Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Porte et bastion Notre-Dame, anciennement porte du Bali, porte Neuve, rue Emile Burgault (Vannes)

Dossier IA56006721 inclus dans Enceinte urbaine (Vannes) réalisé en 2009

Fiche

Appellations Notre-Dame
Dénominations porte de ville, bastion
Aire d'étude et canton Vannes
Adresse Commune : Vannes
Adresse : rue Emile Burgault
Cadastre : 1807 I3 895; 1844 K8 1600 ; 1980 BR 226, 229

La porte Notre-Dame anciennement porte du Bali fait partie des cinq portes qui au 14e siècle donnent accès à l'intra-muros.

A cette date, les portes de la ville ne disposent pas de tours. Le passage, tel celui de la porte Saint-Salomon et probablement celle du Bali se fait entre deux guérites aménagées dans l'épaisseur de la courtine.

Comme d'autres entrées de la ville, la porte Notre-Dame est renforcée à la fin du 16e siècle par un bastion de terre aménagé et doté d'un pont-levis. Cet ouvrage est reconstruit en pierre au début du 17e siècle (1616-1618) par l'architecte Jean Bugeau. sans doute est-il doté à cette époque d'une ruelle en son milieu et d'une seconde porte qui ouvre sur la place du Marché comme on peut le voir sur les anciens plans du 18e siècle.

La porte Notre-Dame est démolie en 1784 d'après Thomas-Lacroix. En 1870, les murs attenant à cette porte font l'objet de travaux. Les archives départementales conservent un plan dressé en 1870 à cet effet. La moitié nord du bastion Notre-Dame dit de l'évêché a disparu lors de la construction à cet emplacement d'un important immeuble de rapport quand est prise la décision de détruire l'ancien palais épiscopal à partir de 1867.

Période(s) Principale : Moyen Age
Dates 1870, daté par source
Auteur(s) Auteur : Bugeau Jean, architecte, attribution par source
Murs granite moellon
pierre de taille
Statut de la propriété propriété publique
Intérêt de l'œuvre à signaler
Éléments remarquables échauguette
Sites de protection secteur sauvegardé
Protections inscrit MH, 1956/11/27
Précisions sur la protection

Murailles auxquelles est accolé le bastion dit Notre-Dame, rue Emile Burgault (cad. K8 1600) : inscription par arrêté du 27 novembre 1956.

Annexes

  • Procès-verbal de descente, 1784

    A. D. Morbihan B 497 : Procès-verbal de descente concernant la destruction d´une des portes de Notre-Dame, le 17 mai 1784

    Le 17 mai 1784, nous messire Charles-François Le Gros, sénéchal et premier magistrat du siège présidial de Vannes et lieutenant général de police ayant pour adjoint Alexis Joseph Lorvol commis greffier, savoir faisant qu´en exécution de nos ordonnances Antoine Bizard huissier audiencier de police savoir faisons qu´en exécution de notre ordonnance du 15 de ce mois a nous présenté par Dlle veuve Galles imprimeur et libraire en cette ville, tendante à ce qu´il nous plut descendre près la porte Notre-Dame de cette ville pour prendre connaissance des lieux sur la nécessité ou non nécessité d´abattre des portions de murs et maisons joignant la dite porte Notre-Dame et dont jouit la dite veuve Galles, nous nous sommes de compagnie transportés de compagnie avec messire Pierre Toussaint Houet de Chesnevert procureur du roi au siège présidial et siège de police de Vannes en la maison de la dite veuve Galles.

    La dite dame veuve Galles pour maître Le Ridant son procureur a dit qu´elle est propriétaire du mur et bastion joignant la dite porte Notre-Dame à droite en entrant en ville par la place du Marché, qu´elle a un bâtiment construit sur ce bastion, que le mur en cette partie et le bâtiment qui est dessus sont en très bon état, que s´il y a actuellement quelques dégradations y faites c´est par la démolition que l´on vient de faire ces jours derniers de la porte de la ville, qu´on ne peut conséquemment disposer de ses propriétés sur lesquelles elle paye annuellement des rentes au domaine, que même en dedans de la ville entre les deux portes de Notre-Dame, le mur de la dite dame veuve Galles est d´alignement avec la maison voisine et joignante son bastion : pourquoi elle oppose cette démolition projetée et demande que les dégradations faites à son mur soit rétablies aux frais de ceux qui ont démoli la porte Notre-Dame et à la dite dame veuve Galles sont toutes ses réservations et protestations.

    En l´endroit est intervenu Louis Robert Angélique Xavier de la Chauvelay receveur des domaines et bois de sa majesté au bureau de Vannes, lequel a déclaré que c´étoit avec la plus grande surprise qu´il voyait que la communauté de ville de Vannes s´ingéra de faire abattre les portes de ville du dit Vannes avant de s´y estre fait autoriser par ordonnance de monseigneur l´intendant ou par lettres patentes ou au moins par ordonnance de police, que le corps municipal devait savoir que les murs et portes de ville appartenant au domaine du roi, on ne pouvoit y toucher, qu´après y être légalement autorisé et que les démolitions ne pouvoient même se faire que par adjudication au rabais afin de ménager les frais et par là conserver au domaine tout ce qui peut rester du produit des matériaux, des objets démolis, comme messieurs de la police l´ont fait récemment dans la même rue Notre-Dame, lorsqu´ils ont fait vendre et démolir et vendre les matériaux d´une maison qui tomboit en ruine, et en conséquence le dit Sr receveur des domaines et bois nous a demandé acte de ses protestations contre tout ce qui s´est fait et se fera illégalement à l´occasion des murs et portes de la ville et de ses réservations expresses.

    A l´endroit monsieur le procureur du roi voyant que la dite veuve Galles ne peut opposer qu´un jambage de la porte de ville soit démoli qu´autant qu´elle en est propriétaire, il croit de son devoir pour l´intérêt du domaine qu´elle représente son titre de propriété, que de plus sur les lieux pour constater l´état de la dite porte, il croit également de son devoir de le faire constater par experts pour être en état de décider s´il est nécessaire pour la sûreté publique de démolir le dit jambage même d´élargir la rue dans cet endroit.

  • Sources iconographiques

    20075605802NUCA : Bibliothèque de Rennes-Métropole

    19985600415XB : Archives départementales du Morbihan, 53 J 4.

    20055600532NUCA : Archives départementales du Morbihan, 1 Fi 88/1.

    19975601181X : Archives municipales de Vannes, 21 Fi.

    19975601182X : Archives municipales de Vannes, 21 Fi.

    19975601191XB : Archives municipales de Vannes

    19975601192X : Archives municipales de Vannes

    20015604207NUCA : Archives départementales du Morbihan, 3P 593.

    20015600254XA : Archives départementales du Morbihan, 1 Fi 315/5.

    20015600262XA : Archives départementales du Morbihan, 1 Fi 315/18.

    20095605048NUCB : Fonds privé

    20095605051NUCB : Fonds privé

    20075605255NUCB : Archives départementales du Morbihan, 3 Fi 262/131.

Références documentaires

Documents d'archives
  • A. M. Vannes CC8 Comptes des miseurs de Vannes 1616-1618.

    Folio 3 Archives municipales de Vannes : CC 8
  • A. D. Morbihan B 497 : Procès-verbal de descente concernant la destruction d´une des portes de Notre-Dame, le 17 mai 1784.

    Archives départementales du Morbihan : B 497
Documents figurés
  • A. D. Morbihan 53 J 4. Plan de la traversée de la ville, percée de la rue Thiers, 2ème moitié 18e siècle.

    Archives départementales du Morbihan : 53 J 4
  • A. D. Morbihan. 1Fi 315/18. Plan, coupe, élévation de l'ancien mur de ville sur lequel s'appuie le bastion Notre-Dame, 1870.

    Archives départementales du Morbihan : 1Fi 315/18
Bibliographie
  • HERBAUT Claudie, DANET Gérard, LE PENNEC Christophe. Les remparts de Vannes. Edition ville de Vannes. 2001.

    p. 17
  • LEGUAY Jean-Pierre. Un réseau urbain au Moyen Age : les villes du duché de Bretagne aux XIVème et XVème siècles. Paris : Maloine S.A, éditeur.1981.

Périodiques
  • GUILLON Jean-Jacques. Les bouches à feu du bastion de la Porte-Neuve (1616) : évaluation sommaire. In : Bulletin des amis de Vannes, 1995, n°20.

    p. 44
  • GUYOT-JOMARD, Alexandre. La ville de Vannes, ses murs, ses abords, ses fauxbourgs, voies, chemins et routes. In : Bulletin de la Société polymathique du Morbihan, 1887 et 1888. Vannes, impr. Galles, 1889.

    p. 116-118
  • KOESCHLIN-SCHWARTZ. Vannes, autour de la porte Notre-Dame. Bulletin de la Société polymathique du Morbihan, 1941-1942.

    P. 76-91
  • LEGUAY Jean-Pierre. Etude de topographie urbaine (2ème partie) : les rues de Vannes au XVème siècle. Annales de Bretagne et des Pays de l'Ouest, 1975, t. 82.

    p. 53

Liens web