Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Recherche

Besoin d'aide ? Retrouvez nos conseils pour la recherche sur cette page.
Résultats 1 à 2 sur 2 - triés par pertinence
Liste Vignette Carte
  • Chapelle Sainte Marie-Madeleine, puis octroi, place de La Madeleine (Vannes)
    Chapelle Sainte Marie-Madeleine, puis octroi, place de La Madeleine (Vannes) Vannes - place de La Madeleine - en ville - Cadastre : 1844 G1 3, 4 1980 CV 453, 454
    Copyrights :
    (c) Ville de Vannes
    Historique :
    réparations : charpente, couverture, vitrerie. En 1717, on supprime 25 pieds du bas de la nef (environ 1/4 de (Lamarzelle ?) afin de construire un nouveau bureau d´octroi et un pont à bascule à la Madeleine, suite à la décision du conseil municipal de changer le lieu de l´octroi de la route d´Auray et de l´installer à la Madeleine, "à la suite de l´ancienne chapelle". Cet octroi a lui-même disparu, remplacé par de nouveaux
    Cadre de l'étude :
    inventaire topographique ville de Vannes
    Observation :
    Parmi les trois édifices marquants le paysage ouest de la ville avant son urbanisation, la chapelle de la Madeleine est le plus ancien connu.
    Référence documentaire :
    , Joseph-Marie. Histoire archéologique, féodale et religieuse des paroisses du diocèse de Vannes. Genève Plan cadastral 1807-1809 A. M. Vannes. 21 Fi. Plan cadastral 1807-1809. Tableau d'assemblage de la A. D. Morbihan S 245. Alignements Vannes. 1820-1880. 18 octobre 1878. Plan de la demande de Penhoet pour construire à l´angle de la RN 165 et de l´ancienne route de Baud. Plan. construction d´un bureau d´octroi et d´un pont à bascule à la Madeleine, signé de l´architecte voyer (Lamarzelle ?). Le 9 mai, le conseil décide le changement de lieu de l´octroi de la route d´Auray et de l ´installer à la Madeleine, à la suite de l´ancienne chapelle située à la bifurcation des deux routes partant vers le Champ de foire. L´arbre qui se trouve sur le chemin du pont à bascule devra être abattu. La Bretagne, d'après l'itinéraire de Monsieur Dubuisson-Aubenay La Bretagne, d'après l'itinéraire de Monsieur Dubuisson-Aubenay. Suivi de Profil de la Bretagne, par Jean-Baptiste Babin (1663
    Description :
    Edifice de plan rectangulaire construit à l'angle de deux rues : la rue Jean Gougaud et l'avenue Roosevelt. Le cadastre de 1807-1809 signale des contreforts aux angles. Le texte du chanoine Mahé de 1825
    Localisation :
    Vannes - place de La Madeleine - en ville - Cadastre : 1844 G1 3, 4 1980 CV 453, 454
    Titre courant :
    Chapelle Sainte Marie-Madeleine, puis octroi, place de La Madeleine (Vannes)
    Annexe :
    départementales du Morbihan 19975601157X : Archives municipales de Vannes, 21 Fi. 20085605910NUCA : Archives départementales du Morbihan, 3 P 297/43. 20045605234NUCA : Archives municipales de Vannes, 9 Fi. 20075601178NUCA Extrait de : MAHE, chanoine. Essai sur les Antiquités du département du Morbihan. Vannes : Galles Aîné, 1824. In : Bulletin des Amis de Vannes, 1995, n° 20. "Sur la route d'Auray et assez près de Vennes, il existe une autre chapelle nommée la Magdeleine et accompagnée aussi d'une chambrette et de son qu'on y ait vu avoit quitté l'état militaire pour s'y retirer et mourut peu de temps avant la révolution...". AD Morbihan Q 99. Procès verbal d'estimation de la chapelle de la Madeleine, 7 novembre 1791 administrateurs directeurs du district de Vannes pour procéder à l'estimation de la chapellenie de la magdelaine situé près l'entrée du chemin de Vannes à aurai certiffions ? Etre ce jour sept novembre mil sept cent quatre vingt onze transporté au dit lieu de la magdeleine et nous rapportons que la chapelle est
    Vocables :
    Sainte Marie-Madeleine
    Illustration :
    Fonds de l'Intendance. Plan de la banlieue de la route de Vannes à Auray par Chambon de Beauvalet Extrait de la carte de Cassini, vers 1780. AD Morbihan. IVR53_20075601249NUCA Plan cadastral de 1844 : section G1 : détail chapelle de la Madeleine. AD Morbihan 3P 397/43 Plan de la ville de Vannes en 1897 par Léchard. AM Vannes 9Fi. IVR53_20045605234NUCA Demande de Penhoet pour construire à l´angle de la RN 165 et de l´ancienne route de Baud. Plan, 27
  • Château de La Roche-Montbourcher (Cuguen)
    Château de La Roche-Montbourcher (Cuguen) Cuguen - la Roche - isolé - Cadastre : 1826 D1 276-282 1999 WK 54, WL 2, 3
    Historique :
    au sud, le site de la forteresse de la Roche est celui d'un éperon barré artificiellement par le creusement de fossés au nord. Le château se composait d'un réduit défensif de plan trapézoïdal verrouillé par la tour du Chesne, et d'une basse-cour s'étendant à l'est sur un vaste rectangle ceinturé de levées de terre ponctuées à chaque angle par des bases de tours circulaires. Le chemin d'accès originel venant de l'ouest devait contourner l'ensemble par le nord, franchir les fossés de la basse-cour. De , le visiteur empruntait le pont-levis jetté sur le fossé sec séparant le bayle de la haute-cour probablement entourée de murailles. Pièce maîtresse du dispositif de défense, le donjon quadrangulaire est les excavations voisines. Il mesure 10,70 de côté et s'élevait vraissemblablement sur cinq niveaux en comptant le cul de basse fosse rempli des gravats du couronnement, le rez-de-chaussée percé de meurtrières troisième étage, éclairées chacune par de petites fenêtres à banquettes ou coussièges, chauffées par une
    Référence documentaire :
    Plan cadastral napoléonien. Section D dite de la Roche, 1ère feuille, échelle 1/2.500 Levée par Mr p. 381-409 AMIOT, Christophe. Le château de la Roche-Montbourcher in Mémoires de la Société d'histoire et d'Archéologie de Bretagne, t. LXXI, Rennes, 1994. t. 1, p. 397-400 GUILLOTIN DE CORSON. La grande seigneurie de Haute-Bretagne. 1ère éd. 1997. Rééd
    Murs :
    pierre de taille
    Titre courant :
    Château de La Roche-Montbourcher (Cuguen)
    dc_8c9ea02c-ed1c-4f2e-a52e-6e6ef6637292_6 :
    terre ; granite ; moellon ; pierre de taille
    Annexe :
    Parlement ; mort en 1700 Franois-Hyacinthe Thierry, leur fils, épouse Perrine de la Roche-Macé. Capitaine marqui de La Prévalaye, épouse en 1642 Marie-Jeanne Robien. Chef d'escadre, commandeur de Saint-Louis Les seigneurs du Plessix et de la Roche : Eudon L'Espine, cité vers 1160 comme bienfaiteur de l'église de Cuguen Hamon L'Espine, fait prisonnier à Dol en 1173 Geffroy L'Espine, qualifié de chevalier en 1190, prend part en 1205 aux Etats de Vannes Geffroy L'Espine, cité comme croisé en 1248 Guillaume (alias Eudon) L'Espine Julienne L'Espine, fille du précédent, épouse Guillaume Ier, sire de Montbourcher en Vignoc (évêché de Rennes), et lui apporte en dot la seigneurie de La Roche Geffroy Ier de Montbourcher, son fils ; mort en 1130 Jean de Montbourcher, son fils. Capitaine de Nantes en 1345 , puis sénéchal du limousin en 1359 pour Charles de Blois. Compagnon du connétable Du Guesclin, cet homme de guerre est sans doute le constructeur probable du donjon de la Roche Louis de Montbourcher, son
    Illustration :
    Le château et ses dépendances sur le cadastre de 1826 IVR53_20013518175NUC Donjon, corps de bâtiment avec une poterne accolé à la face nord : vue partielle sud-ouest Donjon, intérieur, second niveau : meutrière de la face nord IVR53_20013519048NUCA Donjon, intérieur, troisième niveau : foyer de la cheminée disparue et couloir d'accès aux latrines Basse-cour, levée de terre nord : vue partielle sud-ouest IVR53_20013519058NUCA Basse-cour, soubassement en terre d'une tour de bois : vue partielle de l'assiette Basse-cour, second fossé et levée de terre vue du rempart de terre est IVR53_20013519060NUCA
1