Logo ={0} - Retour à l'accueil

Recherche

Besoin d'aide ? Retrouvez nos conseils pour la recherche sur cette page.
Rechercher dans :
Affiner les résultats :
  • Toutes les personnalités
  • Tous les départements
  • Toutes les communes
  • Toutes les illustrations
  • Tous les types
Résultats 1 à 1 sur 1 - triés par pertinence
  • L'architecture religieuse : les églises, les chapelles, les croix et les fontaines de dévotion (territoire du schéma de cohérence territoriale du Trégor) (en cours d'étude)
    L'architecture religieuse : les églises, les chapelles, les croix et les fontaines de dévotion (territoire du schéma de cohérence territoriale du Trégor) (en cours d'étude)
    titreCourant :
    L'architecture religieuse : les églises, les chapelles, les croix et les fontaines de dévotion
    annexe :
    , au moins la Vierge et saint Jean" (Jean-Marie Pérouse de Montclos). reconstructions et autres réparations quelconques, et généralement toutes les dépenses qui se font, soit pour le bâtiment, soit pour sa décoration, et pour les vases sacrés, livres et ornements qui servent au service immeubles, ou en revenus ordinaires ou casuels, affectés à l’entretien de l’église et à la célébration du ; l’évêque en avait l’intendance et la direction, et ordonnait ; l’évêque en avait l’intendance et la direction, et ordonnait comme il jugeait à propos de l’emploi du temporel, soit pour la fabrique, soit pour des économes, qui souvent étaient des prêtres et des diacres, auxquels ils confiaient l’administration
    illustration :
    Beg ar C'hra, Plounévez-Moëdec : chapelle Saint-Lavant et Saint-Laurent IVR53_20112205797NUCA Beg ar C'hra, Trégrom : chapelle du Christ et son calvaire IVR53_20102211103NUCA Beg ar C'hra, Le Vieux-Marché, la Trinité : chapelle de la Trinité et croix IVR53_20112205056NUCA
    contenu :
    mégalithes, un marqueur culturel et cultuel. Pour les hommes, c'est une manière de s’approprier socialement cultes païens, mais aussi des calvaires, des églises et chapelles, des croix de chemin ont été érigées le point d'eau est aménagé et préservé : il peut servir à alimenter une mare ou un abreuvoir pour le bétail ou pour un usage domestique : permettre de puiser l'eau potable et d'alimenter un lavoir situé à . Lieux de sociabilité, objets de rituels et de croyances, les fontaines de dévotion sont attachées à un datables des 17e, 18e et 19e siècle. Avec le raccordement des fermes au réseau d'adduction d'eau, les fontaines, désormais désaffectées, sont devenues des éléments du patrimoine religieux et culturel de monumentales participent de l'appropriation du territoire et de sa sacralisation : elles sont souvent à double face : Crucifixion d'un côté (le plus souvent vers l'est) et Vierge à l'enfant ou Pietà de l'autre . Elles servent également de bornes aux paroisses, marquent les hameaux, anciens chemins, croisements et
    referenceDocumentaire :
    Architecture et mobilier religieux : église paroissiale Saint-Audoën, Rosnoën, Finistère. DOUARD , Christel - LE BRIS DU REST, Erwan. Architecture et mobilier religieux : église paroissiale Saint-Audoën Les retables de chevet aux 17e et 18e siècles HALGOUET, Hervé. "Les retables de chevet aux 17e et 18e siècles". Mémoires de la Société d'histoire et d'archéologie de Bretagne, 1947, p. 17-32. . Bulletins et mémoires ; Histoire et Archéologie, vol. 115, mai 1987, p. 15-35.
1