Logo ={0} - Retour à l'accueil

Présentation de la collection d'instruments scientifiques du lycée Émile Zola, Avenue Jean Janvier (Rennes)

Dossier IM35025076 réalisé en 2019

Une partie de la collection d’instruments scientifiques est exposée dans la salle Hébert. Le cabinet de métrologie et une salle à proximité conservent le reste de la collection.

Les plus vieux instruments remontent au collège de Jésuites (18e siècle) mais la plupart ont été acquis au courant du siècle suivant. Les instruments importants anciens ne sont qu'en un exemplaire ; les démonstrations étaient réalisées par l’enseignant seulement.

Inventaire exhaustif de la collection d'instruments scientifiques

Un inventaire des instruments scientifiques a été réalisé par l’Amélycor (Association pour la Mémoire du Lycée et du Collège de Rennes), en partenariat avec l’A.S.E.I.S.T.E. (Association de Sauvegarde et d’Étude des Instruments Scientifiques et Techniques de l'Enseignement). Ainsi, depuis 2012, 330 instruments sont visibles sur le site internet de l’A.S.E.I.S.T.E., parmi lesquels 72 figurent dans l’Encyclopédie des instruments de l'enseignement de la physique du XVIIIe au milieu du XXe siècle, publiée sous la direction de Francis Gire en 2016. Cet inventaire exhaustif a été réalisé par l’Amélycor durant de nombreuses années. Il représente à l’heure actuelle un total de plus de 400 instruments qui concernent de nombreuses disciplines :

Pour la discipline pesanteur-mécanique-mesure

Un appareil centrifuge à carcasse métallique, un appareil centrifuge à vase pour paraboloïde, un appareil chute libre d’une plaque (maison Deyrolle), une balance de précision (Rhône-Poulenc), une balance de Roberval, une boîte de masses marquées, un cathétomètre, un cylindre remontant un plan incliné, un double cône de l’abbé Nollet, un dynamomètre à lames de Poncelet, un échappement à ancre, une machine de Morin, des marteaux à eau, un micromètre, deux modèles de régulateur de Watt à force centrifuge, un parallélogramme articulé de Roberval, deux pendules réversibles type Kater, des pendules de substances différentes et de longueurs différentes, des solides pour l’étude de l’équilibre, des sphéromètres (dont un provenant du constructeur Morlot-Maury), une toupie gyroscopique, des tubes de Newton et un vernier circulaire.

Pour la discipline hydrostatique-hydrodynamique

Un alcoomètre de Gay-Lussac, un appareil à Obturateur, un appareil de Masson, des appareils des vases communicants, des aréomètres de Baumé (dont un provenant de la maison Binda à Rennes), un aréomètre de Nicholson, une balance de Morh, trois balances hydrostatiques, des densimètres, un modèle de pompe aspirante élévatrice et foulante, un piézomètre d’Oersted, une presse hydraulique (Ducretet), deux sphères de Pascal, un tourniquet hydraulique et des vases communicants capillaires.

Pour la discipline propriétés des gaz

Un appareil de Briet, des ballons pour déterminer la masse et la masse volumique d’un gaz, un baromètre à colonne entière, un baromètre de Fortin, des baromètres enregistreurs (dont un signé J. Richard et un signé Anc. Etc. L. Maxant), un baromètre métallique de Vidie, un baromètre tronqué, des baroscopes, des cloches à vide, une cuvette profonde à mercure, une fontaine de compression, des hémisphères de Magdebourg, une machine pneumatique d’Otto de Guericke, deux manomètres de Bourdon (signés Radiguet & Massiot), un manomètre de Regnault (signé Golaz et Fils), une trompe à eau aspirante et soufflante, un tube de Mariotte et des tubes barométriques.

Pour la discipline acoustique-vibrations

Un appareil des flammes manométriques de Koenig, un ballon avec clochette pour l’étude du son dans le vide, un cylindre chronographique (signé E. Ducretet), des diapasons sur boîte de résonance (signé Koenig), un ensemble de diapasons pour l’étude des sons des voyelles (signé Koenig), des lames de bois, des métronomes (signé Maëlzel), une plaque vibrante pour figures de Chladni, des résonateurs de Helmholtz, trois sonomètres, une soufflerie, un timbre pour produire un son et montrer les vibrations sonores, un timbre pour produire un son et montrer la propagation des vibrations sonores dans un métal, deux trombones de Koenig et de nombreux tuyaux (dont un à anche battante).

Pour la discipline chaleur

Des alambics (dont un signé Dujardin-Salleron), des anneaux de s’Gravesande, un appareil d’Ingenhousz, un appareil de Berthelot, un appareil de Dulong et Petit (signé Alvergniat, 19e siècle), un appareil de Gay-Lussac, un appareil de Hope, un appareil de Meyer, un appareil pour déterminer le degré cent du thermomètre, un appareil pour déterminer le degré zéro du thermomètre, un aspirateur de Regnault, des ballons de l’appareil de Dumas, un briquet à air comprimé, des calorimètres à eau, un calorimètre à glace de Bunsen, un calorimètre à glace de Laplace et Lavoisier (18e siècle), une chaudière à vapeurs à bouilleurs, une chaudière de Boutigny, un cryophore de Wollaston, un cube de Leslie, un hygromètre de Saussure (signé Pixii, 19e siècle), des miroirs conjugués, un pendule à gril de Leroy, une pile thermoélectrique de Noé, une pompe de Carré pour la congélation de l’eau, un pyromètre à levier, un radiomètre de Crookes et des thermomètres (dont un thermomètre à minima de Walferdin signé de la maison Binda et un thermomètre métallique de Breguet).

Pour la discipline optique-géodésie

Un appareil photographique instantané « détective », des arcs électriques (dont un signé Physique et Industrie), une chaîne d’arpentage, une chambre noire à soufflet, une chambre sténopé, un clitographe (signé Lefebvre), une demi-lentille de Billet, un diaphragme à iris (signé Ondia), un disque de Newton, deux fentes réglables, un goniomètre de Babinet (signée J. Duboscq, entre 1880-1883), un kaléidoscope, trois lanternes de projection (dont une signée J. Duboscq, entre 1880-1883, et une de Radiguet & Massiot), des lentilles, une lunette astronomique (signée Duboscq), une longue-vue (signée Pellin F.), un microscope composé (signé Nachet), des miroirs (concaves et convexes), un niveau simple à pinnules et à douille divisée servant d’équerre (signé Lefebvre), un octant (signé Gregory & Wright), un polariscope (signé Pixii Père et Fils, entre 1832-1835), un polyprisme (signé E. Ducretet), un prisme à angle variable (signé J. Duboscq, entre 1880-1883), trois prismes de Newton (signé J. Duboscq, entre 1880-1883), un stéréoscope à monture en bois et un télescope de Grégory.

Pour la discipline magnétisme

Une aiguille aimantée sur pivot, un compas de marine (dit de l’abbé Nollet signé Le Maire le Fils, 1744) et un magnétomètre de Chassagny (signé Radiguet & Massiot).

Pour la discipline électricité statique

Un appareil pour arc électrique, une balance de Coulomb, une batterie électrique, une bouteille à carillon électrique, des bouteilles de Franklin à armatures, une bouteille de Leyde, des bouteilles électrométriques de Lane, un carreau fulminant, un carreau magique, un condensateur d’Aepinus, un condensateur plan à lames d’étain, un cylindre isolé d’Aepinus, un électromètre à quadrants de Mascart, des électrophores perpétuels de Volta, un électroscope à feuilles d’or, un excitateur à manches de verre, des hémisphères de Cavendish avec sphère sur pied pour expérience de Biot, un isolateur Mascart, une jarre électrique, une jauge pour eudiomètre de Volta, deux machines de Wimshurst (dont une signée Ducretet & Lejeune, 19e siècle, et une signée Bonetti), un perce-carte (incomplet), un pistolet de Volta, une sphère creuse de Coulomb, une sphère isolée pour l’influence électrique, une tabouret isolant de Mascart, un thermomètre électrique de Riess (incomplet), un tourniquet électrique, des tubes étincelants et un œuf électrique.

Pour la discipline électricité dynamique

Un accumulateur au plomb Planté, divers ampèremètres (signés Sexer, A.J.C., A.O.I.P., Chauvin & Arnoux, Radiguet & Massiot, Ateliers Da et Dutilh, Morlot-Maury, Ateliers Pekly, Service standart), un appareil à chariot Dubois-Raymond, un appareil de Chassagny, deux appareils de résistances à cinq bobines (dont un signé Radiguet & Massiot et un signé Morlot-Maury), un appareil des courants parallèles, une batterie de piles de Leclanché, une bobine d’inductance variable (signée Suter), des bobines de Ruhmkorff (dont une signée Morlot-Maury), une bobine double de Faraday, une boîte à pont de Wheatstone (signée J. Carpentier), une boîte de condensateurs étalonnés (signée le matériel d’enseignement), une boîte de résistance (signée Breguet), deux boussoles-galvanomètres différentiels, un commutateur bipolaire pour deux circuits, un commutateur de Berin (incomplet), une cuve d’Ampère à deux compartiments parallèles, un disque de Foucault (signé Radiguet & Massiot), deux échelles de vide d’après Cross, un écran platinocyanure de Baryum, un électro-aimant de Chassagnny (signé Radiguet & Massiot), un électro-aimant en U, un élément de Seebeck à une aiguille, un fil de Laplace, divers galvanomètres à cadre mobile (dont trois signés J. Carpentier et un signé A.O.I.P.), un galvanomètre de Nobili avec miroir (signé Deleuil), un galvanomètre de Thomson (signé J. Carpentier), un grand prisme de paraffine, une machine de Gramme (signé Gramme), des manipulateurs système Morse, deux maquettes de la balance de Cotton (toutes signées Matériel de laboratoire Lefebvre), un multiplicateur de Schweigger, un parafoudre à cornes, un pile de Volta, un pile de Grenet au dichromate de potassium, des piles de Leclanché, une pile de Bunsen (incomplète), un pont à fil (signé Deyrolle), des rails de Laplace, des rhéostats, des roues de Barlow, un shunt galvanomètre (signé J. Carpentier), un solénoïde à main, un solénoïde suspendu, un système de fils parallèles de Lecher, une table d’Ampère modifiée, un téléphone Bell, un téléphone Marty (modèle 1910), un transformateur de Tesla modifié (signé Ancel), un tube à vide pour les expériences de Tesla, un tube avec des minéraux phosphorescents, des tubes binaodiques à rayons X, deux tubes de Crookes à croix de Malte, un tube de Crookes avec moulinet, des tubes de Geissler (acquis en 1894), des tubes électroniques et divers voltmètres (signés Chauvin & Arnoux, J. Carpentier, Bazar électricité, Compagnie F.A.C., Morlot-Maury, Ateliers Da et Dutilh, Ateliers Pekly, A.O.I.P.).

Pour la discipline chimie

Deux alambics pour la production d’eau distillée en continu, des allonges droites et courbes, un appareil d’analyse élémentaire et tube à boules de Liebig, des appareils intermittents de Kipp, des ballons, un chalumeau sur pied, une conserve à cordeline et à couvercle à bouton, des cornues en grès, des cornues en verre, une cornue tubulée en terre, des creusets ronds à bec en terre réfractaire, un dessicateur de Scheibler à couvercle rodé à bouton, des flacons bouchés émeri, un fourneau à réverbère démontable (signé Poulenc Frères), un fourneau à tubes, une lampe à acétylène, du matériel porcelaine (capsules, nacelles à anneau, main, cuve rectangulaire), des matras d’essayeur, un serpentin en verre pour allonge, un serpentin avec réfrigérant bitubulé, une soufflerie hydraulique, des touries en verre, des vases à graines et un œuf électrique de Berthelot pour la synthèse de l’acétylène.

Planches pédagogiques

Le lycée Émile Zola conserve quelques planches pédagogiques, dont deux tableaux muraux de classification périodique des éléments (un signé CEMS et un signé Touzard et Matignon éditeurs) et des planches sur la machine à action directe, la presse hydraulique et la vis d'Archimède.

Des constructeurs connus

Dans l’ensemble, les fabricants de ces instruments sont connus : A.O.I.P., A.J.C., Alvergniat, Anc. Ets. L. Maxant, Ancel, Ateliers Da et Dutilh, Ateliers Pekly, Bazar électricité, Binda - Opticien à Rennes, Bonetti, Breguet, J. Carpentier, C.E.M.S., Chauvin & Arnoux, Compagnie F.A.C., Deleuil, J. Duboscq, Ducretet, Dujardin-Salleron, Golaz et Fils, Gramme, Gregory & Wright, Koenig, Le Maire le Fils, le matériel d'enseignement, Maëlzel, Maison Deyrolle, Matériel de laboratoire Lefebvre, Morlot-Maury, Ondia, Parent, Pellin F. , Physique et Industrie, Pixii, Poulenc Frères, Radiguet & Massiot, Rhône-Poulenc, J. Richard, Sexer, Suter, Touzard et Matignon éditeurs. Certains instruments ne disposent d’aucune signature.

Un travail de plusieurs années pour une collection prestigieuse

Depuis sa création en 1995, l'Amélycor s’occupe de l’inventaire, de la sauvegarde, de la restauration, et de la mise en valeur du patrimoine du Lycée Émile Zola de Rennes, notamment de sa collection d'instruments scientifiques.

La plupart des instruments et des objets ont été remis en état par l’Amélycor et par plusieurs générations successives de lycéens. Mais de nombreux spécialistes sont intervenus à divers reprises pour identifier et conseiller quant à la restauration des collections d’instruments de physique. Paolo Brenni (chercheur au CNR, président de la Commission internationale des instruments scientifiques et spécialiste européen de ces instruments) a aidé à l’identification de nombreux appareils et prodigué des conseils pour l’entretien et la restauration de ces derniers. Philippe Cibard (Espace Ferrié, Musée des transmissions à Rennes) a restauré la machine de Maurin et la machine électrique de Wimshurst (Ducretet & Lejeune).

L’association, en accord avec le lycée, a engagé le prêt d’objets de ses collections auprès de diverses institutions. En 2006, un ensemble de piles anciennes (de Volta, Grenet, Bunsen et Leclanché), la balance de Coulomb et les miroirs conjugués ont été prêtés à l’Espace Ferrié (Musée des transmissions à Rennes), puis, en 2016, de nouveau une pile ancienne (pile de Volta) a été prêtée. En 2006, le stéréoscope à monture bois, le polyprisme, deux lentilles montées sur pieds, le microscope de Nachet ainsi que deux miroirs sphériques à monture de bois tourné ont été prêtés à l’Espace des Sciences. En 2016, des plaques radiographiques ont été prêtées (dont une encore en dépôt actuellement) au Conservatoire du Patrimoine Hospitalier de Rennes.

Aire d'étude et cantonBretagne
LocalisationCommune : Rennes
Adresse : Avenue Jean Janvier

Références documentaires

Bibliographie
  • Dictionnaire des lycées publics de Bretagne [Texte imprimé] : histoire, culture, patrimoine / [sous la direction de Jean-Pierre Branchereau, Alain Croix, Didier Guyvarc'h, et al.] ; préface de Pierrick Massiot ; préface de Jean Rohou ; Rennes : Presses universitaires de Rennes, 2012. 1 vol. (654 p.) : ill. en coul., graph., couv. et jaquette ill. en coul. ; 29 cm

    Région Bretagne (Service de l'Inventaire du patrimoine culturel)
  • BERNARD, Dominique, Un trésor scientifique redécouvert : la collection d'instrumens scientifiques de la faculté des sciences de Rennes (1840-1900), Rennes, Rennes en sciences, 2018, 255 p.

    Région Bretagne (Service de l'Inventaire du patrimoine culturel)
  • GIRES, Francis (Dir.), Encyclopédie des instruments de l'enseignement de la physique du XVIIIe au milieu du XXe siècle, Niord, ASEISTE, 2016, 1346 p., 3 volumes.

    Région Bretagne (Service de l'Inventaire du patrimoine culturel)

Liens web