Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Terre et mer, l'eau et les activités humaines (Projet de Parc naturel régional Rance-Côte d'Emeraude)

Dossier IA22018109 réalisé en 2010

Fiche

Les relations que l’homme entretient avec l’eau sont une des meilleures voies d’accès à la connaissance de ce territoire qui possède une façade maritime sur la Manche, trois sites d’estuaire et un réseau hydrographique important. La thématique de l’eau (en cours de constitution) sera l’un des axes de valorisation du futur PNR Rance Côte d’Émeraude.

Voyageurs, écrivains sont nombreux à avoir « chanté » la Bretagne. Éveillant la curiosité, Ils sont à l’initiative de nombreux voyages. En 1894 H. et G. Dubouchet ambitionnent, avec zig-zags en Bretagne de servir de guide à ceux qui suivront leurs pas, en leur détaillant « les charmes les plus suaves des champs et des plages, en leur montrant les sites ignorés, les points de vue nouveaux ». La première partie de leur ouvrage agrémenté de plans et de dessins concerne la Vallée de la Rance. Rien de plus normal puisque ceux-ci débarquent au port de Saint-Malo. Ils décriront avec ferveur la vile et ses remparts, mais aussi les hommes « presque tous marchands ou marins », la foule des touristes se pressant sur les bateaux à vapeur, le « Du Guesclin » prêt à partir pour Dinan. Ils évoquent également les bains qui se prennent à toute heure du jour et les cabines qui suivent les baigneurs, avançant et reculant selon la marée. Ils n’oublieront pas l’hommage à Chateaubriand inhumé face à la mer sur le rocher du Grand Bé. De Saint-Servan, située sur la rive droite de la Rance, ils retiendront son aspect différent, « elle n’a point de murailles », « elle s’étend librement sur une colline à pentes douces, mais escarpée du côté de la mer. On n’y trouve guère de constructions antérieures à Louis XIV. (...) La tour du Solidor, reliée au rivage par une chaussée (…) est curieuse à visiter(…). De la plate forme du sémaphore, la vue est très belle. » Des passages à Dinard, Saint-Lunaire, Saint-Briac évoquent les quartiers balnéaires naissants. A Cancale, ils s’arrêtent à la Houle, visitent les parcs à huitres. « Ces claires, sortes de petits bassins carrés entourés de terre glaise et de branchages entrelacés, exigent un grand soin et un travail de chaque jour. C’est là que vivent et se développent pendant trois ans les petites huitres. » Ils se sont rendus de Saint-Malo à Dinan par la Rance, sur une petite barque de pêcheur en faisant de nombreuses haltes, huit jours à Saint-Suliac. Leurs regards fourmillent de détails et révèlent de cale en cale, l’identité du territoire : les villages de Rance avec leurs maisons alignées, les chantiers de construction maritime, les moulins à marée, mais aussi des détails de la vie quotidienne, le puits rustique de la Ville-es-Nonais.

Ces regards d’autrefois, mêlés à l’enquête récente du patrimoine de ce territoire, nourrissent notre réflexion d’aujourd’hui. Huit approches nous sont apparues encore d’actualité ou à faire revivre :

- L’eau, la mer : se baigner, du thermalisme aux activités sportives (thermes des villas gallo romaines, établissement de bains et leur typologie variée, l’émergence des stations…)

- Naviguer, embarquer, débarquer, se protéger (ports,cales, quais, digues, chantiers navals et bateaux)

- Traverser, circuler (ponts, viaducs, barrages)

- Utiliser l'énergie hydraulique (moulins à eau, barrages de Rophemel et de la Rance)

- Observer, s’orienter, se défendre (forts, poste d’observation, poste de guet, sémaphores, phares, blockhaus…)

- L’eau essentielle à la vie quotidienne (puits, fontaines, châteaux d’eau, routoirs, lavoirs)

- Les atouts du littoral et de l’estuaire : pêcher, se nourrir (pêcheries, carrelets, parcs a huitres, marais salants)

- La mémoire aux marins et pêcheurs (oratoire, plaque commémorative, chapelle des marins, ex-voto)

Ces différentes approches sur l’eau et les activités humaines de ce territoire regroupent une variété de dossiers dont la synthèse se fera à l’issue de la couverture du périmètre d’étude Rance Côte d’Emeraude.

Aires d'études Projet de Parc naturel régional Rance-Côte d'Emeraude
Période(s) Principale : Moyen Age
Principale : Epoque contemporaine

Références documentaires

Bibliographie
  • ALIX E., MARINIER A., Baies et plages bretonnes, [s.l.], Dentu, coll. Guides illustrées des Chemins de Fer de l'ouest, 1890.

  • BARONCELLI de, La Bretagne, plages bretonnes, Paris, [s.n.], [s.d.], p26-30.

  • BIRH J.-P., Regards sur la côte d'Emeraude, Guides touristiques 1883-1939, nouvelle édition, Guide Conty 1888, Imprimerie Jouve-Mayenne, Jean-Pierre Birh, 1991.

  • BUSSON Y., HUGHES H., Les Côtes d'Armor, Rennes, Editions Ouest-France, 2007 (Coll. Itinéraires de Découvertes)

  • CHAIGNEAU-NORMAND, Maogan. La Rance industrieuse. Espace et archéologie d'un fleuve côtier. Laval : Presses Universitaires de France, 2002.-270 p. ISBN 2-86847-694-5.

  • COURTOIS B., Mémoire en images. Les bords de la Rance maritime, Rennes, Alain Suton, 1995.

  • DAGNET A., La Rance, ses sources, ses bords : description et floklore, Rennes, Editions Rue des Scribes, 1993.

  • De Dinan à Saint-Malo, la Rance millénaire, Catalogue d'exposition printemps 1987 - automne 1988, Bannalec, Imprimerie Régionale, 1987.

  • DONET M., Entre Isle et Rance. Un canal, des hommes, des femmes, Dinard, Dancieu, 1993.

  • DONET M., Le canal d'Ille-et-Rance, Saint-Cyr-sur-Loire, Alain Sutton, 2004.

  • DUBOUCet G. zigs-zags en Bretagne. Les Editions du Bastion, 1894. (Réimpression SOFERG, 1994).

  • FEVRIER Y., BERTHIER E., La Rance, Rennes, Editions Ouest-France, 2012, (coll. Nature des lieux).

  • GAUTTIER J., REVERT J.-F., La Rance maritime, Rennes, Editions Apogée, coll. Habitats et paysages d'Ille-et-Vilaine, 1994.

  • Le patrimoine des communes des Côtes-d'Armor. Collection : Le patrimoine des communes de France. Paris : Flohic éditions 1998, 2 tomes.

  • Le patrimoine des communes d'Ille-et-Vilaine. Paris : Flohic Editions, 2000. (Le patrimoine des communes de France).

  • COMITE DES FETES ET D'INITIATIVE DE DINARD, Guide de la Côte d'Emeraude, [s.l.], Agence Jules Boutin, 1911.

  • LE CORRE, Un estuaire breton, la Rance, Cannes, Imprimerie Aegitna, 1950.

  • LEPORD, Itinéraire du canal d'Ile-et-Rance, Rennes, Direction générale des ponts-et-chaussées et des chemins de fer, départements d'Ille-et-Vilaine et des Côtes-du-Nord, Imprimerie E. Douchin, rue de Bertrand, 1860.

  • MARINIER A., La baie de Saint-Malo : de Granville au Cap Fréhel, Guides artistiques Simmons, 1886, Saint-jacut-de-la-Mer, Bihr, 1988 (rééd.).

  • SIOC'HAN -MONNIER F., Patrimoine architectural maritime des côtes de la Manche bretonne, DRAC-CNRS, t.6, 1990.

  • TREBUCHET L., Les baies de Saint-Malo et de Saint-Brieuc, Rennes, La Découvrance, 1994.