Logo ={0} - Retour à l'accueil

Prieuré de Lochrist an Izelvet (Plounévez-Lochrist)

Dossier IA00006462 inclus dans L'écart de Lochrist an Izelvet (Plounévez-Lochrist) réalisé en 1985

Fiche

Clocher-porche, en grand appareil de granit, reposant sur quatre grands arcs brisés en tiers-point, à arêtes vives, dont les piédroits, également sans moulures, sont surmontés d'un tailloir continu (bande et quart-de-rond). La bande est en plusieurs endroits gravée de traits formant chaînette, de crossettes, etc.

Chacune des quatre piles, de plan cruciforme, reçoit, du côté de l'arcade, la retombée des voussures brisées. Sur les autres côtés, la saillie formant pilastre agit comme contrefort, flanquant la tour jusqu’à l'étage des cloches, après lequel s'élève la flèche octogonale que l'époque gothique substitua au couronnement primitif, vraisemblablement en bois.

La tour est divisée, dans le sens de la hauteur, en cinq parties ou étages, par un cordon plat. Celui du second étage, sur la face ouest, est décoré de gravures semblables à celles des tailloirs de la base.

Une tourelle cylindrique d'escalier à vis est engagée sur le côté sud de la tour et monte jusqu'à la chambre des cloches. À environ deux mètres du sol, une grande dalle de pierre, encastrée dans le mur de cette tourelle où elle est posée sur champ, présente sur sa tranche une longue tige sculptée de crossettes adossées que prolonge un épi de seigle ou de blé barbu. Je crois y voir un remploi de l'époque carolingienne. La saillie des hauts pilastres-contreforts est faible ; l'appareillage, excellent, de grand module. La tour n'est éclairée que par de hautes meurtrières sans ébrasement jusqu'au cinquième des cordons ci-dessus. À ce niveau était la chambre des cloches ajourée, à l'est et à l'ouest, de deux grandes baies plein cintre ; au nord et au sud, d'une seule. Ces ouvertures, sans moulures, sont ébrasées extérieurement pour mieux diffuser les ondes sonores.

L’emploi simultané des grandes arcades brisées et des ouvertures en plein cintre, les hauts contreforts plats flanquant perpendiculairement les angles, la présence d'un très grand appareil à la base, autant de caractères qui incitent à dater cet imposant clocher, insolite à cette place en Bretagne, à l'époque romane. En revanche, l'emploi à la base d'arcades résolument brisées ne permet pas de le reporter au-delà de l'extrême fin du XIIe siècle, voire au début du XIIIe siècle, tandis que son type de clocher de façade, son importance monumentale, qui l'apparent à la tour d'Hastings de Tréguier, engagent à y voir le résultat d'une influence étrangère à la Bretagne. Le célèbre clocher de la collégiale de Mortain, en Basse-Normandie, avec son élégante simplicité et ses grands contreforts élancés, se présente alors naturellement à l'esprit.

(Roger GRAND, L'art roman en Bretagne)

AppellationsLochrist An Izelvet
Parties constituantes non étudiéescroix monumentale, fontaine de dévotion, enclos, cimetière, chapelle
Dénominationsprieuré
Aire d'étude et cantonPlouescat - Plouescat
AdresseCommune : Plounévez-Lochrist
Lieu-dit : Lochrist
Cadastre : 1983 A1 334

Prieuré peut-être de l'ordre du temple ou de l'hôpital, fondé par la famille de Carman ; la chapelle construite au 12e ou 13e siècle renferme la tombe d'Alain de Carman, datée 1253 ; en 1331, par accord passé entre Hervé de Carman et Guillaume, abbé de Saint-Mathieu, le prieuré passe sous la dépendance de l'abbaye Saint-Mathieu fine terre.

Le portail occidental est refait au 15e siècle ; dans la 2e moitié du 16e siècle, les bénédictins abandonnent le prieuré dont le bénéfice est octroyé à un prieur commanditaire, et qui est desservi par un prêtre séculier ; en 1778, démolition de la maison prieurale et des dépendances par un incendie ; en 1781, décret de Mgr de la Marche, évêque de Léon, supprimant le titre de prieuré et le rattachant au séminaire du Léon ; en 1785 démolition de la chapelle dont on ne garde que le clocher et reconstruction d'une chapelle modeste et d'un presbytère ; le tout est vendu comme bien national ; en 1910, la flèche du clocher, foudroyée, est reconstruite ; la fontaine gothique mentionnée par les textes a disparu ; croix monumentale en bois du 19e siècle au chevet.

Période(s)Principale : 12e siècle, 13e siècle , (?)
Secondaire : 15e siècle
Principale : 4e quart 18e siècle
Secondaire : 1er quart 20e siècle
Dates1785, porte la date
Mursgranite pierre de taille
granite moellon
Toitardoise
Étages1 vaisseau
Couvrementslambris de couvrement
Couverturestoit à longs pans pignon couvert
appentis
flèche polygonale
Escaliersescalier dans-oeuvre
Techniquessculpture
Précision représentations

Blason martelé ; armoiries non identifiées ; anges portant les instruments de la passion.

Statut de la propriétépropriété de la commune
Protectionsclassé MH partiellement, 1914/06/08
Précisions sur la protection

Seul le clocher de la chapelle de Lochrist est classé par arrêté du 8 juin 1914.

Références documentaires

Documents figurés
  • BOURICQUEN, Jan. Bref estat es preminences du marquis de Kerman et conte de Seszploe de mesme quelles sont es eglisses covent et chapelles tant en pierre boys viltres que lisières en Leon. Visite recuilli es ce presant livre faict pour hault et puissant mesire Charles de Maillé chevalier de l'Ordre du roy, gentilhomme ordinaire de sa chambre, seigneur marcquis de Kerman conte de Seizploue, baron de la Forest, [etc], par son peintre et vistrier humble et fidel serviteur Jan Bouricquen en 1614.

  • Plounévez-Lochrist. Cadastre napoléonien, section A1 de la Mer. Levée par M. Touzé, géomètre, 1837, échelle 1/2500 e.

    Archives départementales du Finistère : 3 P 207/2
  • FROTIER DE LA MESSELIÈRE, Henri. Lochrist en Plounévez-Lochrist. Croquis de 1908. Saint-Brieuc, 1941.

Bibliographie
  • COUFFON, René, LE BARS, Alfred. Répertoire des églises et chapelles du diocèse de Quimper et de Léon. Saint-Brieuc : les Presses bretonnes, 1959

    p. 329 Région Bretagne (Service de l'Inventaire du patrimoine culturel)
  • LE GUENNEC, Louis. Le Finistère monumental. 1. Morlaix et sa région. Quimper : Société des amis de Louis Le Guennec, 1979.

  • GRAND, Roger. L'art roman en Bretagne. Paris : A. et J. Picard éd., 1958.

    p. 386-387, fig. Région Bretagne (Service de l'Inventaire du patrimoine culturel)
  • SIMON, Marc François. Pour servir à l'histoire de Plounévez-Lochrist. Landerneau, 1988.

    p. 109-122 Région Bretagne (Service de l'Inventaire du patrimoine culturel)
  • Le patrimoine des communes du Finistère. Paris : Flohic, éditions, 1998. (Le patrimoine des communes de France).

    p. 1027-1028 Région Bretagne (Service de l'Inventaire du patrimoine culturel)

Liens web