Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Porte Poterne, rue Porte Poterne (Vannes)

Dossier IA56006753 inclus dans Enceinte urbaine (Vannes) réalisé en 2009

Fiche

Á rapprocher de

Appellations Poterne
Dénominations porte de ville
Aire d'étude et canton Vannes
Adresse Commune : Vannes
Adresse : rue Porte Poterne
Cadastre : 1807 I3 ; 1844 K8 ; 1980 BO, BS non cadastré, domaine public

A la fin du 17e siècle, Vannes, enserrée dans l'enceinte médiévale, connaît un essor économique généré notamment par l'activité portuaire et par l'accueil du Parlement de Bretagne (1675-1689). Par ailleurs, l’installation d’une dizaine de couvents participe à l’augmentation de la population qui passe de 10000 à plus de 13000 âmes entre 1650 et 1689. Pour faciliter l’accès des charrois de marchandises en provenance de Rennes et de Nantes dans l’intra-muros et éviter les grands embarras de la porte Prison, il est décidé d'ouvrir deux portes dans l'enceinte, la porte Saint-Jean au nord et la porte Poterne à l'est. Cette dernière est percée dans la courtine reliant le château de l'Hermine au bastion de la Garenne édifié à proximité entre 1626 et 1628.

Le projet est attribué à François Cosnier, architecte vannetais, vers 1678 suivant le principe de portes à grands vantaux en bois. L’ouvrage demandé consiste également en la construction d’un passage carrossable surélevé et enjambant les douves et la Marle. Dès son percement, la porte Poterne est le seul passage carrossable ouvert dans le flanc est de l'enceinte, la porte Calmont (14e siècle) ayant été fermée au milieu du 17e siècle. En 1922, afin de faciliter le passage des véhicules hauts, l'arc plein cintre est rehaussé.

La niche qui surmonte l'arcade extra-muros abrite une statue de la Vierge à l'Enfant dont l'original est conservé au musée des Beaux-Arts de Vannes.

Au siècle dernier, le linteau primitif de la porte Poterne est supprimé pour augmenter la hauteur du passage.

Période(s) Principale : 4e quart 17e siècle
Auteur(s) Auteur : Cosnier François, architecte, attribution par source
Murs granite pierre de taille
Statut de la propriété propriété publique
Intérêt de l'œuvre à signaler
Sites de protection secteur sauvegardé
Protections classé MH, 1928/07/28
Précisions sur la protection

Porte Poterne ; terrasse et portion des remparts (cad. K 1744) : classement par arrêté du 28 juillet 1928.

Annexes

  • Sources iconographiques

    20015604376NUCA : Archives municipales de Vannes

    19985600384XA : Archives départementales d'Ille-et-Vilaine, C704/11. Fonds de l'Intendance.

    19985600421XB : Archives départementales du Morbihan, 1 FI 88/1.

    20015600167XA : Archives départementales du Morbihan, 1 Fi 99.

    19975601181X : Archives municipales de Vannes, 21 Fi.

    20095605157NUCA : Archives départementales de Vannes, 3 P 297/22.

    19975601201XA : Archives municipales de Vannes

    19975601199XB : Archives municipales de Vannes

    20095605158NUCA : Archives départementales de Vannes, 3 P 297/53.

    20105607073NUCB : Musée des Beaux-Arts, Vannes, 96.1.7.jpg.

    20105607074NUCB : Musée des Beaux-Arts, Vannes, 96.1.8.jpg.

    19985600214XA : Archives municipales de Vannes

    20045606451NUCB : Fonds privé

    20045606452NUCB : Fonds privé

    20045606453NUCB : Fonds privé

    20045606454NUCB : Fonds privé

    20045606455NUCB : Fonds privé

Références documentaires

Documents figurés
  • A. M. Vannes. Plan du projet de la porte Poterne, vers 1678.

    Archives municipales de Vannes
  • A. D. Ille-et-Vilaine C704/11. Fonds de l'intendance. Plan du port de Vannes. 2e moitié 18e siècle.

    Archives départementales d'Ille-et-Vilaine : C704/11
  • Musée des Beaux-Arts, Vannes. 96.1.7.jpg. 96.1.8.jpg. Porte Poterne. Dessin par Charles de Lambilly, milieu 19e siècle.

    Musée des Beaux-Arts de Vannes
Bibliographie
  • HERBAUT Claudie, DANET Gérard, LE PENNEC Christophe. Les remparts de Vannes. Edition ville de Vannes. 2001.

    p. 33