Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Moulin à farine, puis minoterie du Bocage (Binic fusionnée en Binic-Etables-sur-Mer en 2016)

Dossier IA22003677 réalisé en 2005

Fiche

Dossiers de synthèse

Appellations Minoterie du Bocage
Parties constituantes non étudiées atelier de fabrication, bâtiment d'eau, silo, bureau
Dénominations moulin à farine, minoterie
Aire d'étude et canton Arrondissement de Saint-Brieuc - Etables-sur-Mer
Hydrographies Ic l'
Adresse Commune : Binic-Etables-sur-Mer
Lieu-dit : D4
Précisions commune fusionnée après inventaire Commune inventoriée sous le nom de Binic

La construction du moulin à farine du bocage est autorisée le 28 septembre 1843. D'après l'enquête de 1848, le moulin, qui est exploité par André Mathurin Urvoy, utilise 9 950 kg de froment. Il occupe 1 homme, 1 femme et 1 apprenti, gagnant respectivement 2,40 et 0,48 franc par jour. Le moulin est règlementé le 29 août 1853. Vers 1910, c'est une des plus importantes minoteries du département : elle peut moudre 20 quintaux en 24 heures. Le bâtiment a été agrandi à une date inconnue, on lui a ajouté deux travées à l'ouest. On l'a doté d'une turbine, qui subsiste dans une remise jouxtant la minoterie. Les biefs ont été comblés pour passer à une alimentation électrique. La minoterie, toujours en activité, appartient à la famille Hinault depuis 4 générations. Elle a brûlé à deux reprises, en 1995 et 1997, c'est pourquoi on lui a posé un toit en carène en zinc.

Période(s) Principale : 2e moitié 19e siècle
Principale : 1ère moitié 20e siècle
Principale : 2e moitié 20e siècle
Dates 1843, daté par travaux historiques
1995, daté par travaux historiques
1997, daté par travaux historiques

La minoterie du Bocage s'élève sur 2 étages carrés et un comble à surcroît, avec un toit en carène. Ses murs sont en schiste et leur base est enduite de ciment. Sa façade antérieure est rythmée par 7 travées de baies encadrées de pierre de taille et de linteaux en granite, à l'exception de la travée par laquelle se fait l'entrée du moulin, la troisième en partant de l'est, précédée par un escalier en pierre. Elle a été refaite récemment et présente de grandes baies avec encadrement de ciment. Elle correspond à la partie centrale du bâtiment primitif, qui ne comportait que 5 travées. Le bâtiment a en effet été agrandi, avec l'ajout de 2 travées à l'ouest, ce qui se lit clairement sur la façade. un appentis accolé à l'est abrite la turbine maintenant désaffectée. A l'ouest, des silos en métal sont accolés à la minoterie. Un espace de désserte se développe autour du bâtiment. A l'est de la cour qui se trouve entre la façade antérieure et la route, le logement patronal a été transformé en bureaux par l'entreprise. Il s'agit d'un bâtiment de plan rectangulaire régulier qui s'élève sur 2 étages carrés avec un étage de comble. Sa façade antérieure, orientée à l'est, est rythmée par 3 travées de baies encadrées de pierre de taille et linteaux en granit. Il possède une toiture à croupe brisée. Les murs sont en moellons de granit polygonaux. L'entrée des bureaux se fait par la face postérieure orientée à l'ouest.

Murs granite
schiste
béton
métal
enduit partiel
Toit zinc en couverture
Étages 2 étages carrés, comble à surcroît
Élévations extérieures élévation à travées
Couvertures toit en carène
Énergies énergie hydraulique
énergie électrique
produite sur place
produite sur place
turbine hydraulique
Typologies minoterie dite à l'américaine, de plan allongé, comptant au moins deux étages carrés (type D1)
Statut de la propriété propriété d'une société privée

Références documentaires

Documents d'archives
  • AD Côtes-d'Armor. Série S ; sous-série 12 S 2 (7). Service Hydraulique. Pièces générales. Arrêtés préfectoraux et décrets de réglementation générale. Enregistrement des règlements d'eau n° 1 à 150 du 9 août 1848 au 27 novembre 1865.

  • AD Côtes-d'Armor. Série S ; sous-série 12 S 2 (6). Service Hydraulique. Pièces générales. Arrêtés préfectoraux et décrets de réglementation générale.Relevé des dossiers déposés au bureau des travaux publics de l'an 9 à 1852.

  • AD Côtes-d'Armor. Série M ; sous-série 6 M 927. Administration générale et économie (an VIII-1940). Statistiques : enquête sur les moulins à eau et à vent ; notice donnant la nature, la quantité et la valeur des matières premières employées et des produits, ainsi que le nombre des ouvriers et leur salaire. De Allineuc à Illifaut, 1848.

Bibliographie
  • Le développement économique des Côtes-du-Nord : agriculture, industrie, commerce. Saint-Brieuc : Ministère de la guerre - comité d'action économique de la Xe région. 1919.

    Bibliothèque municipale de Rennes : 48602
  • QUERE, Christian. Binic, port du Goëlo. éditions du Dahin, Binic, 1987.

    p. 225