Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Village de La Ville-ès-Nonais

Dossier IA35045329 réalisé en 2006

Fiche

Dossiers de synthèse

Œuvres contenues

Les origines

Parallèlement à l'implantation des hospitaliers sur les bords de la Rance à Port Sablon, un prieuré est fondé à l'emplacement du bourg actuel. En 1161, le pape Alexandre III confirme l'abbaye bénédictine de femmes de Saint-Sulpice-des-Bois, située près de Rennes, dans la possession de l'église Sainte-Marie-d'Establon. C'est ainsi que le bourg prendra par la suite l'appellation de la ville aux nonnes ou la Ville-es-Nonais. Le prieuré des religieuses cesse d'être occupé en 1729 date de leur départ obligé vers la maison mère. La chapelle priorale est, dès lors considérée comme frairienne et sert aux paroissiens de Saint-Suliac habitant ce secteur. Si l'ancienne église priorale était dédiée à la Vierge Marie, elle est invoquée après 1646 sous le patronage de Sainte Anne. Cet édifice n'existe plus aujourd'hui, il a été remplacé par l'église actuelle édifié en 1846. Jusqu'en 1847, le territoire de la Ville-es-Nonais est rattaché à Saint Suliac. Devenu paroisse, il est érigé en commune en 1850.

La configuration du bourg et de son habitat

Le village tel qu'il nous apparaît aujourd'hui, s'est développé autour d'un axe principal en forme de croix. A partir de celui-ci, d'anciennes impasses médiévales sont reliées à ces artères principales, comme celles du Petit Clos, des Bergers, ou du Cours d'Yseux. Les habitations qui y sont repérées témoignent également de ce passé. La moitié des habitations du bourg présentent des vestiges du 16e siècle ou du 17e siècle. Certaines affichent des chronogrammes en façade qui rendent compte d'une campagne précise de construction ou d'installation 1571, 1600, 1601, 1629, 1648,1692, 1697. Ces anciens logis ont été pour la plupart modifiés aux époques ultérieures, surtout à la fin du 19e siècle. Néanmoins, malgré ces transformations liées aux modifications d'usages, le village demeure encore aujourd'hui relativement préservé et le réseau enterré à redonner beaucoup de caractère au centre.

L' implantation de l'église actuelle sur l'ancien site prioral en bordure du ruisseau du Vault Doré est également à signaler. Les terrains, à l'ouest de l'église n'ont pas été bâtis et ont été aménagés en espace arboré public.

Dénominations village
Aire d'étude et canton Ille-et-Vilaine - Châteauneuf d'Ille-et-Vilaine
Adresse Commune : Ville-ès-Nonais (La)
A signaler.
Période(s) Principale : 16e siècle
Principale : 17e siècle
Principale : 18e siècle
Principale : 19e siècle

Données complémentaires architecture IP35

SCLE1 16e siècle ; 17e siècle ; 18e siècle ; 19e siècle
IAUT typicum
ICHR typicum
IESP typicum
ICONTX intégré
SEL sélection requise
TYPVIL village ecclésial

Annexes

  • 20063515040NUC : Archives départementales d'Ille-et-Vilaine

    20063515041NUC : Archives départementales d'Ille-et-Vilaine

    20063515042NUC : Archives départementales d'Ille-et-Vilaine

    20063515043NUC : Archives départementales d'Ille-et-Vilaine

Références documentaires

Documents figurés
  • LA VILLE ES NONAIS- Le bourg, reproduction d'une carte postale du début du siècle (sn. Sd). (A.Privées : Eugène Berrier, la Ville-es-Nonais).

  • 5. La Ville-es-Nonais (IetV). Arrivée route de St Suliac. Rennes : J. Sorel, éditeur. (A.Privées : Eugène Berrier, la Ville-es-Nonais).

  • 4. La Ville-es-Nonais (I.et V.). Centre du Bourg, Rennes : J.Sorel. (A.Privées : Eugène Berrier, la Ville-es-Nonais).

  • Reproduction d'une carte postale. In : COURTOIS, Béatrice. Mémoire en Images. Les Bords de la Rance Maritime.

  • La VILL-EN-NONAIS- Centre du Bourg, reproduction d'une carte postale, (s.n., s.d.). (A.C. La Ville-es-Nonnais).

Bibliographie
  • COURTOIS, Béatrice. Mémoire en Images. Les Bords de la Rance Maritime. Rennes : Alain Suton, 1995.

    p.38.