Logo ={0} - Retour à l'accueil

Recherche

Besoin d'aide ? Retrouvez nos conseils pour la recherche sur cette page.
Résultats 1 à 9 sur 9 - triés par pertinence
  • Écart : Ile Milliau et Île Molène (Trébeurden)
    Écart : Ile Milliau et Île Molène (Trébeurden) Trébeurden - Ile Milliau Ile Molène - isolé - Cadastre : 1987 C
    titreCourant :
    Écart : Ile Milliau et Île Molène (Trébeurden)
    description :
    L'Île Milliau a une surface totale de 22 ha 80 ares et 15 centiares à marée haute et 23 hectares à marée basse. L'Île Molène couvre 60 ares de dunes. Sa voisine à l'est, Molène est une île dunaire et
    annexe :
    "L'évolution du littoral autour de la baie de Lannion et sur la Côte de Granit Rose", SMVM de la baie de siècle, et dont la production des pommes de terre était réputée pour sa qualité et sa précocité, a été cultures ont été réhabilitées (lin, chanvre, blé noir) et présentent avec la réintroduction de végétaux (Association pour la Protection, l'Etude et la Gestion des Iles du Trégor) et ouverte aux visiteurs. de J.P. Pinot "L'évolution du littoral autour de la baie de Lannion et sur la Côte de Granit Rose d'elle-même pendant la guerre 1939-45, où l'île est désertée. Mais la pression va reprendre vers 1950, et conditions, l'île s'est rétrécie, rallongée à son coin nord-est et l'érosion du front dunaire s'est poursuivie jusqu'en 1988, date à laquelle, le Conservatoire du littoral s'est rendu propriétaire de l'île et a commencé à entraver ce phénomène d'érosion en reconstituant le couvert végétal et en régulant le débarquement sur l'île et sa découverte. Ce dispositif de protection a été engagé avec le concours du Service
    illustration :
    Plan du mouillage de Trébeurden en 1951 par J. Ory : l'île Milliau et l'île Molène (AD 22, EPSHOM Extrait du Pilote français, relevé de côte : Molène et Milliau en 1837 par Beautemps-Beaupré
    historique :
    faisait partie de la terre de Penlan et tomba par donation dans le domaine de l'abbaye de Bégard au cours sur l'île. Cependant, si des traces écrites citent la métairie de Milliau entre le 16ème et le 18ème construits ensemble), le bâtiment D sur la parcelle voisine et deux petits édicules aujourd'hui disparus (indiqués P et S). On notera qu'à l'emplacement de la cellule antique, ne figure aucune indication de goémon était autorisée (par arrêt préfectoral et municipal). Le 3 février 1821, cette activité goémonière
    referenceDocumentaire :
    PINOT, Jean-Pierre. Rapport sur l'évolution du littoral autour de la Baie de Lannion et sur la côte
  • Bateaux de pêche : Notre-Dame-de-Bonne-Nouvelle
    Bateaux de pêche : Notre-Dame-de-Bonne-Nouvelle Trébeurden
    description :
    membré avec serres sur membrures franches en chêne, un tableau droit. Il est ponté sans cabine et ne possède plus son gréement d'origine (grande voile et trinquette à l'origine). Très porteur de par ses
    observation :
    Cet ancien bateau de pêche de Trébeurden mérite d'être étudié et pourrait recevoir son gréement
    illustration :
    A bord du Notre Dame de Bonne Nouvelle n°1 : Yves-Marie Turquet et ses deux fils Yves et Jean Sortie en pêche côtière avec les casiers : Edouard Lopes, Yves et Jean Turquet (collection Vue de la charpente arrière et du petit pontage IVR53_20072205901NUCA Vue de la charpente intérieure à l'avant et des aménagements IVR53_20072205900NUCA
    historique :
    chantier Jean-François Sibiril de Carantec en 1958. Il pêchait les oursins en 1960 et appartenait au marin
  • Ex-votos de l'église paroissiale Sainte Trinité de Trébeurden : maquette de procession
    Ex-votos de l'église paroissiale Sainte Trinité de Trébeurden : maquette de procession Trébeurden - en village
    annexe :
    long, pour une largeur au maître bau comprise entre 10 et 13 mètres, avec un baupré de 9 mètres. Le poids en lourd est de 3000 à 4000 tonnes. La mâture est composée du grand mât de misaine et du grand mât hauts une série de huniers et de cacatois ; le grand mât arrière mesure lui aussi 57 mètres et l'artimon , 47 mètres. Ce dernier porte la brigantine et le flèche. La surface de voilure totale est de 4000 m2 . L'équipage est composé de 40 à 43 hommes. La corvette est à l'origine un navire de guerre daté du 18ème et du 19ème siècle, de petite taille et de petit tonnage, gréé avec trois mâts et des voiles carrées. La coque est fine, élancée, évolutive et rapide. Ce type de bateau de guerre, portant une seule rangée de
    illustration :
    Vue du baupré et des formes de l'avant du quatre mâts Saint-Yves IVR53_20072205925NUCA Vue des formes de l'arrière et des aménagements de la corvette Notre-Dame-d'Espérance Vue des formes avant et du baupré de la corvette Notre-Dame-d'Espérance IVR53_20072205930NUCA
    historique :
    ses voyages en Amérique du Sud pendant le 1er quart du 20ème siècle, restaurée par son fils François
  • Hôtel de voyageurs dit Hôtel Printania, 26 rue de Traou-Meur, Tresmeur (Trébeurden)
    Hôtel de voyageurs dit Hôtel Printania, 26 rue de Traou-Meur, Tresmeur (Trébeurden) Trébeurden - Tresmeur - 26 rue de Traou-Meur - en ville - Cadastre : 1987 AH 243, 395
    description :
    Edifice de plan allongé dont la travée centrale est en ressaut sur les façades antérieure et couvertes de linteaux en granite rose et devancées par des balcons. Lucarnes rampantes.
    observation :
    Second et dernier hôtel de voyageurs construit sur la plage de Tresmeur.
    historique :
    avocat général à la cour d'appel de Paris, y fonde un centre nautique et le baptise du nom de son fils
  • Hôtel de voyageurs dit Hôtel Printania, 26 rue de Traou-Meur, Tresmeur (Trébeurden)
    Hôtel de voyageurs dit Hôtel Printania, 26 rue de Traou-Meur, Tresmeur (Trébeurden) Trébeurden - Tresmeur - 26 rue de Traou-Meur - en ville - Cadastre : 1987 AH 243, 395
    description :
    Edifice de plan allongé dont la travée centrale est en ressaut sur les façades antérieure et couvertes de linteaux en granite rose et devancées par des balcons. Lucarnes rampantes.
    observation :
    Second et dernier hôtel de voyageurs construit sur la plage de Tresmeur.
    historique :
    avocat général à la cour d' appel de Paris, y fonde un centre nautique et le baptise du nom de son fils
  • Maison de villégiature dite Ker Mamm Goz, 7 rue du Dolmen, Crec'h-Héry (Trébeurden)
    Maison de villégiature dite Ker Mamm Goz, 7 rue du Dolmen, Crec'h-Héry (Trébeurden) Trébeurden - Crec'h-Héry - 7 rue du Dolmen - en ville - Cadastre : 1987 AL 49, 796
    description :
    Edifice de deux travées en façade, et dont la travée latérale est en léger décrochement sur les deux façades antérieure sur rue, et postérieure sur mer. Gros-oeuvre enduit, les chaînes d'angles et
    historique :
    général à la cour d' appel de Paris qui y vient ensuite en retraite. Il donnera le nom de son fils
  • Maison de villégiature dite Ker Mamm Goz, 7 rue du Dolmen, Crec'h-Héry (Trébeurden)
    Maison de villégiature dite Ker Mamm Goz, 7 rue du Dolmen, Crec'h-Héry (Trébeurden) Trébeurden - Crec'h-Héry - 7 rue du Dolmen - en ville - Cadastre : 1987 AL 49, 796
    description :
    Edifice de deux travées en façade, et dont la travée latérale est en léger décrochement sur les deux façades antérieure sur rue, et postérieure sur mer. Gros-oeuvre enduit, les chaînes d'angles et
    historique :
    général à la cour d' appel de Paris qui y vient ensuite en retraite. Il donnera le nom de son fils
  • Bateau de charge "Alcide"
    Bateau de charge "Alcide" Trébeurden - Toëno - en écart
    description :
    , gréée en goélette à hunier. Le bateau a été détruit ; il ne reste que la quille et quelques varangues et
    annexe :
    et 107,30 de jauge net, ses dimensions sont de 28,30 m de long, 7,00 m de large et 3,33 m de creux . Elle était armée par 18 à 19 hommes pour la plupart de Dunkerque et de sa région Bray-Dunes, Zuydcoote , Ghyvelde, Fort Mardyck et parfois des belges ou des hollandais. Sur ces navires tout le monde parlait flamand. Lors de son premier voyage Dunkerque Islande, départ le 1er mars 1886, elle casse le gui et subit " et les deux navires naviguent de conserve. Le capitaine Zoonekindt promet à son camarade de ne pas perd un de ses hommes dans la tempête. Dans cette terrible tempête plusieurs navires sombrent et sur le "Notre Dame Des Dunes", les vergues, cornes et bômes sont brisées, les grands voiles et les focs emportés en 1803 et continuée sans interruption depuis 1814 et met en vente les navires "La Foi", "La Souveraine", la "Marie louise" et la "Notre Dame Des Dunes". De 1890 à 1896 elle sera commandée par le Capitaine Zoonekynd, mais le navire aura été vendu entre temps à l'armement Deck, Vanarien et Frère. De
    etatsConservation :
    La quille et quelques varangues sont les seuls vestiges de l'épave.
    illustration :
    L'Alcide désarmée et condamnée au pillage, après son échouage : la mâture fut vendue à un armement et des anciens murets littoraux IVR53_20062209694NUCA La quille et les varangues de l'Alcide : modeste et éloquent cimetièrre marin, ultime témoignage d'une architecture navale disparue et de l'épopée du cabotage en Trégor IVR53_20062209695NUCA Epissoire en chêne de 10 cm de diamètre et de 75 cm de longueur, utilisée à bord de l'Alcide pour
    historique :
    pitchpin et la voilure en chanvre (voilerie Rivoalan de Paimpol). L'Alcide, inscrite au quartier maritime de Lannion le 19 janvier 1920, fut désarmé à Lannion le 17 mai 1935 et mis au sec dans l'anse de compas et l'épave de la quille au Toëno (grèves de Notenno). Le frère de Pierre-Marie, Yves-Marie Le autre navire la "France", construit dans un chantier de Chantenay en Loire-Inférieure et jaugeant net 80 anglaise (Wilson et Gillie), dans une boîte gravée au nom de E. Masson, Le Havre. Avant d'acquérir l en nombre à Trébeurden et dans les ports du Trégor (Lannion, Perros-Guirec, Pleumeur-Bodou, Toul an Héry) ; l'épopée des "Donat", capitaines-armateurs de Trébeurden et de Sainte-Marine, évoquent un siècle de navigation au cabotage en Bretagne entre 1850 et 1950.
    referenceDocumentaire :
    "Donat", capitaines-armateurs de Trébeurden et de Sainte-Marine. Spézet : Nature et Bretagne, 1995.
  • Présentation de la commune de Trébeurden
    Présentation de la commune de Trébeurden Trébeurden
    annexe :
    récifs ; l'autre à Trédrez, l'"Anne-Marie", monté par le patron Joseph Allain et ses deux fils de 15 et 1685, confirmé par la période révolutionnaire et tombé seulement en désuétude très récemment, à possédait une parcelle de terre. Ce goémon de rive ne pouvait être vendu, sinon par les bateliers et aux couper avec un simple outil, une faucille appelée "ur c'hwigned", et non de l'arracher. Il était en particulier interdit de naviguer au-dessus des champs d'algues et de les arracher en les accrochant par des râteaux. L'interdiction nettement formulée et répétée par les conseils municipaux du siècle dernier prouve pour veiller à la bonne marche du ramassage. 0 Pleumeur-Bodou, en 1848, Yves Riou et François Le Vot et Madame Albert Le Bivic de l'Armor en Trébeurden se souviennent encore très bien des journées de l'heure solaire, on allait à Goas-Trez, à l'île Canton, Porz an Ivern, et jusqu'à 14 h, on coupait. On en n'existait pas, dit Albert Le Bivic, on déchargeait près du bureau de tabac, et les charrettes emmenaient
    illustration :
    l'ïle Molène et Lannion (collection particulière) IVR53_20062209817NUCB Trébeurden, détail du Domaine Public Maritime et des îles en 1951, par J. Ory (AD 22, EPSHOM Trébeurden. Vue panoramique du front de mer au début du 21ème siècle : la plage et le quartier de Tresmeur, le Castel et le port (cliché pris depuis la pointe de Bihit) IVR53_20052206990NUCA Trébeurden, allée couverte et menhir de Prajou-Menhir [Cl. MH 1956] IVR53_20052206710NUCA Trébeurden, le Christ. Chapelle (15ème et 18ème siècles) IVR53_20052206582NUCA
    contenu :
    la ville de Lannion, dans le Trégor occidental [fig. 6 et 7]. D'une superficie totale de 1 340 hectares, le territoire est limité au nord et à l'ouest par la mer, à l'est par la commune de Pleumeur -Bodou et au sud par celle de Lannion. Il est constitué, d'une part, d'une zone en écarts à l'est et au sud et, d'autre part, d'une zone littorale agglomérée à l'ouest. La ligne de partage de ces deux ) et au sud-est (Mezascol), puis rejoins Pors-Mabo via le chemin de Pors-Mabo au sud. Outre le bourg , cette zone agglomérée englobe les anciens écarts de Bonne-Nouvelle et de Christ et comprend une enclave formée par un site naturel protégé, le marais du Quellen, et le manoir de Trovern (propriété privée). Le couvertes de Prajou-Menhir et de l'Ile Milliau ou du dolmen de Lan-Kerrellec, tout comme les traces . 16], et la présence, à Penlan, au sud-est du bourg, du chef-lieu d'une seigneurie dont le fief le lieu-dit Tachen-en-Hospital au nord de Kerhélen, et tout particulièrement l'écart et la chapelle
    referenceDocumentaire :
    AD Côtes-d'Armor : 8 M 61. Stations balnéaires, climatiques et touristiques. Série 20168 : Perros BELLIN. Coste de Bretagne depuis les Sept-Îles jusqu'à l'Île Molène et Lannion. In Petit Atlas p. 528-530 Répertoire des églises et chapelles du diocèse de Saint-Brieuc et Tréguier COUFFON , René. Répertoire des églises et chapelles du diocèse de Saint-Brieuc et Tréguier. Saint-Brieuc : Les p. 101-111 JOLLIVET, Benjamin. Les Côtes-du-Nord, histoire et géographie de toutes les villes et types et des variantes. Bretagne. Paris : Musée national des arts et traditions populaires / Berger p. 734-736 Dictionnaire des communes du département des Côtes-d'Armor : éléments d'histoire et  : éléments d'histoire et d'archéologie. Saint-Brieuc : Conseil Général des Côtes-d´Armor, 1990. historiques sur les Sociétés et Cultures de l'Ouest, UHB, Rennes 2, juillet 2000. p. 912 OGEE, Jean-Baptiste. Dictionnaire historique et géographique de la province de Bretagne
1