Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Recherche

Besoin d'aide ? Retrouvez nos conseils pour la recherche sur cette page.
Rechercher dans :
Affiner les résultats :
Résultats 1 à 1 sur 1 - triés par pertinence
Liste Vignette Carte
  • Outil de pêche : have à chevlin
    Outil de pêche : have à chevlin Saint-Jacut-de-la-Mer
    Historique :
    des pêcheurs 3 à 4 livres par bateau, pour la saison de la pêche, ce qui ne se pratique que depuis 25 , jusqu'en 1950. Ce qui tendrait à prouver que cet outil de pêche date de plus de 300 ans. Selon le témoignage des Jaguens, les chevrinouères étaient très indépendantes et travaillaient en équipe de deux femmes, par affinité, en baie d'Arguenon et de Lancieux. Elles étaient souvent liés à un seul marin , coques crues, appelées rigadaux ou guergoselles, pieds de couteaux, appelés mançots, ou petits crabes le filet le menu chevlin (frai de crevette grise) ou d'autres petits poissons dans leur applet. Les roulée sur les reins avec une écharpe, un cotillon ou deux sur les fesses, un large paletot de grosse toile sur le dos et le ciré sans capuchon. Pieds nus ou équipées de vieilles galoches usées, des "claques", de mauvaises sandales, elles devaient remplir leurs mannequins de coques (30 kg par mannequin ensuite à la main. Il fallait ensuite dégrèver, franchir le gué à marée montante pour revenir à la cale de
    Cadre de l'étude :
    inventaire préliminaire Saint-Jacut-de-la-Mer
    Observation :
    Cette have à chevlin mérite d'être étudiée et signalée comme outil de pêche à pied spécifique de Saint-Jacut-de-la-Mer. Unicum sur la commune (à retrouver).
    Référence documentaire :
    p. LE MASSON DU PARC. Inspection de Le Masson du Parc entre juillet et octobre 1726 dans l ´amirauté de Saint-Malo, du Couesnon à l´Arguenon. Paris : AN, série C/5/20, folios 37-38, 1758.
    Description :
    La have à chevlin mesure 377 cm de longueur hors tout et 240 cm d'ouverture. Elle est confectionnée dans un textile très fin, comme de la tulle de rideau. Elle est tendue et étirée par deux quenouilles en bois (155 cm de long). Elle se présente comme un cul de chalut, avec un gousson cylindrique de 122 cm de profondeur, qui s'élargit au centre de la have (45 cm de large), dont les ailes s'ouvrent sur une largeur d'environ 180 cm (gueule de la have). Une ralingue garnie de plomb permet de maintenir la
    Localisation :
    Saint-Jacut-de-la-Mer
    Titre courant :
    Outil de pêche : have à chevlin
    Dimension :
    l = 377. Longueur hors-tout de la have : 377 cm. Longueur d'une quenouille : 155 cm.
    Annexe :
    , comme Marie-Ange et Célestine, qui ont chargé de chevlin sous les "Salles". "Joséphine et Sandrine ont Extraits des "Souvenirs de jeunesse" de Jean-Baptiste Lemoine, publiés dans le bulletin municipal de St-Jacut-de-la-Mer, 'Le Jaguen', 1994 Jean-Baptiste Lemoine, fils de marin-pêcheur jaguen parler jaguen, citait les noms de lieux de la toponymie maritime autour de Saint-Jacut, évoquait les techniques de pêche, les noms des bateaux, des "bats" et nommait les anciens pêcheurs ou pêcheuses à l'affare deux bonnes panerées de mançots et une de menuses et de la pouëcherie du père Lucas, en aval ! Et une de buée et de lançonnets à Joseph Hervé. Il évoquait encore "Eulalie", l'une des célèbres mareyeuses de St-Jacut, dont il décrivait l'attitude, le port du panier de pêche : elle a son poisson à vendre La fabrication de la boëtte Pour faire la boëtte, il fallait d'abord aller chercher les "boucs" ou "chevlin", autrement dit les crevettes grises à l'embouchure de l'Arguenon, dans les gués, avec la have
    Illustration :
    Le 'Père Hyacinthe' avec son have à chevlin roulé autour des quenouilles, fin 19ème siècle
1