Logo ={0} - Retour à l'accueil

Rue des Islandais, Dahouët (Pléneuf-Val-André)

Dossier IA22002195 inclus dans Ancien écart dit port de Dahouët, actuellement quartier et port de Dahouët (Pléneuf-Val-André) réalisé en 2003

Fiche

Dénominationsrue
Aire d'étude et cantonCommunes littorales des Côtes-d'Armor - Pléneuf-Val-André
AdresseCommune : Pléneuf-Val-André
Lieu-dit : Dahouët
Adresse : Rue des
Islandais
Cadastre : 2003 H non cadastré ; domaine public

Dans la rue des Islandais, aucune maison n'est antérieure à 1820 et postérieure au 19e siècle. Cette rue était habitée et fréquentée par des négociants et abritait une partie du quartier appelé "le Clos du Paradis". Au 18e siècle le "jardin du Paradis" donnait sur les quais. Des cafés, hôtels allaient remplacer au cours de la fin du 19e siècle et dans la 1ère moitié du 20e siècle (avec les premières résidences secondaires), les anciens greniers et autres entrepôts de marchandises consommables et périssables. Cependant, cette rue a conservé un certain caractère traditionnel (unité des matériaux de construction et maisons à 2 étages), malgré certains remaniements. Cette rue accueille en particulier les anciens bâtiments du négociant Dagorne et l'ancienne maison de François Mathurin Gautier, maître du port de Dahouët au 19e siècle et charpentier de marine célèbre par ses constructions, installé plus tard à Saint-Malo.

Période(s)Principale : 19e siècle

Cette rue chargée d'histoire, parallèle au quai des Terre-Neuvas, mérite d'être conservée avec son ensemble architectural du 19e siècle.

Statut de la propriétépropriété de la commune

Références documentaires

Bibliographie
  • GRIMAUD, Michel. Pléneuf-Val-André et Dahouët au temps du train Renard, des goëlettes et des processions. Saint-Brieuc : Imprimerie briochine, 1982.

  • GUIGOT, André. Dahouët, port de Bretagne. Tome 2. Saint-Brieuc : Breizh-Compo, 1990.

    p. 22