Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Quai, jetée du Linkin, boulevard du Linkin (Perros-Guirec)

Dossier IA22007151 inclus dans Quais, cales et bassin du port de Perros-Guirec réalisé en 2006

Fiche

Dénominations quai
Aire d'étude et canton Communes littorales des Côtes-d'Armor - Perros-Guirec
Adresse Commune : Perros-Guirec
Adresse : boulevard du Linkin
Cadastre : Domaine public maritime

Le conseil municipal de Perros-Guirec demanad en 1841 "un prologement de 150 à 200 m, du quai au bout de l'Inkin, sur le plateau de galets qui couvre à chaque marée", et que la petite crique, appelée le Ch'raou soit aussi entourée d'un quai en granit sur l'extrémité du Ch'raou faisant face à la grande route : les travaux devaient recevoir une forte batterie pour prévenir les temps de guerre maritime. Mais ce ne fut qu'en 1845 que fut adopté une partie du projet. La jetée du Linkin fut enfin construite en 1848, avec un môle et musoir, où fut posé un fanal en 1912. La digue-jetée protègeait des vents d'est l'échouage des navires. En 1878, fut réalisée le construction d'une levée de terre, faisant digue et chemin de ceinture entre la jetée du Linkin et le chemin de Traou-Perros. En 1928, un chenal de 25 mètres fut creusée de la jetée du Linkin vers le quai de la rade, afin de permettre aux vapeurs qui chargeaient à Perros pendant la campagne de pommes de terre et aux navires étrngers qui débarquaient multe matériaux, d'accoster le quai de la rade, puisque la jetée n'offrait pas une largeur suffisante pour les manutentions. La jetée fut ensuite allongée vers l'ouest avec de nouveaux terre-pleins et murs de quais, où viennet s'échouer aujourd'hui les bateaux de pêche en carénage. Le 14 février 1927, le feu fixe vert, édifié sur un poteau à l'extrémité de la jetée était entretenue par la commune. Par l'avis du 22 mars 1958, il était remplacé par un feu à 2 éclats verts sur une tourelle cylindrique blanche de 3 m de hauteur. Ce feu de port est toujours en fonction aujourd'hui. En 1944, la digue fut endomagée par les bombardements allemands et restaurée par la suite.

Période(s) Principale : 2e quart 19e siècle
Dates 1848, daté par source

La digue du Linkin mesurait 129, 50 m avant son prolongement (149, 30 m) et 5, 50 m de large. Elle a été prolongée élargie (avec terre-plein bétonné) au cours de la seconde moitié du 20ème siècle. Le parapet de la jetée du Linkin est particulièrement soigné pour la disposition des pierres de taille en granit du revêtement ainsi que l'appareil des pavés du musoir (boutisses). La jetée est entièrement construite en moellon de granit et chaux hydraulique. Le fruit du quai est de 10%.

Murs granite
moellon
États conservations bon état
Techniques maçonnerie
Statut de la propriété propriété de la commune

Annexes

  • Le Ch'raou du Linkin

    On appelle "grau" ou "grave" (ch'raou) un banc de galets formé le long de la côte ou perpendiculairement à elle par la mer et les courants. S'il se trouve entre une île et la terre, on lui donne le nom de sillon ou kerpont. Extrait du Pilote de Thomassin, p 269.

  • 20062207573NUCB : Archives départementales des Côtes-d'Armor, S Suppl. 144.

    20062207572NUCB : Archives départementales des Côtes-d'Armor, S Suppl. 144.

    20062207571NUCB : Archives départementales des Côtes-d'Armor, S Suppl. 144.

    20062207570NUCB : Archives départementales des Côtes-d'Armor, S Suppl. 144.

    20062207569NUCB : Archives départementales des Côtes-d'Armor, S Suppl. 144.

    20062207640NUCB : Collection particulière