Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Village (Brusvily)

Dossier IA22018083 réalisé en 2012

Fiche

La croix de l’enclos paroissial est incontestablement l’œuvre la plus ancienne conservée dans le bourg, son décor d’entrelacs et de cercles tend malheureusement à disparaitre. Elle est à mettre en relation avec les croix dites du Haut Moyen Age comme celle de Plouasne dite la croix Plate, située plus au sud.

L’habitat dans le bourg sans être très ancien est très identitaire de la commune par l’emploi systématique du granite local. Certains logis du 19e siècle possèdent des chainages harpés très saillants qui indiquent la présence ancienne d’un enduit à la chaux. La façade de la mairie, récemment restaurée, était à l’origine enduite comme les façades arrière, seuls les pilastres et les bandeaux horizontaux étaient apparents pour donner un aspect néoclassique et institutionnel à l’édifice.

Des formes de lucarnes en arc segmentaire, des souches de cheminées à épaulement rappellent les modèles urbains de Dinan. Certaines portent des dates et des inscriptions qui identifient le propriétaire des lieux : OL(I)V(IER) M(ANIVEL) 1841.

Encouragé par le diocèse, le conseil de fabrique entreprend la construction d’une nouvelle église dans un style gothique d’école à partir de 1867. Le programme architectural simple et standard s’accompagne de vitraux historiés et d’un décor mural peint.

Dénominations village
Aire d'étude et canton Projet de Parc naturel régional Rance-Côte d'Emeraude
Adresse Commune : Brusvily

L’église Saint-Malo de Brusvily apparait pour la première fois en 1156 dans une charte du prieuré Saint-Magloire de Léhon, où il est fait mention de la donation de l’église aux moines par Jean de la Grille,

évêque de Saint-Malo. Ce premier édifice religieux a fait place à une nouvelle église reconstruite sur le même emplacement à partir de 1867. L’ancienne croix du cimetière replacée dans un angle de l’enclos paroissial demeure le seul témoin historique de cette période éloignée.

La plupart du bâti figuré sur le cadastre de 1843 demeure en place, sans pour autant remonter à des périodes très anciennes. Sur la cinquantaine de maisons recensées dans le bourg, un seul logis situé au sud de l’église présente une partie du 16e siècle. Sa porte en plein cintre composée de plusieurs claveaux est surmontée d’une archivolte moulurée sur lequel repose un blason. Un autre similaire est incrusté sur le linteau de la cheminée de la salle dont les armes identifient la famille du Rocher qui sont d’azur à la bande d’argent, accostée de molettes de même.

Une dizaine de maisons présentent des fondations du 18e siècle, les autres logis ont été édifiés dans le courant des 19e et 20e siècles.

La mairie école est édifiée entre 1862 et1864, elle a été agrandie d’une aile de classe arrière par l’architecte V.Prioul de Dinan en 1925 qui dessine également pour la commune en 1907 les plans d’une école pour les filles.

Période(s) Secondaire : Moyen Age
Principale : Temps modernes
Principale : Epoque contemporaine

Le cadastre de 1843

Le plan cadastral de 1843 rend compte d’un bourg rural au maillage lâche organisé autour de l’ilot de l’enclos paroissial. Le bâti ancien orienté sud se situe perpendiculairement aux voies de circulation. De même apparait plusieurs regroupements du bâti formant des alignements ou rangées d’habitations avec des cours antérieures munies de droits de passages. Quelques petites dépendances font face à ces maisons ou encadrent un espace commun qui rappelle l’organisation des hameaux de la commune.

L’église au centre du bourg, à un seul vaisseau, est entourée de son cimetière dont le tracé ovoïdal contenait un bel espace de part et d’autre de la nef.

Dans l’ilot au sud de l’église, une seule ferme apparait isolée

avec une grande cour carrée et un vaste jardin au nord.

Le cadastre actuel

La création d’une voie régulière transversale au sud ouest du bourg a facilité, dans cette zone, l’extension du bourg à fin du 19e siècle. Les autres voies anciennes ont été maintenues et l’habitat du 20e siècle s’est regroupé sur les pourtours du noyau ancien avec un développement de lotissements plus visible au sud et au sud-ouest.

Murs granite moellon
granite pierre de taille

Références documentaires

Documents d'archives
  • A.D. Côtes d'Armor : série 2021. 1862-1864 : construction d’une maison d’école et d’une mairie et reconstruction partielle en 1925 par V. Prioul, architece à Dinan. 1867, 1878, 1879 : construction de l'église par Meslé, architecte à Saint-Briieuc. 1907-1914 : construction de l'école des filles par V.Prioul, architecte à Dinan.

    Archives départementales des Côtes-d'Armor : série 2021.