutin, puis banque de Bretagne, rue Levavasseur ; avenue George V (Dinard) Dinard - rue Levavasseur avenue George V - en ville - Cadastre : 1982 J 342
    annexe :
    19963500318X : Archives départementales d'Ille-et-Vilaine, 6Fi.
    illustration :
    Carte postale ancienne. 3536. Dinard - Le Carrefour de l'Horloge, Collection Germain fils aîné
    historique :
    Lecoq et est l'un des premiers à créer à Dinard une agence de voyage ainsi qu'une agence immobilière. Il , l'achat et l'assurance de terrains et immeubles. Il propose également des voyages circulaires de la bâtiment principal avec sa tour de l'horloge est élevé entre 1890 et 1910 ; des agrandissements et modifications sont signalés par les sources en 1921 et 1922 ; en 1930, René Aillerie construit l'aile latérale
  • Maison de villégiature balnéaire dite Castel du Prieuré, 8 avenue de Brizeux (Dinard)
    Maison de villégiature balnéaire dite Castel du Prieuré, 8 avenue de Brizeux (Dinard) Dinard - 8 avenue de Brizeux - Cadastre : 1988 AH 16
    description :
    style néo-gothique est composé de créneaux et de fenêtres à meneaux, les encadrements des baies sont en accolade et les balcons sont ornés d'un garde-corps à décor trilobé.
    annexe :
    19883500195X : Archives départementales d'Ille-et-Vilaine, 8Fi.
    illustration :
    Fonds Lagrée - Carte postale ancienne - Collection Germain, fils aînés, Saint-Malo : 4803 - La
    historique :
    l'architecte de Saint-Servan J.M Prioul pour lui-même. Agrandissement du salon et construction de la terrasse garage et d'un logement actuellement détruit.
  • Hôtel de voyageurs dit Grand Hôtel de Paramé, 100 boulevard Hébert (Saint-Malo)
    Hôtel de voyageurs dit Grand Hôtel de Paramé, 100 boulevard Hébert (Saint-Malo) Saint-Malo - Paramé - 100 boulevard Hébert - en ville - Cadastre : 1982 A 15
    description :
    Le Grand Hôtel est composé d'un corps central abritant un hall d'entrée monumental et de deux ailes reliées par une galerie. Les deux ailes, en légère avancée côté mer et très proéminentes côté jardin, sont , celles du centre et des extrémités étant ornées de fronton en plein-cintre. Le plan s'organise autour de -chaussée) et d'un corridor intérieur desservant les chambres.
    annexe :
    19963500237X : Archives départementales d'Ille-et-Vilaine, 6FI. 19963500235X : Archives départementales d'Ille-et-Vilaine, 6Fi. 19963500263X : Archives départementales d'Ille-et-Vilaine, 4 J, Fonds des
    illustration :
    Carte postale début 20e siècle. 166. Paramé (I.-et-V.) - Le Grand Hôtel. IVR53_19963500237X Carte postale début 20e siècle. 3665. Paramé - Le Grand Hôtel, collection Germain fils aîné, Saint Carte postale début 20e siècle. La jetée, le Casino et le Grand Hôtel. IVR53_19963500263X Amélioration du boulevard Hébert, plan parcellaire et d'alignement, 1912. IVR53_19963500746X Elévation nord, aile ouest, et extension récente (1985) de l'hôtel. IVR53_19953500781X
    historique :
    collectif Bernheim Frères et Fils. En 1945, dans l'espace libre formé par le parc de l'hôtel, le ministère pour la Société anonyme de la Baie de Saint-Malo-Paramé. Cette construction de 70 mètres de long et comportant 140 chambres est édifiée entre 1881 et 1882 sur les anciens terrains Lemoine et Dobbé qui y exploitaient trois moulins à vent. Le Grand Hôtel et son établissement de bains, pièce maîtresse du projet la parcelle voisine. Dès 1885, les droits de gestion du Grand Hôtel et du casino voisin sont de la Reconstruction et de l'Urbanisme fait édifier une cité provisoire en bois pour héberger les 52
  • Batterie dite ensemble de la pointe du Moulinet (Dinard)
    Batterie dite ensemble de la pointe du Moulinet (Dinard) Dinard - Cadastre : 1982 H
    annexe :
    19963500363X : Archives départementales d'Ille-et-Vilaine, Série O, Voirie Urbaine, Dinard-Saint -Enogat : 10O5 (1890-1932). 19963500296X : Archives départementales d'Ille-et-Vilaine, 6Fi. 19953500833X départementales d'Ille-et-Vilaine, 6Fi.
    illustration :
    Carte postale ancienne - Collection LL. - 97. Dinard - La Plage et la Pointe du Moulinet Dinard - La plage et la Pointe du Moulinet un jour de tempête. IVR53_19963501159X Dinard (I.-et-V.) Le Moulinet, vue aérienne : La Garde, La Batterie, Saint germain, Le Chemin de 3371 - Dinard - La garde, Roche Pendante. Collection Germain fils aîné. IVR53_19963500286X
    historique :
    La pointe du Moulinet, bande de terre avancée vers la mer, borde la plage de l'écluse à l'est et fait face à la ville historique de Saint-Malo. Cet endroit stratégique donnant sur la Manche et sur la encore visibles. Elle est remplacée en 1861 par une nouvelle batterie désaffectée et remise au Domaine par le service du Génie en 1900 . Le chemin d'accès à la batterie et le chemin de ronde sont cédés à la ville de Dinard et les terrains acquis par MM. Jacques Hennessy et Paul Darblay, propriétaires des villas La Garde et Saint-Germain. Sur ce site considéré comme étant l'un des plus beaux points de la côte publiques et détruite peu avant la guerre de 1914 ; elle était la propriété de John Camac, Américain construite vers 1865-1870 pour la famille Roederer et la villa Saint-Germain primitivement appelée villa Mortemart construite par François de Rochechouart, vicomte de Mortemart, entre 1868 et 1874. Le chemin de communication directe entre l'embarcadère et la plage de l'Ecluse.
  • Grand Casino, 2 boulevard Albert Ier (Dinard)
    Grand Casino, 2 boulevard Albert Ier (Dinard) Dinard - 2 boulevard Albert Ier - en ville - Cadastre : 1982 H 320, 321, 542, 543, 861, 862
    annexe :
    19993502294X : Archives départementales d'Ille-et-Vilaine, 4J 93 Fonds des Bouillons. 19953500912X
    illustration :
    Carte postale ancienne. Collection Germain Fils Ainé - Dinard - Le grand casino Royal
    historique :
    l'architecte Blanchet en 1902. Il est commandité par la société Henry Ruhl et Cie, dont le siège est à Paris , dont la gestion est mentionnée en 1924 et 1927. Les travaux de décoration ont été dirigés par M . Charles et exécutés par M. Gabriel, présenté comme le spécialiste des grands théâtres de Paris. Une salle Alizés). Après la guerre, il est transformé et augmenté de deux étages supplémentaires à usage de sources signalent également en 1926 et 1927 des esquisses de reconstruction du Grand Casino, signées par
  • Manoir dit château de la Vicomté, 26 rue du Manoir (Dinard)
    Manoir dit château de la Vicomté, 26 rue du Manoir (Dinard) Dinard - 26 rue du Manoir - en ville - Cadastre : 1982 AH 136, 137, 139
    annexe :
    19933500315X : Archives départementales d'Ille-et-Vilaine, 3 P 5323. 19963500282X : Archives départementales d'Ille-et-Vilaine, 6Fi. 19963500281X : Archives départementales d'Ille-et-Vilaine, 6Fi . 19883500189XB : Archives départementales d'Ille-et-Vilaine, 8Fi. 19883500190X : Archives départementales d'Ille -et-Vilaine, 8Fi. 19883500191XB : Archives départementales d'Ille-et-Vilaine, 8Fi. 19883500192XB  : Archives départementales d'Ille-et-Vilaine, 8Fi. 19883500193X : Archives départementales d'Ille-et-Vilaine
    illustration :
    Cadastre ancien de 1828. La Pagnée et la Vicomté, section C2. IVR53_19933500315X Carte postale ancienne. Collection G.F - La Vicomté, près Dinard Le château et la ferme de La Fonds Lagrée - Carte postale ancienne - La Côte d'Emeraude - Collection Germain, fils aînés, Saint -Malo : 5091 - Dinard - La Vicomté, le Château et la Ferme. G. F. IVR53_19883500192XB Fonds Lagrée - Carte postale ancienne - Collection Germain, fils aînés, Saint-Malo : Les Bords de
    historique :
    mentionné en 1513 sous le nom de la vicomté de la Motte. Il appartenait aux Chauchart en 1541 et en 1678. Il est plus tard la possession des seigneurs de Pontual et de la Perronnay. Le domaine était constitué d'une chapelle dédiée à Notre-Dame du Bois, d'une motte féodale, d'un colombier, de garennes et de planter de bois et percer de chemins et de boulevards dans le 4e quart du 19e siècle. Le logis ainsi
  • Maison de villégiature balnéaire dite la Maison des Bonshommes, dite château des Vieux Saints Bretons, dite villa Sunnisyde, 63, 65 avenue George V (Dinard)
    Maison de villégiature balnéaire dite la Maison des Bonshommes, dite château des Vieux Saints Bretons, dite villa Sunnisyde, 63, 65 avenue George V (Dinard) Dinard - 63, 65 avenue George V - en ville - Cadastre : 1982 J 386
    description :
    de pignons en façades avec fermes débordantes et d'oriels en bois. Le deuxième corps de bâtiment à
    annexe :
    19963500287X : Archives départementales d'Ille-et-Vilaine, 6Fi. 19963500300X : Archives départementales d'Ille-et-Vilaine, 6Fi. 19963500301X : Archives départementales d'Ille-et-Vilaine, 6Fi . 19963500302X : Archives départementales d'Ille-et-Vilaine, 6Fi. 19963500303X : Archives départementales d'Ille -et-Vilaine, 6Fi.
    illustration :
    . Collection Germain fils aîné, Saint-Malo. IVR53_19963500287X
    historique :
    de 1869 signale à cet emplacement deux habitations, l'une appartenant à M.Brisson et l'autre
  • Eglise Saint-Barthélémy - église anglicane, rue des Cèdres ; rue Faber (Dinard)
    Eglise Saint-Barthélémy - église anglicane, rue des Cèdres ; rue Faber (Dinard) Dinard - rue des Cèdres rue Faber - en ville - Cadastre : 1982 H 154, 561
    annexe :
    19963500279X : Archives départementales d'Ille-et-Vilaine, 6Fi. 19963500471X : Archives Privées
    observation :
    Les communautés anglaise et américaine de Dinard se distinguent par leurs capacités à se fédérer leurs clubs privés fermés et initient sur la côte d´Emeraude de nombreuses pratiques sportives. Elles édifices cultuels les mieux conservés, elle est ouverte le 16 novembre 1871 et agrandie dès 1880. La cette période et contribue au caractère britannique de la construction avec le mobilier en bois de belle albâtre et en marbre, aux motifs indiens témoignent de l´implantation de la colonie anglaise venue des
    illustration :
    Baie n°13, ensemble de deux verrières : Résurrection et Ascension du Christ. IVR53_19963500469X Baie n°15, verrière représentant le Christ bon pasteur et Christ à la lanterne. IVR53_19963500472X
    historique :
    à son fils William Stanley Faber qui à son tour fait don du terrain pour la construction d'une
  • Ouvrage d'art dite Porte d'Emeraude (Dinard)
    Ouvrage d'art dite Porte d'Emeraude (Dinard) Dinard - Cadastre : 1982 H
    illustration :
    La porte d'Emeraude, entre la pointe du Moulinet et le quartier du bec de la Vallée
    historique :
    poursuivi qu'en 1910 par ses fils. A cette date une passerelle métallique provisoire est réalisée permettant
  • Manoir de la Belle Issue, boulevard de la Libération (Dinard)
    Manoir de la Belle Issue, boulevard de la Libération (Dinard) Dinard - boulevard de la Libération - en ville
    description :
    d'Alet , la ville intra-muros deSaint-Malo et sur la rive gauche toute la côte est de Dinard jusqu'à la de ses semblables est orientée est ouest sur de vastes jardins dessinés, tapis vert et jardin gauche sont factices et ne sont la que pour la symétrie. Deux soupiraux au rez du sol indiquent la présence de caves enterrées. Ce souci de symétrie et d'ordonnancement se retrouve aussi dans la toiture à faces et à l'étage des chambres de maitre. Les deux tours qui encadrent la façade nord de cette
    annexe :
    -Énogat est celle de Gaillard, fils de Michel (1622- 1669) et d'Anne Grave (1632-1698), sieur de La Belle Famille Gaillard Croix : « Dinard-Bellissus-Gaillard.1715 » et « S. Briac- Cimetière.1715 ». « La croix , démolition d'une écurie. Famille de Gasquet James 1903. Parcelle C 21 et C 26 du cadastre ancien, vente de l née Pratt à la Belle-issue et à Taden (Elisabeth Tibbits-Pratt née en 1860, décédée en novembre 1928 Belle-issue, augmentation de construction et construction d'une conciergerie.
    illustration :
    Extrait du cadastre de 1828, ( A.D : Ille-et-Vilaine) IVR53_20153505401NUCA Extension nord à comble brisé et tourelles de distribution IVR53_20153500025NUCA Entrée Est, perron et porte protégée par un ressaut formant larmier IVR53_20153500039NUCA
    contenu :
    1909 fait référence à l'architecture des orangeries, grandes et nombreuses baies en plein-cintre sur trois faces afin de faire rentrer la lumière et le soleil désormais tant recherchés.
    historique :
    Gaillard (1622-1699), sieur de la Belle-Issue et à son épouse Anne Grave (1632-1698). La mémoire de leur fils Jean-Guillaume décédé le 12 septembre 1715 est rappelée par l'inscription sculptée sur la base de la croix située au devant de la propriété : « Bellissus-Gaillard.1715 ». Transformé en communs et . Le nouveau logis du 18e siècle édifié pour Denis Bossinot, seigneur de Vauvert et son épouse Anne longs cours comme son fils Pierre qui meurt prématurément à l'âge de 32 ans. De nouvelles pièces sont articulées de part et d'autre de ce grand corps central. Les sources mentionnent une augmentation de le Gaulois en 1895 « Mme de Gasquet-James et se filles, venant d'Amérique, sont à la Belle-Issue
    referenceDocumentaire :
    Registre des matrices cadastrales et folios des familles. Dinard et son histoire MALLET Marius. Dinard et son histire. Fougères : Graphi-Centre, 2007.
  • Maison de villégiature dite Ty Zado, 2 rue Théodore-Botrel, Crec'h-Bizien (Perros-Guirec)
    Maison de villégiature dite Ty Zado, 2 rue Théodore-Botrel, Crec'h-Bizien (Perros-Guirec) Perros-Guirec - Crec'h-Bizien - 2 rue Théodore-Botrel - en ville - Cadastre : 1985 AR 364
    description :
    baies du rez-de-chaussée, alternant entre couvrement cintré et en anse de panier. Ce triplet est amorti par une fenêtre de lucarne surmontée d'un fronton-pignon triangulaire à crossettes, ailerons et niche décorative, et dévancée par un balcon à garde-corps de granite. L'entrée, décentrée, est précédée d'un porche dans-oeuvre. Edifice couvert d'un toit à longs pans et pignons découverts dont l'un est asymétrique les entourages des baies, chaînes d'angles et détails décoratifs sont en granite rose : solives décoratives, crossettes et mur taluté de la façade d'entrée. De faux pans de bois sont placés au niveau des
    historique :
    la construction de la maison voisine pour son fils. Un garage est isolé en bordure de parcelle.
  • Maison de villégiature dite Park an Od, 26 rue du Maréchal-Foch, Trestraou (Perros-Guirec)
    Maison de villégiature dite Park an Od, 26 rue du Maréchal-Foch, Trestraou (Perros-Guirec) Perros-Guirec - Trestraou - 26 rue du Maréchal-Foch - en ville - Cadastre : 1985 AP 2, 3
    description :
    , couvert d'un toit à longs pans et pignon gauche découvert. Cette travée est amortie par une lucarne-pignon granite rose. La corniche de granite du mur gouttereau marque la reprise et la surélévation. Sur la façade latérale bow-window, et baie du comble cintrée. Sur la façade antérieure sur rue, porche qui protège l'entrée et tourelle d'escalier demi-hors-oeuvre couverte d'un toit conique. Les pièces de service, avec
    illustration :
    Villa Park an Od avant agrandissement , photographie en noir et blanc vers 1894. IVR53_20002200421X
    historique :
    étage, agrandie d' une travée, et d' une tourelle d' escalier, par son fils, Paul Gélis, architecte des Clarté. A l' origine, elle possède deux travées et trois niveaux. Vers 1910, elle est surélevée d' un
  • Hôtel de voyageurs dit Hôtel Printania, 26 rue de Traou-Meur, Tresmeur (Trébeurden)
    Hôtel de voyageurs dit Hôtel Printania, 26 rue de Traou-Meur, Tresmeur (Trébeurden) Trébeurden - Tresmeur - 26 rue de Traou-Meur - en ville - Cadastre : 1987 AH 243, 395
    description :
    Edifice de plan allongé dont la travée centrale est en ressaut sur les façades antérieure et couvertes de linteaux en granite rose et devancées par des balcons. Lucarnes rampantes.
    observation :
    Second et dernier hôtel de voyageurs construit sur la plage de Tresmeur.
    historique :
    avocat général à la cour d' appel de Paris, y fonde un centre nautique et le baptise du nom de son fils
  • Maison de villégiature balnéaire dite Château de la Goule aux Fées, avenue du Château Hébert (Dinard)
    Maison de villégiature balnéaire dite Château de la Goule aux Fées, avenue du Château Hébert (Dinard) Dinard - la Goule-aux-Fées - avenue du Château Hébert - isolé - Cadastre : 1982 A 7 à 18
    description :
    Saint-Malo et à l'ouest sur le cap Fréhel. La façade sud sur jardin du logis est composée d'un corps
    annexe :
    19963500280X : Archives départementales d'Ille-et-Vilaine, 6Fi. 19953500919X : Archives Privées 19883500185X : Archives départementales d'Ille-et-Vilaine, 8Fi. 19883500186XB : Archives départementales d'Ille -et-Vilaine, 8Fi. 19883500187X : Archives départementales d'Ille-et-Vilaine, 8Fi.
    illustration :
    Carte postale ancienne. Dinard - St-Enogat Le château et la grotte de la Goule aux Fées. G.F . éditions Guérin, Saint-Malo (I.-et-V.). IVR53_19963500280X Carte postale ancienne. 2268. Saint-Enogat - Le Château et La Grotte de La Goule-aux-Fées . Collection Germain fils aînés. IVR53_19953500920X Côte d'Emeraude - 4953. Dinard - Saint-Enogat. Le Château et La Grotte de La Goule-aux-Fées . Edition Guérin, Saint-Malo (I.-et-V.). Carte postale ancienne. IVR53_19953500921X Fonds Lagrée - Carte postale ancienne - Collection Germain, fils aînes, Saint-Malo : 4953 - Saint Fonds Lagrée - Carte postale ancienne - Collection Germain, fils aînes, Saint-Malo : 2268 - Saint Vue aérienne vers l'est, le Printania, Kermonde et l'aquarium. IVR53_19993502009XA Vue générale prise de la cour carrée du logement secondaire et de la chapelle. IVR53_19963501184X
    contenu :
    . Ses toitures à forte pente, à coyau accentué, ses bandeaux et ses harpes de granite taillé, ses baies hautes et étroites en arc segmentaire, se veulent un hommage à l´architecture classique des malouinières centre un monumental escalier à balustres de bois tourné qui par deux rampes divergentes et des quartiers tournants, mène à un repos formant tribune, à l´origine suspendu, et de là, par deux autres rampes à un , recomposée, est articulée autour de deux noyaux en fonte ornementale dont les bases renflées et les grandes peintures sur toile, spécialement réalisées pour la demeure entre 1876 et 1878 par Ernest-Paul
    historique :
    Hébert, agent de change à Paris.L'ensemble du gros oeuvre semble avoir été construit entre 1876 et 1879 (dates d'imposition) . Le décor intérieur, avec tableaux de scènes de chasse, bouquets de fleurs et de d'imposition) et prolongée vers 1950 par une piscine. La nièce de Philippe Hébert, Marie-Thérèse Solacroup , fonde en 1947 dans la propriété de son oncle un aérium marin, sous le nom de Notre-Dame-du-Roc et lègue accomplie et de créer toutes oeuvres sociales en faveur de l'enfance et de la jeunesse.
  • Lotissement concerté dit lotissement Ange-Legrand, Crec'h-Bizien (Perros-Guirec)
    Lotissement concerté dit lotissement Ange-Legrand, Crec'h-Bizien (Perros-Guirec) Perros-Guirec - Crec'h-Bizien - rue Hilda-Gélis-Didot rue Ange-Le-Grand rue Motreff rue de la Petite-Corniche boulevard de la Mer - en ville
    description :
    Le plan du lotissement essaye de tirer parti de la topographie, des voies existantes et des projets
    illustration :
    Plan de situation du lotissement d'après le plan cadastral de 1985, sections AR et AV, 1/1000e
    historique :
    réalisée par l' architecte Paul Gélis et agrandie par son fils, Jean Gélis. de Perros-Guirec. Le lotissement est bordé et traversé par six voies dont deux sont à réaliser par le lotisseur, les autres voies étant prévues au Plan d' aménagement, d' extension et d' embellissement (PAEE sa parcelle avec un muretin de moellons et pilastres en pierre de taille de 1, 20 mètres de hauteur maximale, surmonté d' une claire-voie. Les constructions légères sont interdites, et conformément au sont édifiées à partir des années 1930 : en 1935, 22 maisons et la colonie de vacances sont déjà en place. 4 maisons sont édifiées entre 1936 et 1949, 14 au cours des 3e et 4e quarts du 20e siècle. Quatre
  • Maison, hôtel de voyageurs dite Villa Crystal, dite Crystal Casino, dite Crystal Hôtel, 15 rue de la Malouine (Dinard)
    Maison, hôtel de voyageurs dite Villa Crystal, dite Crystal Casino, dite Crystal Hôtel, 15 rue de la Malouine (Dinard) Dinard - 15 rue de la Malouine - en ville - Cadastre : 1982 H 283, 284, 285, 474
    description :
    pans brisés, et d'une tour d'angle polygonale sommée d'une terrasse à faux créneaux.
    annexe :
    19953500907X : Archives Privées Henri Fermin 19963500346X : Archives départementales d'Ille-et -Vilaine, 4M 204. 19963500294X : Archives départementales d'Ille-et-Vilaine, 6Fi. 19963500293X : Archives départementales d'Ille-et-Vilaine, 6Fi. 19953500896X : Archives Privées Henri Fermin 19953500906X : Archives
    observation :
    Dinard, la station est lancée depuis 1868 et s´enorgueillit depuis cette date de nombreux équipements en présumé Emile Liège, était un édifice à la fois original, moderne et spectaculaire. Original par l importantes, le béton pour séparer les différents niveaux et le fer pour la structure et les bastingages des multiples terrasses. Moderne par son dessin et son esthétique nouvelle, elle était composée, à l´origine, de deux volumes principaux de trois niveaux chacun, décalés et superposés de façon orthogonale. Cette spectaculaire par l´adjonction d´une tour belvédère, haute de 45m, qui ressemblait davantage à un phare et curiosités de la roche et du panorama. Comme beaucoup de ces folies architecturales non conçues pour durer
    illustration :
    Crystal Casino de Dinard, Ille-et-Vilaine, direction. L. Bignon, entête de papier à lettre, le 1er Carte postale ancienne, après 1907 - Dinard Cristal-Hôtel et ses villas. IVR53_19953500896X Carte postale ancienne. 4901 - Dinard - Terrasse de l'Hôtel Crystal et le Jardin. Collection Germain fils aîné, Saint-Malo. IVR53_19953500908X fils aîné. IVR53_19963500138X Vue d'ensemble et élévations des façades donnant sur la plage de l'Ecluse. IVR53_19993502331X
    historique :
    accordée en 1894 afin de construire sur le domaine maritime un réservoir et une conduite pour prendre à la l'entreprise Adam dont la Reine Hortense et Souvenir, qui viennent s'adjoindre à ce complexe hôtelier. Des agrandissements sont à noter également vers 1912 (année d'imposition). En 1977, l'hôtel Crystal est détruit et remplacé par un nouvel hôtel du même nom. Les deux maisons, la Reine Hortense et Souvenir existent encore
  • Maison de villégiature balnéaire dite la Surprise, 9 rue Georges Clémenceau (Dinard)
    Maison de villégiature balnéaire dite la Surprise, 9 rue Georges Clémenceau (Dinard) Dinard - 9 rue Georges Clémenceau - en ville - Cadastre : 1982 H 168, 497
    description :
    maison. Un décor à bouquets et oiseaux en porcelaine peinte est à signaler sur une cheminée du rez-de -chaussée. Pavement en céramique dont une dalle sur la terrasse porte les initiales S et C.
    annexe :
    19963500315X : Archives départementales d'Ille-et-Vilaine, 6Fi. 19963501160X : Archives Privées M
    illustration :
    Carte postale ancienne. 4584. Dinard - Grand Hôtel de la plage et du Casino. Collection germain fils aîné, Saint-Malo. IVR53_19963500315X Vue générale de la façade sur mer et de la façade latérale sur rue, état actuel, 2ème état Façade sur mer et façade latérale sur rue état actuel. IVR53_19963501161X Détail décor sur cheminée rez-de-chaussée, bouquets et oiseaux en porcelaine peinte Détail décor sur cheminée rez-de-chaussée, bouquets et oiseaux en porcelaine peinte
  • Maison de villégiature dite Ker Mamm Goz, 7 rue du Dolmen, Crec'h-Héry (Trébeurden)
    Maison de villégiature dite Ker Mamm Goz, 7 rue du Dolmen, Crec'h-Héry (Trébeurden) Trébeurden - Crec'h-Héry - 7 rue du Dolmen - en ville - Cadastre : 1987 AL 49, 796
    description :
    Edifice de deux travées en façade, et dont la travée latérale est en léger décrochement sur les deux façades antérieure sur rue, et postérieure sur mer. Gros-oeuvre enduit, les chaînes d'angles et
    historique :
    général à la cour d' appel de Paris qui y vient ensuite en retraite. Il donnera le nom de son fils