Logo ={0} - Retour à l'accueil

Verrière à personnages de la baie 108 (ancienne maîtresse-vitre) : Passion et Résurrection du Christ, Jugement dernier

Dossier IM35022299 réalisé en 2006

Fiche

La maîtresse-vitre, mise en place pendant le 1er quart du 15e siècle, était consacrée à la Passion du Christ et à sa Résurrection (lancettes) ainsi qu´au Jugement dernier (tympan). Elle est connue par une description qu´en fit l´abbé Guillotin de Corson d´après un dessin de 1769 réalisé à l´occasion d´une restauration. Le registre inférieur était occupé par une Vierge à l´Enfant en majesté encadrée de deux couples de donateurs, seigneurs et dames de Saint-Père et de Tréal, présentés l´un par saint Pierre (à gauche), l´autre par saint Paul (à droite). Le registre central était consacré à la Passion du Christ : Flagellation, Mise au tombeau et Descente aux limbes. Au registre supérieur étaient représentés : au centre, un Calvaire ; à gauche, les armoiries de la famille de Tréal ayant pour cimier un croissant burelé ; à droite, les armoiries - fascé d´argent et de gueules - d´une famille non identifiée. On peut imaginer avec vraisemblance que le Calvaire était primitivement encadré de deux scènes de la Passion, remplacées ensuite par les armoiries. Au tympan, "étaient retracées les grandes scènes de la Résurrection des morts et du Jugement général. Au sommet était le blason des sires de Béringhen, marquis de Châteauneuf : d´argent à trois pals de gueules, au chef d´azur chargé de deux quintefeuilles d´argent". "Le reste du vitrail, " nous dit Guillotin de Corson en 1886, "représentant différents saints, est moderne."

Quelques éléments de la verrière primitive - essentiellement des personnages du Jugement dernier - ont été remontés en 1924 dans la baie qui l'accueillait précédemment, elle-même reconstruite dans l'angle sud-ouest de la nouvelle église. Ce remontage est l'oeuvre du verrier chartrain Charles Lorin qui complète la verrière en reproduisant les scènes dans un style néo-gothique sur fonds de damas inspirés de ceux des verrières de la cathédrale de Bourges. Les armoiries semblent avoir été rendues avec quelques erreurs (erreurs dans les émaux, inversions entre les lancettes gauche et centrale). Les panneaux anciens ont été déposés entre 1957 et la fin des années 1970 et remontés par l´atelier du verrier Sainte Marie.

Dénominationsverrière
Aire d'étude et cantonIlle-et-Vilaine - Châteauneuf d'Ille-et-Vilaine
AdresseCommune : Saint-Père-Marc-en-Poulet
Période(s)Principale : 1er quart 15e siècle
Principale : 1er quart 20e siècle
Dates1924
Lieu d'exécutionÉdifice ou site : Centre, 28, Chartres
Auteur(s)Auteur : Lorin Charles verrier
Personnalité : Tréal de commanditaire
Personnalité : Saint-Père de commanditaire
Personnalité : Béringhen commanditaire

Trois lancettes divisées en quatre niveaux. Niveau inférieur consacré à des armoiries présentées sur des éléments d´architecture. Deuxième niveau consacré aux donateurs : saint Pierre accompagnant le seigneur et la dame de Tréal à genoux ; la Vierge bénissant ; saint Paul entre un seigneur et une dame de Tréal et Saint-Père. Troisième niveau consacré à la Passion du Christ : Flagellation, Mise au tombeau, Descente aux Limbes. Niveau supérieur : deux dais d'architecture des scènes inférieures encadrent un Calvaire. Dans le tympan : Résurrection des morts et Jugement dernier.

Catégoriesvitrail
Structureslancette, 3 tympan ajouré
Matériauxverre transparent, jaune d'argent, grisaille, peint, polychrome
Précision dimensions

h = 400 ; la = 250. Dimensions approximatives.

Iconographiesarchitecture
Tétramorphe
rinceau
Inscriptions & marquesarmoiries
signature
date
Précision inscriptions

Lancette gauche, registre inférieur, armoiries de la famille de Tréal : de gueules au croissant burelé d'argent et d'azur ; casque à lambrequins d´or ; cimier : croissant burelé d'argent et d'azur ; registre central, tabard armorié d'un seigneur de la famille de Tréal ; sa femme, dame de Saint-Père ( d'or à trois bandes d'azur), porte sur sa robe les armoiries des deux familles. Lancette centrale, registre inférieur, armoiries de la famille de Saint-Père : d'or à trois bandes d'azur . Casque à lambrequins de gueules. Banneret d´or. Cimier : paon aux ailes étendues frangées d´or. Lancette droite, registre inférieur, armoiries d´une famille non identifiée : fascé d´or et de gueules ; casque à lambrequins d´or ; cimier : visage d´homme à chevelure et barbe rousses ; registre central, tabard armorié d'un seigneur de la famille de Saint-Père : d'or à trois bandes d'azur ; sa femme, dame de Tréal (de gueules au croissant burelé d'argent et d'azur), porte sur sa robe les armoiries des deux familles. Signature et date dans l'angle inférieur droit : CH. LORIN / PEINTRE-VERRIER / CHARTRES - PARIS 1924.

États conservationspartie en remploi
élément
oeuvre mutilée
oeuvre restaurée
Précision état de conservation

Eléments anciens remontés dans le tympan : personnages du Jugement dernier, buste du Christ, anges portant des instruments de la Passion, lion de saint Marc, aigle de saint Jean, armoiries.

Statut de la propriétépropriété de la commune
Protectionsclassé MH, 1919/10/25

Références documentaires

Bibliographie
  • BANÉAT, Paul. Le département d'Ille-et-Vilaine. Histoire, Archéologie, Monuments. Rennes : J. Larcher, 1927.

    t. 4, p. 67 Région Bretagne (Service de l'Inventaire du patrimoine culturel)
  • GUILLOTIN DE CORSON, Amédée. Pouillé historique de l'archevêché de Rennes. Rennes : Fougeray, Paris : René Haton, 1886.

    t. 6, p. 221-222 Région Bretagne (Service de l'Inventaire du patrimoine culturel)
  • Le patrimoine des communes d'Ille-et-Vilaine. Paris : Flohic Editions, 2000. (Le patrimoine des communes de France).

    p. 417 Région Bretagne (Service de l'Inventaire du patrimoine culturel)
  • Inventaire général du Patrimoine Culturel. Région Bretagne. Les Vitraux de Bretagne. ; par Françoise GATOUILLAT et Michel HEROLD. Rennes : Presses Universitaires de Rennes (P.U.R.), 2005. (Recensement des vitraux anciens de la France, Corpus Vitrearum, France - Recensement VII).

    p. 262 Région Bretagne (Service de l'Inventaire du patrimoine culturel)