Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Projet de fort du Rocher du Corce (Ouessant)

Dossier IA29001749 inclus dans Ensemble fortifié réalisé en 2004
Dénominations batterie, corps de garde, caserne, fort
Aire d'étude et canton Bretagne Nord - Saint-Renan
Adresse Commune : Ouessant
Lieu-dit : le Rocher du Corce
Période(s) Principale : 4e quart 17e siècle
Dates 1685, daté par source
Auteur(s) Auteur : Denis de Lavoye, ingénieur ordinaire,
Denis de Lavoye, ingénieur ordinaire
Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
ingénieur militaire,
Personnalité : Sébastien Le Prestre, écuyer, seigneur puis marquis de Vauban,
Sébastien Le Prestre, écuyer, seigneur puis marquis de Vauban
Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
personnage célèbre, attribution par travaux historiques
États conservations oeuvre non réalisée
Statut de la propriété propriété publique
Intérêt de l'œuvre vestiges de guerre, à signaler

Annexes

  • Lavoye (alias Delavoye, de la Voye) d'après BLANCHARD (A.), Dictionnaire des ingénieurs militaires 1691-1791, Montpellier, 1981, 2 tomes.

    "Famille du diocèse de Rouen dont on peut se demander si elle n´était pas d´ascendance R.P.R. et originaire de la région de Guilmécourt, proche de Dieppe.

    1671, Denis de Lavoye

    Né dans le diocèse de Rouen.

    Père : Sieur Nicolas.

    Mère : Demoiselle Anne Duhor (alias de Hors), très probablement apparentée avec la grand-mère de l´ingénieur Le Cloustier.

    Marié premièrement à Brest le 21 mai 1672 avec Suzanne de Roupiquet (alias Roupicquet), morte le 8 septembre 1687, fille de noble Michel, sieur du Pin, et de Marie Le Roux.

    Deuxièmement avec Catherine Bouillet, toujours vivante en 1720 et demeurant alors à Paris, sœur d´Henry-Albert, ingénieur.

    Enfants : plus de huit parmi lesquels :

    - Charles, du premier lit, ingénieur qui suit.

    - Louis-Sébastien, ingénieur volontaire, mort à Bayonne le 23 juillet 1707.

    - Denis, du deuxième lit, ingénieur qui suivra.

    Mort à Bayonne le 8 septembre 1708.

    Ingénieur ordinaire, département de Colbert, en 1671 ; affecté à Brest.

    En 1683 à l´île de Ré. L´année suivante à Port-Louis.

    En 1687 eut de grosses difficultés pour avoir accepté des pots-de-vin des entrepreneur : « Le roi, sur la connaissance qu´il en a eu, a ordonné qu´il fut mis dans le château de Brest.

    Envoyé à Hendaye et Bayonne en 1690 comme ingénieur en premier.

    Campagne de flandres en 1697 ; d´Espagne de 1702 à 1708.

    Mort en activité. Grades militaires inconnus.

    Sièges :

    1697 : Ath.

    1704 : Attaque de Maquinem, Douai (blessé).

    1706 : Lérida (blessé).

    1708 : Tortose (blessé à la tête), Dénia.

    Surveilla la construction de la citadelle de Bayonne et celle des digues du Boucau sur les bords de l´Adour. Obtint du roi des terrains riverais de l´Adour qu´il s´efforça d´allotir".

  • 19832900751PB : Service Historique de la Défense, Château de Vincennes. Fonds de l'armée de Terre

    20082908828NUCA : Service Historique de la Défense, Château de Vincennes. Fonds de l'armée de Terre, 1VH2236n°4_1685.

    19832900720PB : Service Historique de la Défense, Château de Vincennes. Fonds de l'armée de Terre

Références documentaires

(c) Inventaire général (c) Inventaire général ; (c) Association Pour l'Inventaire de Bretagne ; (c) Région Bretagne (c) Région Bretagne - Lécuillier Guillaume