Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Moulin à foulon des Iles, puis moulin à farine (Trémuson)

Dossier IA22003746 réalisé en 2005

Fiche

  • Vue générale
    Vue générale
  • Impression
  • Agrandir la carte
  • Parties constituantes

    • atelier de fabrication
    • bâtiment d'eau
    • bief de dérivation
    • logement patronal

Dossiers de synthèse

Appellations Moulin des Iles
Parties constituantes non étudiées atelier de fabrication, bâtiment d'eau, bief de dérivation, logement patronal
Dénominations moulin à foulon, moulin à farine
Aire d'étude et canton Arrondissement de Saint-Brieuc - Plérin-sur-Mer
Hydrographies Gouet le
Adresse Commune : Trémuson

Un moulin seigneurial est attesté en 1581. En 1655, il sert au foulage des draps de lin et de laine, en particulier pour la production de la berlinge (étoffe faite d'un mélange de laine et lin). Il est ensuite transformé en moulin à blé. D'après l'enquête de 1848, le moulin, qui est exploité par Olivier Fichou, a une valeur locative de 300 francs et paye 90 francs de patente. Il produit 86 520 kg de farine d'une valeur de 18 432 francs. Il occupe 6 hommes, 3 femmes et 6 enfants, gagnant respectivement 1,50, 1 et 0,75 franc par jour. Le moulin est modernisé en 1936. Toujours en activité, le moulin, qui est depuis 6 générations dans la même famille, produit de la farine de blé noir. Présence d'une roue hydraulique verticale à aubes planes. Présence également de machines de production au rez-de-chaussée et à l'étage (broyeur, meule, bluterie et mélangeuse).

Période(s) Principale : 4e quart 16e siècle
Principale : 3e quart 19e siècle
Principale : 2e quart 20e siècle
Dates 1581, daté par travaux historiques, daté par source

Le moulin des Iles est un petit moulin de type artisanal de plan rectangulaire comprenant un rez-de-chaussée et un étage de comble. L'édifice a été rehaussée avec l'ajout d'un étage de comble pour installer une bluterie. On en a profité pour l'agrandir à l'ouest, avec la création d'une pièce au dessus des roues par laquelle on accédait par une porte à arc surbaissé et encadrement en briques toujours visible. Un bâtiment est accolé au moulin à l'ouest. Il s'agit probablement du logement primitif du meunier. Il comporte un rez-de-chaussée et un étage de comble, avec des baies à entourage de brique et linteau de granite, avec un toit à longs pans couvert d'ardoise. Le logement actuel du meunier, qui se trouve en face du moulin, possède un étage carré et un toit à long pan couvert en ardoise.

Murs granite
moellon
Toit ardoise
Étages 1 étage carré, étage de comble
Couvertures toit à longs pans
croupe
Énergies énergie hydraulique
énergie électrique
produite sur place
achetée
roue hydraulique verticale
Typologies moulin de type artisanal, de plan allongé, abritant souvent le logement du meunier à son extrémité (type A1)
Statut de la propriété propriété privée
Intérêt de l'œuvre à signaler
Éléments remarquables machine de production, machine énergétique

Références documentaires

Documents d'archives
  • AD Côtes-d'Armor. Série M ; sous-série 6 M 931. Administration générale et économie (an VIII-1940). Statistiques : enquête sur les moulins à eau et à vent ; notice donnant la nature, la quantité et la valeur des matières premières employées et des produits, ainsi que le nombre des ouvriers et leur salaire. De Saint-Fiacre à Yvignac, 1848.