Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Presbytère, actuelle mairie (Saint-Rémy-du-Plain)

Dossier IA35050014 réalisé en 2012

Fiche

Á rapprocher de

Précision dénomination actuelle mairie
Dénominations presbytère
Aire d'étude et canton Fougères - Antrain
Adresse Commune : Saint-Rémy-du-Plain

La construction du presbytère date de 1873-1875. Un ancien presbytère était accolé à l’église, sur sa partie sud. Le premier cadastre de la commune daté de 1824 montre deux bâtiments annexés au presbytère : une grange et un bâtiment de service. Lors du projet de reconstruction de l’église à partir de 1872, la question du maintien ou de la destruction du presbytère se pose (voir annexe). Jugé vétuste, le Conseil municipal décide de reconstruire le presbytère, ce qui donne en outre plus de liberté quant à l’implantation de la nouvelle église, qui sera construite à l’emplacement de l’ancien presbytère et de l’ancienne église.

Le Conseil de Fabrique prend en charge les frais de construction du presbytère, en accord avec la municipalité. L’architecte rennais Béziers-Lafosse est appelé à en dresser le plan et le devis, qui s’élèvera à environ 16 000F.

Durant les travaux, le recteur est logé à l’école des filles. Le vicaire et un frère sont logés dans le village dans des chambres louées à des particuliers.

Le nouveau presbytère reprend les caractéristiques architecturales de son époque de construction : façade ternaire, régularité des ouvertures, utilisation du granite bleu. La mairie occupe aujourd’hui le bâtiment.

Période(s) Principale : 3e quart 19e siècle , daté par travaux historiques
Dates 1875, daté par travaux historiques
Auteur(s) Auteur : Béziers-Lafosse Albert,
Albert Béziers-Lafosse

Fils (architecte)


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
architecte départemental, attribution par source

Le presbytère est construit sur un plan rectangulaire et présente sa façade principale au sud.

Son élévation est réalisée en moellon de granite local et en pierre de taille pour les encadrements d’ouvertures, les chaînages d’angles et les bandeaux décoratifs délimitant les niveaux. Les façades sud, est et ouest sont enduites. La façade principale est rythmée par trois travées régulières et compte deux niveaux plus un étage de comble. Les travées latérales sont surmontées de lucarnes.

Le toit, à longs pans et pignons débordants se finissant en crossettes, est couvert d’ardoise. Toutes les ouvertures sont identiques, leur décor est répété sur chacune d’elles, y compris sur les lucarnes.

Murs granite moellon enduit
granite pierre de taille
Toit ardoise
Plans plan rectangulaire régulier
Étages 1 étage carré, étage de comble
Couvrements
Élévations extérieures élévation ordonnancée
Couvertures toit à deux pans pignon découvert
Techniques

Annexes

  • Extrait du registre des délibérations du Conseil municipal du 14 septembre 1873

    « Le Conseil, considérant que le presbytère actuel est inhabitable, qu’il faudrait pour le remettre en état, des réparations considérables et dispendieuses, que même moyennant ces réparations on ne pourrait échapper à la nécessité de le reconstruire très prochainement, que du reste il est impossible de trouver un emplacement durable sans entamer le presbytère. Considérant d’ailleurs que la commune se dispose à entreprendre la construction de l’église décide : que la Fabrique se charge de la construction du presbytère ; que M. Béziers-Lafosse fils, architecte adjoint du département, sera prié de dresser au plus tôt un plan et un devis de ces travaux pour les soumettre ensuite au Conseil de la Fabrique. »

Références documentaires

Documents d'archives
  • A. D. Ille-et-Vilaine. Série O : Administration et comptabilité communales. Edifices publics. Monuments et établissements publics. Saint-Rémy-du-Plain. Presbytère ; reconstruction (1873-1875).

    Archives départementales d'Ille-et-Vilaine : 2 O 311 /15
Bibliographie
  • BADAULT, Dominique. CHEVRINAIS, Jean-Claude. ANTRAIN et son canton. Chronique de la vie quotidienne 1880-1950. Editions Danclau, 1996.

    p.144-152
  • GUILLOTIN DE CORSON, Amédée. Pouillé historique de l'archevêché de Rennes. Rennes : Fougeray, Paris : René Haton, 1883, 1884, 1886.

    p.236-239
  • L'architecture traditionnelle dans le canton d'Antrain. Association pour la Promotion du Patrimoine d'Antrain et de son Canton, 1985.

  • Le patrimoine des communes d'Ille-et-Vilaine. Paris : Flohic Editions, 2000. (Le patrimoine des communes de France).

    p.74-76