Logo ={0} - Retour à l'accueil

Sémaphore de la pointe des Pois, Pen-Hir (Camaret-sur-Mer)

Dossier IA29004073 réalisé en 2006

Fiche

Appellationssémaphore de la pointe des Pois
Dénominationssémaphore
Aire d'étude et cantonBretagne - Crozon
AdresseCommune : Camaret-sur-Mer
Lieu-dit : pointe de Pen-Hir
Cadastre : CD 1

En 1855, un système de télégraphes électriques, en complément des mâts sémaphoriques, est mis en place sur les côtes françaises. Un sémaphore est construit à la pointe des Pois ou pointe de Pen-Hir. Il est détruit lors de la Seconde guerre mondiale. L'Etat-Major a hésité à le reconstruire au même endroit ou au Cap de la Chèvre (Crozon), mais un nouveau sémaphore fut finalement bâti à la pointe du Toulinguet.

Période(s)Principale : 3e quart 19e siècle
Dates1855, daté par source

Il ne reste plus que les pierres du soubassement des murs extérieurs du sémaphore. Il s'agit d'un plan-type de sémaphore. Celui-ci se compose de deux éléments : un premier bâtiment, en avant, de forme hexagonale, long de 14 m, et avec en son centre le support du mât d'un diamètre de 4 m ; un bâtiment en arrière, accolé, de 6 m par 14 m. Aujourd'hui, une dalle en béton recouvre une partie du bâtiment arrière sur laquelle ont été installées une table d'orientation et deux longues-vues.

États conservationsvestiges
Statut de la propriétépropriété de la commune
Sites de protectionsite classé, zone naturelle d'intérêt écologique faunistique et floristique

Annexes

  • 20082908266NUC : Archives départementales du Finistère, 2 Fl 22/87.

Références documentaires

Périodiques
  • LASTENNET, Yann. Les sémaphores en Presqu´île, les vigies de la mer. Crozon : Le Presqu´îlien, 1999, n° 66.

    p. 18-19
  • CHAURIS, Louis. La trilogie du Toulinguet : fortifications, phare, sémaphore. Crozon : Avel Gornog, 2003, n° 11.

    p. 40-45