Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Scierie Courtel, la Fontaine (Plaine-Haute)

Dossier IA22002287 réalisé en 2003

Fiche

Appellations scierie Courtel
Parties constituantes non étudiées atelier de fabrication, aire des matières premières, aire des produits manufacturés, atelier de réparation, pièce de séchage
Dénominations scierie
Aire d'étude et canton Arrondissement de Saint-Brieuc - Quintin
Adresse Commune : Plaine-Haute
Lieu-dit : la Fontaine
Cadastre : 1990 A2 945 à 947

Un premier atelier destiné au charonnage est édifié en 1935 par M. Courtel ; ce dernier le transforme en scierie en 1942 et l'équipe d'une scie à ruban Boutier Aîné, remplacée, en 1955, par une scie Emile Gillet, fabriquée à Casteljaloux (47). Afin d'agrandir son entreprise, M. Courtel fait édifier un second atelier vers 1961-1962 dans lequel subsiste un chariot à bois à crémaillère ; il y installe une scie William Gillet, fabriquée à Bordeaux (33). Un troisième atelier de fabrication est construit en 1968, lequel abrite l'actuelle scierie, toujours en activité. La production de l'entreprise est spécialisée dans la fabrication de planches pour les fabricants de meubles, ainsi que dans la réalisation de palettes destinées à l'usage des conserveries et des papeteries, notamment celle située à Châtelaudrun (22). Le bâtiment de la première scierie a été transformé en atelier de réparation. Actuellement, la scierie Courtel emploie quatre salariés.

Période(s) Principale : 2e quart 20e siècle
Principale : 3e quart 20e siècle
Dates 1935, daté par travaux historiques
1968, daté par travaux historiques

Le site a conservé les trois scieries édifiées en 1935, 1961-1962 et 1968. La première, située à l'entrée du site et actuel atelier de réparation, est un bâtiment en parpaings de béton couvert d'un toit à longs pans en tôle ondulée ; il est flanqué d'un corps de bâtiment en retour d'équerre entièrement bâti en essentage de planches. Le second atelier consiste en un hangar de plan allongé, tandis que le troisième et actuelle scierie est construit en bardage de tôle et en essentage de planches pour le séchoir à bois. Ces ateliers se répartissent autour des aires des matières premières et des produits manufacturés au coeur desquelles se situent deux ponts roulants.

Murs béton
métal
bois
essentage de tôle
essentage de planches
parpaing de béton
Toit métal en couverture, tôle ondulée
Étages en rez-de-chaussée
Couvertures toit à longs pans
Énergies énergie électrique
achetée
Statut de la propriété propriété privée
Intérêt de l'œuvre à signaler
Éléments remarquables machine de production

Annexes

  • 20032206893NUCB : Mairie de Plaine-Haute, Non coté.