Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Presbytère, rue Ange Gouin (Maxent)

Dossier IA35018423 inclus dans Village de Maxent réalisé en 2002
Destinations logement
Dénominations presbytère
Aire d'étude et canton Ille-et-Vilaine - Plélan-le-Grand
Adresse Commune : Maxent
Adresse : rue Ange Gouin
Cadastre : 1990 AD non cadastré
Période(s) Principale : milieu 19e siècle
Murs grès
schiste
enduit
moellon sans chaîne en pierre de taille
Toit ardoise
États conservations remanié

Données complémentaires architecture IP35

HYPOI maison de type ternaire
STYL normalisation
MURS1 enduit ; grès ; schiste ; moellon sans chaîne en pierre de taille
SCLE1 milieu 19e siècle
IMPA sur rue
CBATI isolé
IMBATI en retrait
ESPAL cour
ESPAP jardin
DISTRIB nsp
ORDO -1
ELEV 3
ETAG 1
COMBLE comble à surcroît
MOUV à porte haute
RDC -1
ACCESA 1
ACCESP 1
NATUA porte bâtarde centrée
IAUT sans objet
ICHR typicum
IESP typicum région ou pays
ICONTX intégré
SEL sélection requise
Statut de la propriété propriété privée

Annexes

  • Recteurs de Maxent

    Julien Quatreboeuf

    Guillaume Collin, pourvu de la cure le 5 septembre 1561

    Pierre de Couëdor, 1580

    Jean Reminel, mort vers 1535

    Pierre Haultière, pourvu de la cure en cour de Rome le 31 janvier1585, résigna en faveur du suivant

    Jean Salmon, pourvu de la cure le 19 septembre 1589, résigna en faveur de Jean Hamelin

    Pierre Porcher, pourvu en cour de Rome, prit possession le 8 août 1593, devint prieur en 1605, puis résigna la cure en faveur de son neveu et devint recteur de Saint-Thurial, mais la reprit après le décès de son filleul et ne la résigna qu'en 1631 en faveur de son neveu Guillaume.

    Pierre Porcher le jeune, fils d'Olivier Porcher, pourvu de la cure le 28 févier 1605

    Guillaume Porcher, fils d'Olivier Porcher, pouvu de la cure le 22 septembre et peu après du prieuré, résigna ces bénéfices en 1640

    Julien Huchet, sieur de Rédillac, prieur et recteur, prit possession le 15 février 1541, puis céda le prieuré aux bénédictins de Saint-Maur en 1646, moyennant une pension de 1.600 livres.

    Julien Doublet, 1659, mort le 3 octobre 1666

    Yves Daunet, 1668

    Jean Cloteaux, mort le 1686

    Pierre Torseul, pourvu de la cure le 11 octobre 1686, résigna en faveur du suivant

    Jean Gesnais, pourvu de la cure le 18 janvier 1693, mort au bourg de Maxent le 4 avril 1695

    Claude Gentil de Lesquinière, pourvu de la cure le 25 avril 1695, devint chapelain de Besnard en 1698, mort le 21 août 1710

    Joseph-Marie de Servaude, issu de la famille seigneuriale de la Ville-ès-Cerfs en Plélan, pourvu de la cure le 8 janvier 1711, résigna en faveur du suivant, mort à Maxent le 19 juin 1720

    Julien Georges, pourvu de la cure le 13 juillet 1721, mort le 4 septembre 1728

    Guillaume Regnault, pourvu de la cure le 23 mars 1729

    Charles-Antoine Massé, recteur et prieur, résigna en faveur du suivant, mort le 2 septembre 1735

    Pierre Le Ray, pourvu de la cure le 17 septembre 1735, mort à Maxent le 3 avril 1737

    Julien Daniel, pourvu de la cure en 1737, mort au presbytère le 22 mai 1750

    Joseph Chollet, pourvu de la cure le 4 octobre 1750, mort au presbytère le 9 mai 1775

    Raoul Bellamy, pourvu de la cure le 2 novembre 1775, mort réfractaire à Maure.

    Guillaume Moison premier desservant de la paroisse succursale en 1803, mort en 1829.

    Yves Tupin, desservant en 1829, mort en 1871.

    Armand Tupin, desservant de 1871 à 1872

    Emmanuel Tupin, desservant en 1872.

  • 20023510510NUC : Archives départementales d'Ille-et-Vilaine

Références documentaires

Documents figurés
  • Plan cadastral napoléonien. Section E du BOURG, 3e feuille Levée Par Mr. Jh. Colliot, Géomètre. Échelle 1/2.500 mètres.