Logo ={0} - Retour à l'accueil

Quais et cales du Port-Clos (île de Bréhat)

Dossier IA22015695 inclus dans Port-Clos (île de Bréhat) réalisé en 2008

Fiche

Œuvres contenues

Dénominationsquai
Aire d'étude et cantonCommunes littorales des Côtes-d'Armor - Paimpol
AdresseCommune : Bréhat (île de)
Lieu-dit : le Port-Clos
Cadastre : Domaine Public Maritime

Les premières cales de Bréhat on été construites entre la Révolution et Napoléon III. Dans le même temps, les tailleurs de pierre de Bréhat (1845), Auguste Daigre, René Heurtaut, Jean Pierre André et Pierre Richard construisait la 1ère jetée de l'Arcouest pour favoriser le trafic entre l'île et le continent. Les deux premières cales de Bréhat ont été construites par des marins de l'Etat en station avec leurs navires. En 1850, les trois cales du Port-Clos, submersibles, étaient couvertes en marée de vive eau. La première cale était appelée 'Cale d'en haut' ou jetée de la grande cale, construite en 1850. Plusieurs projets furent présentés par l'Etat en 1892 : - prolonger la cale inférieure ('Grand Pont') de 25 mètres avec une chaussée pavée, prolonger la cale 'd'en haut' avec un escalier - aménager un débarcadère à l'Ouest en maçonnerie sèche, bordé de talus inclinés, sur une longueur totale de deux fois 187 mètres, avec une hauteur et une largeur de 2 mètres, en contournant 'Roc'h ar Gazec et enfin prolonger les voies d'accès sur une longueur totale de 562 mètres (entre la cale d'en haut et le Goaréva). Selon la conférence mixte de 1905, quatre cales existaient au Port-Clos à la fin du 19ème siècle : - la cale du grand port, (1850) submersible, à exhausser - la cale du 'Pont du milieu' (construite en 1802), amas informe de pierres, peu élevé, à supprimer, pour dégager l'anse servant d'échouage aux bateaux de pêche - la cale de Min Ru, construite en 1795 - la cale du Gaoréva (non datée) Entre 19O0 et 1924, plusieurs projets furent élaborés, dont le prolongement sur 10 mètres de la 1ère cale, alors que la petite cale était en partie démolie par la houle. Un premier projet de terre-plein pour le dépôt des marchandises, à l'origine de la grande cale, côté Est, avec un mur de soutènement, fut dessiné. Il fut aussi proposé de refaire le chemin d'accès aux différentes cales, semblable à une petite plateforme, large de 2 mètres et haut de 0, 40 mètres (avec un revêtement en béton). En 1920, la petite cale était rallongée. Elle servait aux voiliers pour culer lorsque le vent était de secteur Ouest. C'est à cet endroit que se trouvai la cabane pour livrer l'essence. En 1924, le plan de la cale du Goaréva prévoyait un élargissement de la cale à la cote comprise entre 5, 15 mètres et 6, 22 mètres et son prolongement à la cote de 13, 50 mètres, pour l'accostage simultanée de plusieurs vedettes. Le nouveau plan de la cale de Min Ru prévoyait un rallongement de 28, 30 mètres. En 1930, Les cales s'avéraient néanmoins toutes trop courtes et peu accessibles, parfois encombrées de rochers comme celle du Goaréva. L'amélioration de ce kilomètre de cales et leur consolidation s'avèrait indispensable. Ce projet devait pouvoir être en partie financé par une taxe prélevée sur le tourisme. Cependant, en 1936 et en 1948, les demandes d'exhaussement et de rallongement de la cale du Goaréva sont de nouveaux formulés, mais n'eurent pas de suite. Tous ces projets aboutirent tardivement. En 1921, la 1ère cale de vive eau était prolongée de 10 mètres et en 1973, elle était élargie. Les travaux programmés au cours de la 1ère moitié du 20ème siècle s'échelonnèrent au cours de la seconde moitié du 20ème siècle.

Période(s)Principale : 2e quart 19e siècle
Principale : 3e quart 19e siècle
Principale : 4e quart 19e siècle
Principale : 1er quart 20e siècle
Principale : 3e quart 20e siècle

A la fin du 19ème siècle, les quatre cales en service présentaient les caractéristiques suivantes : - la première cale mesurait 70 mètres de longueur, 3 mètres de largeur et 2, 20 mètres de hauteur, construite en pierres sèches, avec un musoir de 8, 50 mètres et 3, 50 mètres en contrebas, la cale pour les marchandises - la 2ème cale du 'Pont du milieu', chaussée en pierre, mesurait 54 mètres de longueur - la 3ème cale 'Min Ru' ou du 'Grand Pont', longue de 44, 80 mètres, large de 4, 80 mètres, hors tout, avec un retour en angle droit de 12 mètres, terminé par un escalier, construite en matériaux bruts, peu solide et difficile d'échouage. - la cale du Goaréva mesurait 38 mètres de longueur et 3 mètres de largeur. La 1ère cale mesure aujourd'hui 87 mètres de longueur avec une plateforme large de 12 et 7, 65 mètres. La jetée a 5 mètres de largeur et 4 mètres de hauteur et se termine par un escalier en aval. Elle est prolongée à sa base un terre-plein. Elle est équipée d'anneaux d'amarrage. Les murs ont peu de fruit. Son élargissement et son exhaussement ont été réalisés en pierre de taille avec un revêtement en moellons de granite. Elle est utilisée à mi-marée et en basse mer de morte-eau. La 2ème cale, 'Min Ru', construite en moellons de granite a une hauteur variable entre 1 mètre et 3, 50 mètres de hauteur. Elle présente une plateforme de 7, 10 mètres de longueur, orientée Est-Ouest, avec un retour vers le Nord de 12 mètres. Elle est utilisée à mi marée. Elle est bien balisée (perche) et éclairée de nuit. La 3ème cale du Goaréva est construite en béton et ciment, à son origine, elle présentait une plateforme de 3 mètres de largeur et de 15, 50 mètres de longueur en amont. Il fut nécessaire de relever sa cote à plus de 4 mètres, d'exhausser la plateforme d'au moins 1 mètre et de rallonger la cale de plusieurs mètres. Cependant, la commission nautique locale estima que ces mesures étaient insuffisantes en raison du niveau de la basse mer en vive-eau. La petite cale, dite des armateurs, a été reconstruite en moellons et en pierre de taille (granite), sans liant. Le passe-pied, recouvert de ciment, élargi en certains endroits de 2 à 4 mètres pour le passage des tracteurs, longe la micro-falaise et circule depuis la 1ère cale jusque la pointe du Goaréva pour desservir ces cales.20ème siècle s'échelonnèrent au cours de la seconde moitié du 20ème siècle.

États conservationsbon état, restauré, remanié
Statut de la propriétépropriété publique

Annexes

  • 20092211715NUCB : Archives départementales des Côtes-d'Armor, Série S Suppl. 96.

    20092211630NUCB : Archives départementales des Côtes-d'Armor, Série S Suppl. 97.

    20092211683NUCB : Archives départementales des Côtes-d'Armor, Série S Suppl. 97.

    20092211722NUCB : Archives départementales des Côtes-d'Armor, Série S Suppl. 97.

    20092211635NUCB : Archives départementales des Côtes-d'Armor, Série S Suppl. 97.

    20092211636NUCB : Archives départementales des Côtes-d'Armor, Série S Suppl. 97.

    20092211654NUCB : Archives départementales des Côtes-d'Armor, Série S Suppl. 96.

    20092211655NUCB : Archives départementales des Côtes-d'Armor, Série S Suppl. 97.

    20092211669NUCB : Archives départementales des Côtes-d'Armor, Série S Suppl. 96.

    20092211622NUCB : Archives départementales des Côtes-d'Armor, Série S Suppl. 97.

    20092211632NUCB : Archives départementales des Côtes-d'Armor, Série S Suppl. 97.

    20092211661NUCB : Archives départementales des Côtes-d'Armor, Série S Suppl. 96.

    20092211634NUCB : Archives départementales des Côtes-d'Armor, Série S Suppl. 97.

    20092211659NUCB : Archives départementales des Côtes-d'Armor, Série S Suppl. 96.

    20092211725NUCB : Archives départementales des Côtes-d'Armor, Série S Suppl. 96.

    20092211693NUCB : Archives départementales des Côtes-d'Armor, Série S Suppl. art. 209.

    20092211724NUCB : Archives départementales des Côtes-d'Armor, Série S Suppl. 96.

    20092211658NUCB : Archives départementales des Côtes-d'Armor, Série S Suppl. 96.

    20092211731NUCB : Archives départementales des Côtes-d'Armor, 32 Fi.

    20092211920NUCB : Archives départementales des Côtes-d'Armor, 32 Fi.

    20092211914NUCB : Archives départementales des Côtes-d'Armor, 32 Fi.

    20092211928NUCB : Archives départementales des Côtes-d'Armor, 32 Fi.

    20092210907NUCB : Collection particulière

    20092210942NUCB : Collection particulière

    20092211649NUCB : Collection particulière

    20092210905NUCB : Collection particulière

Références documentaires

Documents figurés
  • Archives départementales des Côtes-d'Armor. Série S Suppl. 96. Cales, amélioration des accès, débarcadères (1842-1947).

  • Archives départementales des Côtes-d'Armor. Série S Suppl. 97. cales, amélioration des accès, travaux de prolongement (1892-1924).