Logo ={0} - Retour à l'accueil

Scierie ; usine de fabrication de matériaux de construction dite Bois du Nord et du Pays Henri Ducroquet, 13 avenue Saint-Symphorien ; avenue Victor Hugo ; rue Olivier de Clisson ; rue des Quatre frères Créac'h (Vannes)

Dossier IA56003622 inclus dans Avenue Victor Hugo, anciennement avenue de la gare (Vannes) réalisé en 2003

Fiche

Œuvres contenues

Appellationsdite Bois du Nord et du Pays Henri Ducroquet
Parties constituantes non étudiéeshôtel
Dénominationsscierie, usine de fabrication de matériaux de construction
Aire d'étude et cantonVannes
AdresseCommune : Vannes
Adresse : 13 avenue, Saint-Symphorien, avenue, Victor Hugo, rue Olivier de, Clisson, rue des
Quatre frères Créac'h
Cadastre : 1980 AO 0023, 0565, 0555, 0553

L'entreprise Henri Ducroquet est mentionnée en 1886 dans l'annuaire du département du Morbihan comme établissement de bois de chauffage, avenue Saint-symphorien (n°13). Ducroquet prend la suite en 1897 de l'établissement Guérin Jeune et Cheminant et semble à partir de cette époque développer son activité dans le domaine de la fabrication des matériaux de construction (ciments, tuiles, briques). Guérin est en effet mentionné dans les annuaires (1886 et 1888) comme fabricant de matériaux de construction avenue Saint-Symphorien. Selon Leguay, Ducroquet est à la fois fabricant, grossiste et détaillant. Rappelons que ce dernier et Guérin sont à l'origine avec Achille Martine du lotissement Saint-Symphorien. L'implantation des premiers bâtiments se situe sur l'emplacement de la Cité administrative mais les contours exacts de l'entreprise restent imprécis compte tenu des bouleversements engendrés dans les années 1950-1960 par le percement du boulevard de la Paix et dans les années 1970 par la construction de la Cité administrative, plus récemment encore par la réalisation de parkings rues Olivier de Clisson et des Quatre Frères Créac'h, ayant entrainé la démolition des ateliers et des entrepôts édifiés à cet endroit. La première entreprise était située avenue Saint-Symphorien. Dans l'emprise de cette première localisation, Ducroquet demande à l'architecte Bardet en 1919 un projet de bureaux avenue Saint-Symphorien n°13 dont les plans se trouvent conservés aux Archives municipales. Elle se développe par la suite rue Olivier de Clisson : en 1893, Ducroquet fait une demande d'autorisation de déplacement de sa scierie mécanique vers la rue Olivier de Clisson. Dans l'annuaire de 1913, le concierge de la scierie est localisé au n°8 de cette rue, prouvant que cette scierie a été réalisée. En 1910, nouvelle demande d'établissement d'une scierie mécanique, cette fois dans l'enceinte de l'entreprise entre la rue Victor Hugo et l'avenue Saint-Symphorien dont le plan est établi par Edmond Gemain. Roger et Marcel Ducroquet, les enfants d'Henri Ducroquet reprennent l'affaire de leur père qui semble fonctionner jusqu'à la seconde guerre mondiale.

Période(s)Principale : 4e quart 19e siècle
Principale : 1ère moitié 20e siècle
Dates1893, daté par source
1910, daté par source
1919, daté par source
Auteur(s)Auteur : Bardet Jules architecte attribution par source
Auteur : Gemain Edmond
Edmond Gemain (1884 - 1953

Né le 29 avril 1884 à Cossé-le-Vivien, dans la Mayenne, Edmond (Louis) arrive à Vannes avec sa famille en 1885. Joseph Louis Gemain, son père, est employé comme herboriste dans une pharmacie ; Emma Ruzeau, sa mère, est sage-femme. Après des études à l’Ecole des Arts décoratifs à Paris, Edmond Gemain s’installe comme architecte à Vannes, en 1908, au 10 place de l’Hôtel de Ville. Il épouse la même année à Saint-Brieuc Jeanne-Marie Moënner. Le couple aura quatre enfants : Edmond (1909), Jean (1911), Annick (1913) et Yves (1914). De 1909 à 1913 il habite 39 rue du Mené. En 1913-1914, on le retrouve chez ses parents au 39 rue Jeanne d’Arc. A partir de 1920 et jusqu’à sa mort le 10 août 1953, il sera fidèle au 19 de la rue Pasteur qui abrite son domicile et ses bureaux. La maison est démolie par son fils, également architecte, qui construit à son emplacement vers 1972 un immeuble de logements. (sources : recherches de Jacques Delarue).


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
architecte attribution par source
Personnalité : Ducroquet Henri propriétaire attribution par source
États conservationsdétruit

L'arrivée du chemin de fer à Vannes en 1860 eut un impact considérable sur l'espace urbain avec le déplacement du pôle économique, traditionnellement localisé sur le port, vers la gare. L'installation de l'entreprise Henri Ducroquet dans l'avenue Saint-Symphorien montre l'occupation artisanale de ce nouveau quartier qui fournit à peu de frais l'espace indispensable à ce type d'activité.

Statut de la propriétépropriété privée

Annexes

  • Scierie Ducroquet, 1893

    A.D. Morbihan. 5 M 232.

    - Scieries.1899-1940.

    Scierie Ducroquet. Etablissement d'une scierie mécanique. 1893

    13 septembre 1893. Lettre de la mairie de Vannes, relayant la plainte des riverains après la construction par Mr Ducroquet d'une scierie à vapeur sur les terrains qui lui appartiennent quartier Saint-Symphorien. Fig.

    Autorisation du 28 juin 1893 de déplacer la scierie de l'avenue Saint-Symphorien dans la nouvelle avenue de la gare (Olivier de Clisson) ; demande de Ducroquet du 15 juin 1893 "demande l'autorisation de transporter ma scierie mécanique actuellement dans mon chantier de l'avenue Saint-Symphorien dans mes terrains situés dans la nouvelle percée que j'ai faite moi-même, section K n° 456, allant de l'avenue Saint-Symphorien à la gare de voyageurs".

  • Etablissement d'une scierie mécanique, 1910

    AD Morbihan. 5 M 232.

    - Scieries.1899-1940.

    Scierie Ducroquet et Le Fèvre. Etablissement d'une scierie mécanique avenue Saint-Symphorien. 1910

    Demande du 24 décembre 1910. Copie du plan cadastral par E. Gemain avec emplacement rue saint-Symphorien.

    Autorisation donnée le 24 janvier 1911.

  • Sources iconographiques

    20055600651NUCA : Archives municipales de Vannes, 9 Fi.

    20035603599NUCA : Archives municipales de Vannes, 9 Fi.

    20035604093NUCA : Archives départementales du Morbihan, 5M 232.

    20055600558NUCA : Archives départementales du Morbihan, 5M 232.

    20055600552NUCA : Archives départementales du Morbihan, 5M 232.

    20035603600NUCA : Archives municipales de Vannes, 5I 162.

    20055600678NUCA : Archives municipales de Vannes, Classeurs en-têtes.

    20055600679NUCA : Archives municipales de Vannes, Classeurs d'en-têtes.

    20035603357NUCB : Archives municipales de Vannes, 7 Fi.

Références documentaires

Documents d'archives
  • A. D. Morbihan. 5 M 232. Scieries.1899-1940. Projet d'implantation d'une scierie mécanique par Ducroquet en 1893.

    Archives départementales du Morbihan : 5 M 232
Documents figurés
  • A. M. Vannes. 5 I 162. 5 juillet 1919. Projet de construction de bureaux pour MM Ducroquet, 13 avenue Saint-Symphorien, par Jules Bardet.

    Archives départementales du Morbihan : 5 I 162
Bibliographie
  • Annuaire du département du Morbihan pour l'année 1913. Vannes : imprimerie Galles, 1913.

    p. 169, 178
  • Annuaire du département du Morbihan pour l'année 1886. Vannes : imprimerie Galles, 1886. 13,5 cm.

    p. 190
  • LEGUAY, sous la direction de Jean-Pierre. Histoire de Vannes et de sa région. Toulouse : éditions Privat. Pays et villes de France, 1988. 320p. ; 23,5 cm.

    p. 253
  • LAINE, Claire, TOSCER, Catherine. Le quartier de la gare, Vannes. Edition ville de Vannes ; Animation du patrimoine. 2005.

    p. 16-20