Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Présentation de la commune de Saint-Thuriau

Dossier IA56006539 réalisé en 2017

Fiche

Œuvres contenues

Contexte de l'enquête:

L'enquête d'inventaire participative du patrimoine bâti de la commune de Saint-Thuriau s'inscrit dans la convention de partenariat signée en 2014 entre le service de l'Inventaire du patrimoine culturel de la Région Bretagne et le service patrimoine de l'Office de Tourisme de Pontivy Communauté. En cohérence avec le projet Pays d'Art et d'Histoire, l'Office de Tourisme de Pontivy Communauté est lauréat de l'appel à projet régional "Participer à l'inventaire du patrimoine culturel en Bretagne". En accord avec le service de l'inventaire, Pontivy Communauté a décidé de mettre en place une méthodologie participative pour réaliser l'inventaire de son territoire.

L’inventaire est actuellement en cours sur les 25 communes du territoire de Pontivy Communauté. Il est réalisé aussi bien dans le bourg que dans les lieux-dits. Il couvre l’ensemble du patrimoine bâti de Saint-Thuriau : cela comprend entre autres les monuments, les habitations, les fermes, les manoirs, les puits et les croix. Les bénévoles de l'inventaire participatif ont réalisé 19 fiches de recensement et sélectionné pour étude une trentaine d'édifices. Les bâtiments postérieurs à la fin des années 1950 n’ont pas été recensés.

Contexte géographie et paysager:

La commune de Saint-Thuriau est située au sud-sud-est de Pontivy, sous-préfecture du Morbihan. En 1841, la commune comptait 1076 habitant, aujourd'hui, elle en compte 1854. Elle appartient à l’arrondissement et au canton de Pontivy et est l’une des 25 communes de Pontivy communauté. D’une superficie de 21,47 km², elle est cantonnée à l’ouest par le Blavet canalisé, au nord par Pontivy et Noyal-Pontivy, à l’est par Kerfourn et au sud par Moustoir-Remungol. Le Blavet canalisé constitue la limite ouest de la commune. Le paysage de la commune est peu vallonné avec un point culminant à 129m. Celui-ci est surtout marqué par l'activité agricole et le remembrement qui conduit à la suppression de nombreuses haies bocagères. Saint-Thuriau est implantée sur un sol de type granitique, daté du briovérien. Le schiste n’est pas directement présent sur la commune. Par conséquent son utilisation dénote. Celle-ci s'explique par les nombreux contacts avec la rive voisine, plus riche en schiste.

La commune compte 3 Monuments historique: l'église Saint-Thuriau est inscrite le 8 juin 1925, son plafond peint est lui classé le 18 novembre 1985. La chapelle du Gohazé est inscrite le 8 juin 1925. Le calvaire de la croix-du-Gohazé est inscrit le 8 mai 1933.

Aires d'études Pontivy
Adresse Commune : Saint-Thuriau

Saint-Thuriau tire son nom de Thuriau (Teliau en breton), moine originaire du centre-Bretagne devenu évêque de Dol-de-Bretagne au VIIe siècle. Il est devenu patron de l’église et du village à une date incertaine. La plus ancienne mention du bourg de Saint-Thuriau remonte aux registres tréviaux de 1669. L'actuelle paroisse de Saint-Thuriau était une trève de Noyal, devenue plus tard Noyal-Pontivy. Saint-Thuriau devint une commune seulement en 1839. Depuis 1811, Saint-Thuriau a obtenu le titre de paroisse indépendante.

Le bourg de Saint-Thuriau s’est développée autour de sa chapelle tréviale selon une formation en étoile. Il s’agit d’une structure caractéristique du bourg breton dont le bâti principal est le lieu de culte, qui sert également aux rassemblements. La population était répartie dans le bourg et dans des villages ou écarts disséminés sur le territoire de la commune, conformément aux principes de l'habitat dispersé. Le bourg s’est fortement développé vers l’ouest dans la seconde moitié du XXe siècle avec la transformation de terrains agricoles en lotissements.

La commune conserve sur son territoire un patrimoine bâti allant du XVe au XXe siècle. Les structures les plus anciennes sont les lieux de culte. La chapelle du Gohazé, auparavant centre de la paroisse Gohazé-Pontivy, est un enclos paroissial en bordure du Blavet datant du XVe siècle et remanié aux XVIe et XVIIe siècles. De style flamboyant, l’édifice contient encore un chancel et des retables en bois peint du XVIe siècle. L’église paroissiale Saint-Thuriau présente sur sa voûte lambrissée, un important décor peint, relatant la vie de saint Thuriau. Une partie des vitraux du XVIe siècle a été préservée, on y découvre notamment un chemin de croix de grande qualité. Une autre chapelle est située dans le village de Saint-Mathias. Plus récente, elle a été construite en 1848.

Dans le bourg, sont situés plusieurs édifices du XVIIIe siècle, notamment le presbytère. Deux manoirs du XVIIe siècle et une ferme du XIXe siècle sont représentatifs de l’habitat rural de prestige. Plusieurs fontaines de dévotion, notamment la fontaine blanche (1772) sont recensées sur le territoire de la commune. Traversée par le Blavet, celle-ci compte également le complexe écluse-minoterie du Roc’h, un site exploité depuis le XVe siècle.

(c) Inventaire général (c) Inventaire général ; (c) Pontivy Communauté - Guéguen Stéphanie - Bourgault Marine