Logo ={0} - Retour à l'accueil

Recherche

Besoin d'aide ? Retrouvez nos conseils pour la recherche sur cette page.
Rechercher dans :
Affiner les résultats :
  • Tous les départements
  • Toutes les illustrations
  • Tous les types
Résultats 1 à 1 sur 1 - triés par pertinence
  • Eglise paroissiale (Saint-Hélen)
    Eglise paroissiale (Saint-Hélen) Saint-Hélen - en village
    description :
    chœur. Avant l’incendie de 1941, la nef et le chœur était recouverte d’une charpente lambrissée. Toiture Prioul, recteur de la paroisse entre 1619 et 1659), Chevet : M(esssire) MALO PH(ilippe) ADAM R(ecteur
    illustration :
    L'église en 1901 et tombes anciennes 1924, croquis, par Henri Frotier de la Messelière III de Coëtquen et Jeanne Tournemine mariés en 1438 IVR53_19802203194ZMI Portraits des seigneurs de Coëtquen par Henri frotier de la Messelière, Hardouine de Surgères et Vue intérieure en haut de nef, arcades des transepts et choeur IVR53_20192200146NUCA Mur nord de la nef : bénitier et niche IVR53_20192200149NUCA Mur sud et arrière de la tour du clocher IVR53_20192200210NUCA Transept sud, détail, inscription Prioul, recteur de la paroisse entre 1619 et 1659
    contenu :
    De fondation romane, l’église est reconstruite au 15e siècle. Des dates et inscriptions intégrées au gros œuvre rendent comptent de plusieurs périodes de remaniements et de restaurations aux 18e et
    historique :
    1948 par l’entreprise A. Fabre et Fils (Paris), spécialisée dans les voûtes portantes. La même année et du côté de l’Epître Jean IV, leur fils et leur belle-fille Hardouine de Surgères. Tous les quatre , fils d’un breton passé au service du Roi Charles VII, marie son fils Jean IV à une française et . Benjamin Jollivet, dans les Côtes-du-Nord, histoire et géographie reprend la légende des sept frères , Germain, Véran, Abran et Tressaint) et de trois sœurs (Frande, ¨Promptie et Possène) débarque sur le l’Ancien Régime du diocèse de Dol. Le seigneur de Coëtquen en est le fondateur et le principal décimateur et deux grandes baies gothiques ont remplacées les petites fenêtres romanes. A cette période sont également crées des accès au nord et au sud, qui sont obstrués aujourd’hui. Des aménagements sont également attestés par des sources et des dates portées en 1630, entre 1741 et 1742, entre 1770 et 1774. La chapelle nord et une partie de la nef sont repris au 18e siècle. En 1844, le recteur Merven, « aidé de la
    referenceDocumentaire :
    Les Côtes du Nord : histoire et géographie de toutes les villes et communes du département JOLLIVET (P.-B.), Les Côtes du Nord : histoire et géographie de toutes les villes et communes du . Bulletins et mémoires, Tome XLV, 1907.
1