Logo ={0} - Retour à l'accueil

Recherche

Besoin d'aide ? Retrouvez nos conseils pour la recherche sur cette page.
Résultats 1 à 3 sur 3 - triés par pertinence
  • Manoir de Kerverrot (Cavan)
    Manoir de Kerverrot (Cavan) Cavan - Kerverrot - isolé
    description :
    Bâtiments organisés autour d'une cour fermée à laquelle on accédait originellement par le sud et à pignon découvert à l'est. Porte en arc brisée et fenêtres à traverse. Présence d'un fronton triangulaire et d'un oculus au sud. Façade postérieure nord flanquée d'une tourelle en demi-hors-œuvre ; partie haute restaurée. Porte et fenêtres à linteau en arc segmentaire ; lucarne à fronton triangulaire alignement comprenant notamment au centre une grange avec porte charretière (1637) et porte piétonne en arc plein cintre orientées vers l'ouest. Couverture en ardoise ; pignons aigus découverts à rampants et
    illustration :
    Cavan, Kerverrot : manoir, élévation antérieure orientée vers le sud-est et pignon sud du logis
    historique :
    Cet ensemble bâti ancien, à la fois résidence seigneuriale et exploitation agricole, est situé à 1900 mètres au sud du bourg de Cavan et à 108 mètres d´altitude. Il se trouve à proximité immédiate (au campagne ; on y accédait originellement par le sud et par le nord. Le toponyme "Kerverot" est mentionné la présence d'une chapelle au sud, près de la fontaine et du bassin, et d'un fournil au nord du propriétaire du manoir et de sa métairie noble dans la 2e moitié du 17e siècle) puis à Joseph Raison du 30 septembre 1795 par Charles Geoffroy, marchand à Lannion, et Jean Le Pennec, cultivateur à Cavan , pour 489 000 livres. Yves Le Pennec, fils hérite du manoir devenue ferme. L'édifice actuel comporte nord, porte en arc brisé au sud), 17e siècle (lucarne ornée ; rampants...), à la limite des 18e et 19e siècles (fenêtres à linteau en arc segmentaire et fronton de la façade sud percé d'un oculus) et de la 2e à plusieurs reprises : en 1657, 1804 et 1953 comme l'attestent plusieurs millésimes. Plusieurs
  • L'habitat rural sur la commune de Botsorhel
    L'habitat rural sur la commune de Botsorhel Botsorhel
    illustration :
    Carte géologique des communes du nord-est du Parc d'Armorique - Plougonven, Botsorhel et Botsorhel, Keranguen : maçonnerie mixte, schiste, granite et quartzite IVR53_20152908603NUCA Botsorhel, Kergréac'h, ferme, 1834 : moellons et pierre de taille de granite IVR53_20152908605NUCA Botsorhel, le Gollot, maison convertie en dépendance : moellons et pierre de taille de granite Botsorhel, Pen ar Veleugen, ferme : ouvertures et maçonnerie en granite, 16e siècle Botsorhel, Poulguinen Huella, dépendance : granite et couverture contemporaine en tôle nervurée Botsorhel, Quinquis Helary, ferme : maçonnerie mixte, granite, schiste et orthogneiss Botsorhel, Trohom, ferme : maçonnerie et pierre de taille de granite, 18e siècle Tromolouarn, ferme (état en 1969) : maison du 16e siècle transformée en dépendance et maison à Botsorhel, Trohom, ancienne ferme à Porz clos, 18e et 19e siècles IVR53_20152908630NUCA
    contenu :
    héritage au plus jeune des fils, étaient souvent exploitées en commun et ont participé à la mise en place Comme l’ont noté Christian Millet et Daniel Sanquier, «parler d’architecture rurale dans le Trégor lieu de vie, se sont transformées durant les siècles suivants". La deuxième moitié du 19e siècle et le ajouts, modifications, reconstructions et destructions des édifices préexistants. S’il existe quelques extérieures (ouvertures, toitures, reconstructions et réemplois de matériaux…) ou intérieures. La , puits…) qui, face à une perte d’usage et d’utilité, sont souvent en ruines ou détruites. 81 maisons ont été recensées, principalement construites entre le début du 19e siècle et le début du 20e siècle (1840 -1930). Matériaux de construction et mises en œuvre Matériaux de construction Les formes communal, et l’absence de voies navigables, moyen privilégié pour le transport sur de longues distances, a mauvais état général des routes et chemins et aux prix couteux des charrois, les matériaux employés dans
  • L'habitat rural sur la commune de Plougonven
    L'habitat rural sur la commune de Plougonven Plougonven
    illustration :
    Carte géologique des communes du nord-est du Parc d'Armorique - Plougonven, Botsorhel et été largement remaniées aux 19e et 20e siècles IVR53_20152909075NUCA Plougonven, ancien manoir de Goasvalé - Saloir et vaisselier, ancienne cuisine, rez-de-chaussée Plougonven, ancien manoir de Kerloaguen - vue du porche d'entrée à portes cochère et pietonne Plougonven, ancien manoir de Mézedern, 16e siècle - Logis-porche et sa tour habité, vue est Plougonven, Quinquis, maison à avancée et dépendances perpendiculaires (état 1970 Plougonven, Keradraon, 1810 et 1856, maison à avancée (état 1970) IVR53_19702905106Z Plougonven, Keradraon, façade postérieure et puits (état 1970) IVR53_19702905111Z plougonven, Mogueriou, inscription et date portée JEAN LE SAOUT/1633/IACVEZER (état 1970 Plougonven, Mogueriou, alignement et maison à avancée (état 1970) IVR53_19702905217Z
    contenu :
    Comme l’on noté Christian Millet et Daniel Sanquier, « parler d’architecture rurale dans le Trégor Plougonven, où la deuxième moitié du 19e siècle et le début du 20e siècle a constitué une période de renouveau de l’habitat rural, traduit par de multiples ajouts, modifications, reconstructions et extérieures (ouvertures, toitures, reconstructions et réemplois de matériaux…) ou intérieures. La perte d’usage et d’utilité, sont souvent en ruines ou détruites. 226 maisons ont été recensées . Matériaux de construction et mises en oeuvre Matériaux de construction Les formes architecturales sont largement influencées par le sous-sol géologique local. L’éloignement des côtes du territoire communal, et général des routes et chemins et aux prix couteux des charrois, les matériaux employés dans la immédiate du chantier. Abondants dans le sous-sol géologique de la commune, les granits et orthogneiss de -œuvre (moellons et pierres de taille) ou pour des éléments structurels et de décors (saloir, cheminées
1