Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Présentation de la commune de Plestan

Dossier IA22000219 réalisé en 1998

Fiche

La première mention de la paroisse de Plestan date de 1255, mais elle existait avant : c´est une paroisse bretonne primitive comme l´indique le préfixe en « ploe », suivi du nom d´un saint. Sa superficie est de 3281 ha.

Le relief est plat et les paysages largement ouverts. La rivière de l´Hia qui donne la limite ouest de la commune ne conserve aucun moulin.

Le patrimoine rural a été affecté par la forte vague de modernisation du monde agricole depuis près de cinquante ans : huit maisons, dont une au bourg, ont été repérées. Les caractères généraux de l´architecture de la commune évoluent sensiblement par rapport aux communes voisines ; on observe une forte dominance du granite, la disparition des constructions en terre, une typologie différente constituée de maisons basses en rez-de-chaussée et comble à surcroît.

Au village, lui-même très reconstruit, on a relevé, rue de la Sallette, une pierre sculptée d´un calice, d´une hostie, d´une burette et d´un missel, remployée dans le mur d´une dépendance.

Trois croix monumentales ont été repérées auxquelles il faut ajouter la croix de l´enclos paroissial du XVIe siècle. Les châteaux et manoirs, au nombre de huit, constituent l´essentiel du patrimoine communal ; le château de Carcouët, totalement détruit au début du siècle, a été remplacé vers 1900 par la maison de La Moussaye sur un site très proche. Le manoir du Grand Gardisseul, qui date des années 1500, contient un escalier à retours en pierre très exceptionnel dans une construction aussi précoce. Le château du Val, reconstruit au 18e siècle, présente un environnement intéressant avec chapelle et enclos. Deux manoirs, les Perrières et Bréhinier, dénaturés, n´ont pas été retenus dans la sélection.

Dans le bois de Boudan, un cimetière garde le souvenir de trente-et-un résistants tombés le 13 Juin 1944.

La route E50 et la voie ferrée de Rennes à Brest traversent le territoire de la commune, la première au sud, la deuxième au nord du bourg.

Statistiques communales

Population en 1886 : 2025 (maximum).

1975 : 1233

1990 : 1306.

Aires d'études Jugon-les-Lacs
Adresse Commune : Plestan

Annexes

  • 19802201745ZMI : Dessin de Frotier de la Messelière, daté de 1913 - Archives départementales des Côtes-d'Armor - 60 J Fonds Frotier de La Messelière.

    19802201751ZMI : Dessin de Frotier de la Messelière, daté de 1913 - Archives départementales des Côtes-d'Armor - 60 J Fonds Frotier de La Messelière.

Références documentaires

Bibliographie
  • TANGUY, Daniel. Dictionnaire des noms de communes, trèves et paroisses des Côtes d'Armor. Douarnenez : Le Chasse-Marée, 1992.

    p. 190
  • FROTIER DE LA MESSELIERE, Henri. Au coeur du Penthièvre. Saint-Brieuc : Les Presses Bretonnes, 1951.

    p. 106
  • SAINT-JOUAN, Régis de. Dictionnaire des communes. Département des Côtes-d'Armor. Eléments d'histoire et d'archéologie. Conseil Général des Côtes-d'Armor. Saint-Brieuc : Imprimeries Prud'homme et Guyon, 1990.

    p.463-465
  • OGEE, Jean-Baptiste. Dictionnaire historique et géographique de la province de Bretagne. Nouvelle édition, Rennes : Molliex, 1843-1853, 2 vol.

    p. 294-295
  • LA MOTTE ROUGE, Daniel de. Vieux logis, vieux écrits du duché de Penthièvre. Le Mans : 1986.

    p. 496-499
  • LA MOTTE ROUGE, Daniel de. Châtellenie de Lamballe, vieilles demeures et vieilles gens. Imprimerie de Châtelaudren, 1977.