Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Vestiges du manoir de Coëcilian dit "manoir de Saint-Pol-Roux" puis poste de commandement allemand

Dossier IA29001553 inclus dans Vestibule et rade de Brest : ensemble fortifié (19e siècle) réalisé en 2003
Appellations Manoir du Boultous, Manoir de Saint-Pol-Roux
Destinations promenade
Dénominations manoir
Aire d'étude et canton Bretagne Nord
Adresse Commune : Camaret-sur-Mer
Lieu-dit : Pointe de Kerbonn
Cadastre : CK 15

Edifice de type néo-gothique ou néo-médiéval construit sur la crête de Pen-Hat entre 1903 et 1905 pour le poète Paul Roux dit Saint-Pol-Roux par l'architecte Philippe. Il est baptisé "manoir de Coëcilian" en mémoire de son fils mort à la Guerre en 1916. Entre 1940 et 1944, le manoir est réquisitionné en raison de sa proximité avec la batterie de Kerbonn. Il sert de poste de commandement de la Marine-Flak 804 : à l'entrée du manoir sont disposées deux pièces d'artillerie de 95 mm Lahitolle. L'ensemble de ce site a été violemment bombardé.

Période(s) Principale : 1er quart 20e siècle
Secondaire : 2e quart 20e siècle
Dates 1903, daté par travaux historiques
1904, daté par travaux historiques
1905, daté par travaux historiques
1943, daté par travaux historiques
1944, daté par travaux historiques
Auteur(s) Auteur : Philippe Jean-Jacques,
Jean-Jacques Philippe (1738 - 1821)

Vit à Lorient à partir de 1779.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
architecte,
Personnalité : Saint-Pol-Roux, commanditaire, attribution par travaux historiques
Murs béton
moellon
maçonnerie
États conservations vestiges, désaffecté, envahi par la végétation
Statut de la propriété propriété de la commune
Intérêt de l'œuvre maison d'homme célèbre, vestiges de guerre

Annexes

  • Saint-Pol-Roux (article de Wikipédia, L'encyclopédie libre au 22 septembre 2013).

    "Paul-Pierre Roux, dit Saint-Pol-Roux, né à Marseille dans le quartier de Saint-Henri le 15 janvier 1861 et mort à Brest le 18 octobre 1940, est un poète symboliste français. [...]

    Dans la nuit du 23 au 24 juin 1940, un soldat allemand investit le manoir, viola la gouvernante et blessa grièvement Divine à la jambe d'une balle de révolver. Il sera souvent dit et écrit que le soldat viola Divine, chose qu'elle réfuta par la suite. Saint-Pol-Roux échappe à la mort. Le soldat allemand s'enfuit, effrayé par le chien de la maison, fut arrêté, condamné à mort par un Conseil de guerre et fusillé. Saint-Pol-Roux, qui était à Brest pour s'occuper de sa fille, avait négligé de mettre ses inédits en lieu sûr. Lorsqu'il retourne à Camaret et trouve le manoir livré au pillage et ses manuscrits déchirés, dispersés ou brûlés, il ne se remet pas de ce choc. Transporté le 13 octobre à l'hôpital de Brest, Saint-Pol-Roux « le Magnifique », « mage de Camaret », atteint d'une crise d'urémie, y meurt de chagrin le 18 octobre. Le manoir de Coecilian fut bombardé en août 1944 par les avions alliés et complètement incendié. Il ne reste, au début du XXIe siècle, que quelques vestiges de cette demeure".

Références documentaires

Documents figurés
  • Collection particulière Alain Chazette (Librairie Histoire et Fortifications à Paris).Photographie, 2e quart 20e siècle.

(c) Inventaire général (c) Inventaire général ; (c) Association Pour l'Inventaire de Bretagne - Lécuillier Guillaume