Logo ={0} - Retour à l'accueil

Village et écarts sur la commune de Domloup

Dossier IA35032731 réalisé en 2004

Fiche

Les écarts :

Au milieu du 19e siècle, les principaux hameaux de Domloup étaient Benazé, le Bois Hamon, la Chauvelière, Neuillé, le Rocher et les Pinceguerrière.

Il existe une vingtaine d'écarts ou de hameaux sur le territoire de la commune de Domloup. Ils sont plutôt situés dans la partie nord de la commune. En effet, dans la partie sud, il existe majoritairement de grandes fermes situées à des distances réduites et portant le même nom avec des dérivés : Pinceguerrière, la Haute Pinceguerrière et la Basse Pinceguerrière par exemple. Certains hameaux de la partie nord de la commune sont composés de constructions anciennes mais très remaniées ou transformées, c'est le cas de la Faroulais ou bien encore des Gicquelières.

Les bâtiments les plus anciens rencontrés dans un écart remontent au 16e siècle, c'est le cas à la Chauvelière par exemple qui est un hameau un peu particulier, composé d'un château, d'un manoir, d'une chapelle et de fermes. La majorité des constructions des hameaux date du 19e siècle, les bâtiments du hameau de Nugué par exemple en témoignent.

La majorité des bâtiments construits dans des hameaux sont élevés en fonction de la voie d'accès, en effet, ils sont généralement construits parallèlement à la voie d'accès, quelquefois, mais plus rarement, perpendiculairement à celle-ci.

Le village :

Le village de Domloup est un village formé à partir et autour de l'église paroissiale. Le cadastre réalisé en 1849 le montre de façon évidente. En effet, il existe des alignements de constructions anciennes au nord, à l'ouest et au sud de l'église. Au sud-est de celle-ci se trouve une ancienne ferme portant le nom de la Métairie. Bien que le village ait gardé un parcellaire ancien, en lanière, notamment à l'ouest de l'église, les constructions n'y sont pas très anciennes. Ainsi, les maisons les plus anciennes du bourg de Domloup remontent au 18e siècle.

Aujourd'hui, le village de Domloup est en pleine expansion, en effet, de nombreux lotissements sont venus étendre la superficie occupée par le bourg, particulièrement au sud sud-ouest de celui-ci. D'anciennes constructions isolées telles que Hédé ou bien le Logis y ont même été intégrées du fait de l'extension du bourg.

Aires d'étudesIlle-et-Vilaine
Dénominationsécart, village
AdresseCommune : Domloup
Période(s)Principale : 16e siècle
Principale : 17e siècle
Principale : 18e siècle
Principale : 19e siècle
Principale : 20e siècle
Décompte des œuvres repérées 23
étudiées 0

Annexes

  • 20043511470NUC : Archives départementales d'Ille-et-Vilaine

    20043510959NUC : Archives départementales d'Ille-et-Vilaine

    20043511205NUC : Archives départementales d'Ille-et-Vilaine

    20043511269NUC : Archives départementales d'Ille-et-Vilaine

    20043511374NUC : Archives départementales d'Ille-et-Vilaine

Références documentaires

Documents figurés
  • Domloup. Section C3 du Bourg, en trois feuilles, 3me feuille. Cuault, Géomètre de 1ère classe, [1849], échelle 1/2000 e. (A.D. Ille-et-Vilaine).

  • Domloup. Section B1 de la Grande Chauvelière, en deux feuilles, 1ère feuille. Cuault, Géomètre de 1ère classe, Levé par Alagille, [1849], échelle 1/2000 e. (A.D. Ille-et-Vilaine).

  • Domloup. Section C2 du Bourg, en trois feuilles, 2me feuille. Cuault, Géomètre de 1ère classe, [1849], échelle 1/2000 e. (A.D. Ille-et-Vilaine).

  • Domloup. Section D1 de Mongazon, en deux feuilles, 1ère feuille. Cuault, Géomètre de 1ère classe, [1849], échelle 1/2000 e. (A.D. Ille-et-Vilaine).

  • Domloup. Section E1 du Haut Poirier, en trois feuilles, 1ère feuille. Cuault, Géomètre de 1ère classe, [1849], échelle 1/2000 e. (A.D. Ille-et-Vilaine).

Bibliographie
  • OGÉE, Jean-Baptiste. Dictionnaire historique et géographique de la province de Bretagne. Nlle éd. [1778-1780] rev. et augm. Rennes : Molliex, 1845.

    p. 254