Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Place des Lices, anciennement place Réunion

Dossier IA56003449 inclus dans Secteur sauvegardé de Vannes réalisé en 2001

Fiche

Dossiers de synthèse

Œuvres contenues

Appellations Lices
Parties constituantes non étudiées maison, boutique, hôtel, chapelle
Dénominations place
Aire d'étude et canton Vannes
Adresse Commune : Vannes
Adresse : place des Lices
Cadastre : 1807 I3 1093 ; 1844 K8 ; 1980 BS non cadastré

La place des Lices est d'origine médiévale. Elle est liée à l'extension de l'enceinte qui s'effectue à la fin du 14e siècle quand Vannes devient le lieu d'exercice du pouvoir ducal et le lieu de résidence favori des ducs Jean IV et Jean V. Située au nord de cette extension, elle jouxte à l'est les dépendances de l'hôtel ducal (la Chancellerie, la Chambre des Comptes et l'atelier de la Monnaie) qui prennent place sur la basse-cour du château de l'Hermine. Elle est à l'ouest et au sud bordée par des constructions dont la chapelle des Lices. La place tire son nom des nombreux tournois qui s'y sont déroulés au Moyen Âge. Au tout début du 19e siècle, en 1807, elle fait l'objet d'un nouvel alignement à la suite d'une contestation entre 2 voisins habitant le bas de la place. Pour régler le différend, un nouveau plan du sud de la place est levé par l'architecte voyer, Brunet-Debaines. Ce plan se substituait ainsi au plan adopté par le gouvernement en 1787 qui d'ailleurs selon les autorités ne comprenait pas la place "parce qu'il y existait des bâtiments publics que l'on avait pas jugé à propos de supprimer, qu'aujourd'hui ces bâtiments ont été transformés en maisons particulières".

Au 20e siècle, le haut de la place des Lices versant est fait l'objet d'une opération d'urbanisme avec la création de la place Lucien Laroche. Cette opération engendre la démolition de plusieurs immeubles dont l'hôtel Gobé, et la construction de l'immeuble connu aujourd'hui sous le nom de "Résidence l'Hermine" et sur les plans de l'architecte Yves Guillou.

Période(s) Principale : Moyen Age
Principale : Temps modernes
Principale : Epoque contemporaine
Dates 1807, daté par source
Auteur(s) Auteur : Brunet-Debaines Louis-Philippe,
Louis-Philippe Brunet-Debaines

Louis-philippe Brunet-Debaines, architecte voyer de la ville dans la première moitié du 19e siècle, est l'auteur de l'escalier en fer à cheval extérieur visible sur les anciennes cartes postales.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
architecte,

Place de forme allongée en pente.

L'alignement de la place en 1807 est très intéressant car il montre la référence constante des autorités à partir du 19e siècle au plan d'alignement de 1787 et les limites de ce dernier qui entraîneront la réalisation de celui de 1840.

Statut de la propriété propriété publique
Sites de protection secteur sauvegardé

Annexes

  • Déclaration et dénombrement de l'hôtel Gobé (détruit), 1677

    A. D. Loire-Atlantique. B 2340 : 1677 :

    Déclaration et

    dénombrement de Me Joseph Gobé notaire royal et procureur au présidial de

    Vannes tant en privé nom que comme père et garde naturel des enfants mineurs de

    son mariage avec Perrine Mourault d’une maison cour et jardin size en la ville

    de Vannes près la rue et place des Lisses du côté vers soleil couchant

    contenant de face sur le pavé des dites Lices 48 pieds et de profondeur

    au travers de la dite maison cour et jardin derrière 178 pieds, le dit jardin

    contenant 56 pieds

    de largeur et la cour 86

    pieds de longueur, compris dans la dite longueur

    l’emplacement d’un petit logis appelé les deux chambres ayant son ouverture sur

    la dite cour sur partie de l’autre bout de laquelle cour il y a une écurie,

    faite bâtir par le dit Gobé, icelle maison cour et jardin vulgairement appelée

    « La Ville Verte »,

    joignant d’un côté à la maison du four à ban des Lices et à un emplacement

    étant au derrière du dit four appelé « La Monnoirye, la Monnoirye et emplacement

    au bout aussy appartenant au dit Gobé, icelle maison cour et jardin de Ville

    verte donnant de l’autre côté à un emplacement de maison appartenant à N.H.

    Jean Fournel Sr de Servigné, au dit petit logis appelé les deux chambres

    appartenant au dit Gobé et au jardin de la maison commune de Vannes

    anciennement appelée la chambre des Comptes, du bout sur le devant au pavé de

    la place des Lices, et d’autre bout par le derrière le dit jardin donnant et ouvrant

    sur le chemin qui conduit de la rue des Vierges à la basse-cour et château de

    l’Hermine. Sur le dit emplacement de la Monnoirye contenant de longueur 7,5 toises par

    tout le dedans avec un autre emplacement au bout d’icelle monnoirye contenant

    de longueur 5 toises, et de largeur 3,5 toises, les dits emplacements donnant

    d’un côté à maison anciennement nommée Boderin, d’autre côté joignant la cour

    et jardin du dit Gobé sus desbornée, d’un bout au four à ban des Lices et

    endroit du dit four distant l’un de l’autre de 5 pieds de franc pour

    servir d’issue au dit four et de l’autre bout sur le dit chemin qui conduit de

    la dite rue des Vierges au château de l’Hermine, les dits héritages appartenant

    au dit Gobé par acquêt qu’il en a fait de Dlle Michelle de Lorveloux dame de

    Kerfacepar acte du 17 février 1667 et 14 octobre 1675, laquelle Dlle de

    Lorveloux les avait retiré par promesse des religieux carmes du Bondon qui les

    avoit acquis de messire Jacques de Muzillac seigneur de Kerdréan par contrat du

    13 mars 1664, auquel seigneur de Kerdréan les héritages appartenoient des

    successions de ses père et mère et ayeuls.

  • Procès verbal d'alignement pour régulariser la place de la Réunion, 1807

    A. M. Vannes 1 O 216. Voirie urbaine alignements 1807.

    Nous soussigné Louis-Philippe Brunet Debaines architecte voyer de la commune de Vannes et géographe en chef pour le cadastre du département du Morbihan, ayant été requis par Mr le maire de cette ville pour tracer le plan dela place de la Réunion, cy devant place des Lices, et d'y indiquer les alignements propres à la régulariser, d'après lettres du Ministre de l'intérieur et du préfet en date des 5 et 14 juillet dernier.

    Nous nous sommes faits représenter le plan de la ville dont les alignements donnés pour la régulariser a été adopté par le gouvernement en 1787 et d'après le plan déposé au secrétariat de la mairie, nous avons procédé à celui de la ditte place non régularisée, attendu l'emplacement de la chapelle des Lices et le cimetière de la ville qui ne pouvaient alors être supprimée et qui l'auraient en effet été si la nouvelle ligne donnée par ce plan eut été prolongée jusqu'à leur emplacement. Ce qui fait qu'elle ne termine qu'à l'entrée des Halles cy devant rue Saint-Jacques, ce que laisse informe la partie Ouest.

    Les mêmes motifs ne subsistant plus par la suppression de cette chapelle et de ce cimetière, nous avons cru devoir nous en tenir à la ligne déjà tracée en la prolongeant jusqu'à la maison Larcillon et en la détournant en angle droit de manière à raser la propriété Lorvol tant au nord qu'à l'est.

    Nous avons également jugé à propos d'établir une rue qui communiquera des douves du port à la ditte place dans l'alignement des propriétés Larcillon et Lorvol.

    De plus les changements à faire à la ditte place pour la régulariser autant que faire ce peut sans nuire aux propriétés, sont suffisament détaillés dans le plan annexe au présent. L'indication dans le plan des terrains rescindés est en jaune, et ceux rescindés d'après l'ancien plan est en jaune sable en rouge. Les avancées sont en violet et ceux conservés en rouge. fait double à vannes le 8 Août 1807. Brunet Debaines.

    Vu et approuvé par nous général conseiller d'Etat préfet du département du Morbihan. A l'hôtel de la préfecture, à vannes le 28 Août 1807. Jullien.

  • Sources iconographiques

    20075605805NUCA : Bibliothèque de Rennes-Métropole

    20055600532NUCA : Archives départementales du Morbihan, 1 Fi 88/1.

    20015600167XA : Archives départementales du Morbihan, 1 Fi 99.

    19975601181X : Archives municipales de Vannes, 21 Fi.

    20105606557NUCA : Archives départementales de Vannes, 3 P 297/22.

    19975601199XB : Archives municipales de Vannes

    20105606558NUCA : Archives départementales de Vannes, 3 P 297/53.

    19985600214XA : Archives municipales de Vannes

    20015600299XA : Archives départementales du Morbihan, 2 Fi 5.

    20125606229NUCA : Fonds privé

    20045606399NUCB : Fonds privé

    20015604263NUCB : Fonds privé

    20125606231NUCA : Fonds privé

    20125606228NUCA : Fonds privé

    20045606402NUCB : Fonds privé

    20045606403NUCB : Fonds privé

Références documentaires

Documents d'archives
  • A. D. Loire-Atlantique. B 2340 : 1677 : Déclaration et dénombrement

    de Me Joseph Gobé notaire royal et procureur au présidial de Vannes tant en

    privé nom que comme père et garde naturel des enfants mineurs de son mariage

    avec Perrine Mourault d’une maison cour et jardin size en la ville de Vannes

    près la rue et place des Lisses.

    Archives départementales de Loire-Atlantique : B 2340
  • A. M. Vannes 1 O 216. Voirie urbaine alignements 1807.

    Archives municipales de Vannes : 1 O 216
Documents figurés
  • A. D. Morbihan. 1 Fi 88/1. Vannes en 1785, avec indication des alignements projetés. Copie. Dessin : plan, 1785.

    Archives départementales du Morbihan : 1FI 88/1
  • A. D. Morbihan 2 Fi 5. Le coin de la place des Lices par J. Le Roch, 1859.

    Archives départementales du Morbihan : 2 FI 5
  • A. M. Vannes. 21 Fi. Plan cadastral 1807-1809. Tableau d'assemblage de la commune et plan par sections. Delavau (ingénieur) ; Dreuslin (géomètre). Plan aquarellé, 99,5 x 67,41 cm.

    Archives municipales de Vannes : 21 FI
  • A. D Morbihan. 1 Fi 225. Plan d'un projet d'alignement pour régulariser la place de la Réunion par Philippe Brunet-Debaines, 1807.

    Archives départementales du Morbihan : 1 Fi 225
  • A. M. Vannes. Rectification du plan d'alignement de la ville. Projet de modification : rue du rempart, place de l'ancienne mairie, rue Porte-Poterne. 1914. Plan aquarellé, 100,1 x 70,1 cm.

    Archives municipales de Vannes
Bibliographie
  • HERBAUT Claudie, DANET Gérard, LE PENNEC Christophe. Les remparts de Vannes. Edition ville de Vannes. 2001.

    p. 19
  • LALLEMAND, Alfred. Les origines historiques de la ville de Vannes. Imprimerie Galles. Vannes.1904.

    p. 340-343
  • LEGUAY, sous la direction de Jean-Pierre. Histoire de Vannes et de sa région. Toulouse : éditions Privat. Pays et villes de France, 1988. 320p. ; 23,5 cm.

    p. 32, 62, 64-65
  • LE MENE, Joseph-Marie. Topographie historique de Vannes. Vannes, Galles, 1897.

    p. 3, 11
  • THOMAS-LACROIX, Pierre. Le vieux Vannes. Malestroit, presses de l'Oust, 2e édition, 1975.

    p. 50
Périodiques
  • ANDRE, Patrick, LEGUAY, Jean-Pierre, MUSSAT, André, PILVEN, Denis. Les remparts de Vannes. In : Les amis de Vannes, 1988, 87p.

    p. 63
  • GUYOT-JOMARD, Alexandre. La ville de Vannes, ses murs, ses abords, ses fauxbourgs, voies, chemins et routes. In : Bulletin de la Société polymathique du Morbihan, 1887 et 1888. Vannes, impr. Galles, 1889.

    p. 7-8
  • MAHE, chanoine. Essai sur les Antiquités du département du Morbihan. Vannes : Galles Aîné, 1824. In : Bulletin des Amis de Vannes, 1995, n° 20, p. 5-38.

    p. 33
  • MARSILLE Henry. Vannes au Moyen-Age. Vannes, I. O. V. In : Bulletin de la Société polymathique du Morbihan. 1982, t. 109, 149p.

    p. 68, 140
  • MARTIN, Etienne. Vannes aux XVIIe et XVIIIe siècles. Places, promenades et autres lieux de récréation ouverts au public. In : Bulletin de la Société polymathique du Morbihan Vannes : imprimerie Galles, 1920.

    p. 4, 14-16, 18-19
  • GUILLON, Jean-Jacques. L'hôtel Gobé n°14 place des Lices. In : Bulletin des Amis de Vannes, n°28. 2003.

    p. 4-10