Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Rue Saint-Thomas

Dossier IA35027859 inclus dans Secteur urbain, dit ville basse (Rennes) réalisé en 1999

Fiche

Dossiers de synthèse

Œuvres contenues

Parties constituantes non étudiées four
Dénominations rue
Aire d'étude et canton Rennes ville - Rennes ville
Adresse Commune : Rennes
Adresse : rue Saint-Thomas

Selon Paul Banéat, la rue Saint-Thomas est attestée en 1449. C'est l'une des principales artères de la ville basse, menant à l'ancien prieuré Saint-Thomas, qui forme, à l'origine, une portion de la route d'Angers. Dite rue de la Guerche, durant la Révolution, elle aboutissait à l'est à la porte de Villeblanche. Le four à ban de Saint-Thomas, initialement situé sur l'emplacement de la rue des Carmes, est déplacé au sud-ouest de l'actuel lycée, à la fin du 15e siècle ; il dépendait du domaine du Roi, en 1647. Les archives communales de la série O indiquent que le grand conduit appartenant à la ville est réparé en 1833 et que le repavage de la rue est effectué en 1837. Le plan d'alignement est fixé en 1856. Entre 1864 et 1867, plusieurs expropriations permettent l'élargissement et la rectification de la rue, au niveau de l'angle sud-ouest du lycée. Les trottoirs sont d'abord construits au nord, le long de la façade du lycée, en 1891. En 1933, l'entrepreneur Rioche, de Hinglé (22), obtient l'adjudication des trottoirs de la rive sud. En 1901, les habitants de la rue adressent une pétition au maire de la ville pour obtenir le changement de sa dénomination.

Période(s) Principale : 2e quart 19e siècle
Principale : 3e quart 19e siècle
Principale : 4e quart 19e siècle
Principale : 2e quart 20e siècle
Dates 1833, daté par source
1837, daté par source
1856, daté par source
1891, daté par source
1933, daté par source
Auteur(s) Auteur : Rioche, entrepreneur, attribution par source
Personnalité : Ville de Rennes, commanditaire, attribution par source

Données complémentaire architecture Rennes

IAUT typicum
ICHR typicum
IESP typicum aire d'étude
POS sans objet
SEL repéré
Statut de la propriété propriété publique

Annexes

  • Extrait des délibérations du conseil municipal. Séance du 23 février 1901 (A. C. Rennes ; 1 O 313).

    « Monsieur le maire,

    Il est dans votre ville, sur la rive gauche, une rue dont le nom (malheureux) est une cause de gros préjudice pour les propriétaires qui ont maison, ou encore qui exercent une industrie dans ce quartier.

    Je veux parler de la rue Saint-Thomas.

    Or, je suis une des propriétaires qui, précisément, possède dans la rue Saint-Thomas un immeuble, le n°6 (pas loué 1er étage depuis quatre ans [sic]).

    Je ne puis louer mes appartements, la cause en est, à coup sûr, à ce que la rue était autrefois mal habitée, et à qui, bien à tort on a donné le nom d´un saint.

    Habiter la rue Saint-Thomas n´est pas convenable, aller chez le boucher ou le fruitier qui demeure rue Saint-Thomas n´est point distingué.

    Quel besoin s´est donc fait sentir pour baptiser cette rue du nom de Saint-Thomas ?

    Cependant, monsieur le Maire, il ne manque pas de Français, de Rennais même, dont la mémoire serait honorée, si, au lieu du nom du saint en question, on mettait le leur. [...] ».

Références documentaires

Documents d'archives
  • A. C. Rennes. Série O ; 1 O 313. Voirie urbaine. Canton sud-est. Rue Saint-Thomas (1833-1933) .

  • A. C. Rennes. Série O ; 1 O 317. Voirie urbaine. Canton sud-est. Rue Vasselot (1802-1952) .

Documents figurés
  • [1685 ca.]. Plan de la vieille ville ou cité, ville neuve et nouvelle ville de Rennes, capitale de la Bretagne, dit Plan de Hévin, gravure sur bois, vers 1685 (A. D. Ille-et-Vilaine ; 1 Fi Rennes 6).

Bibliographie
  • BANEAT, Paul. Le Vieux Rennes. Rennes : Plihon et Hommay, [1911].

    p. 552-553