Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Murs de soutènement, le Port-Nieux (Plévenon)

Dossier IA22004556 réalisé en 2005

Fiche

Dénominations mur de soutènement
Aire d'étude et canton Communes littorales des Côtes-d'Armor - Matignon
Adresse Commune : Plévenon
Lieu-dit : le Port-Nieux

Les murs de soutènement reliant l'embarcadère de Port-Nieux à Port-à-la-Duc, ont été construits à la fin du 19ème siècle, afin de rendre insubmersible et de sécuriser le chemin vicinal, achevé en 1883, qui allait faciliter l'accès aux quais et aux magasins du port. Avant cette date, de nombreux accidents avaient lieu sur la grève : charrettes enlisées, noyades, etc. En avril 1873, les conseillers de Plévenon avaient réclamé la réalisation d'un chemin reliant le Gros-Moulin (bifurcation entre la route de la Teusse et la route de la Motte) à Port-Nieux, afin de permette l'accès de ce dernier en tous temps, en rapport avec l'augmentation du trafic du port. Les travaux furent mis en adjudication en 1888. En 1896, fut demandé le classement du chemin en voie de grande communication, car la commune ne pouvait subvenir à son entretien. En 2005 le perré de protection du mur fut reconstruit en schiste, avec l'aide de l'Etat, du Département et de la commune.

Période(s) Principale : 4e quart 19e siècle

Ces murs de soutènement mesurent 6 mètres de hauteur environ et s'étirent sur une longueur de plus de 3 km en épousant une forme sinusoïdale, qui a pour effet d'amortir la houle et les lames des vagues. Les murs, construits en moellons de granite et de grès, bordent le chemin vicinal qui va de Port-Nieux à Plévenon et qui jouxte la falaise de schiste. Ces murs prennent racine dans la grève de la baie de la Fresnaye.

Murs granite
grès
moellon
États conservations restauré, bon état
Mesures l : 3000.0
Statut de la propriété propriété publique

Annexes

  • 20052204739NUCB : Collection particulière