Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Moulin à farine, puis minoterie de Kerardy, Coat Men (Tréméven)

Dossier IA22003723 réalisé en 2005

Fiche

Dossiers de synthèse

Appellations minoterie de Kerardy
Parties constituantes non étudiées atelier de fabrication, bâtiment d'eau, bief de dérivation, logement patronal
Dénominations moulin à farine, minoterie
Aire d'étude et canton Arrondissement de Saint-Brieuc - Lanvollon
Adresse Commune : Tréméven
Lieu-dit : Coat Men

En 1810, ce moulin à farine, qui compte deux roues hydrauliques, peut moudre 24 quintaux de farine par jour. D'après l'enquête de 1848, le moulin, qui est exploité par Marie-Jeanne Adelen, veuve Goulvestre, a une valeur locative de 500 francs et paye une patente de 35,57 francs. Il produit 135 420 kg de farine d'une valeur de 15 636 francs. Les grains proviennent de Tréméven, Trévérec, Lannebert, Pléhédel, Pludual, Lanvollon, Pontrieux et Paimpol, qui sont également les lieux de vente des farines. Le moulin occupe 3 hommes et 1 femme, gagnant respectivement 0,30 et 0,20 franc par jour. Le moulin est réglementé par arrêté du 30 mai 1864. Il appartient à cette époque à Le Saux, juge de paix à Pontrieux, puis à Rebours. Le moulin est exploité depuis le début du 20e siècle par la famille Kerardy, qui exploitait à l'origine le moulin du lieutenant situé à Saint-Jacques dans la même commune. En novembre 1911, Jean-Baptiste Kerardy déclare avoir installé une machine à vapeur construite par Lotz fils de Nantes (44) et achetée à Le Corre de Tréméven. Dans les années 1935-1938, le moulin est transformé en minoterie, avec l'installation de 6 broyeurs à cylindres et 2 planschisters. Une turbine est installée en 1936, remplacée par une nouvelle dans les années 1950. La minoterie est ensuite électrifiée. Elle est à nouveau modernisée avec la construction d'un silo en 1980, puis adaptée pour traiter le vrac vers 1995. La minoterie est toujours en activité.

Période(s) Principale : 1er quart 19e siècle
Principale : 2e quart 20e siècle
Principale : 4e quart 20e siècle
Dates 1935, daté par travaux historiques
1980, daté par travaux historiques

La minoterie de Kerardy est un bâtiment de plan en L, mais à l'origine rectangulaire. Bâti en moellon de schiste, elle se compose d'un étage de soubassement, un rez-de-chaussée surélevé et deux étages carrés. Ses ouvertures rectangulaires ont un encadrement en pierre de taille de granite. La base du mur est recouverte d'un enduit de ciment. Le bâtiment est couvert par un toit à longs pans en ardoise. Un silo en béton armé et essentage de tôles a été accolé au moulin à l'ouest. Au nord du moulin, dans son prolongement, se trouvent deux bâtiments. Celui qui jouxte le moulin est le logement patronal d'origine. Son intégration dans le moulin lors de son agrandissement a nécessité la construction d'une seconde maison plus au nord.

Murs granite
schiste
enduit
moellon
parpaing de béton
béton armé
Toit ardoise
Étages étage de soubassement, rez-de-chaussée surélevé, 2 étages carrés
Couvertures toit à longs pans
Énergies énergie hydraulique
énergie électrique
produite sur place
achetée
Typologies moulin intermédiaire, de plan allongé, comptant moins de deux étages carrés, abritant parfois le logement du meunier à son extrémité (type B1)
Statut de la propriété propriété d'une société privée
Intérêt de l'œuvre à signaler
Éléments remarquables machine de production

Références documentaires

Documents d'archives
  • AD Côtes-d'Armor. Série S ; sous-série 12 S 2 (7). Service Hydraulique. Pièces générales. Arrêtés préfectoraux et décrets de réglementation générale. Enregistrement des règlements d'eau n° 1 à 150 du 9 août 1848 au 27 novembre 1865.

  • AD Côtes-d'Armor. Série M ; sous-série 6 M 926. Administration générale et économie (an VIII-1940). Statistiques : état des moulins à farine, à eau et à vent (s. d. vers 1810). Fiches de minoteries et moulins à farine (incomplet) (1840-1844).

    Archives départementales des Côtes-d'Armor : 6 M 926
  • AD Côtes-d'Armor. Série M ; sous-série 6 M 931. Administration générale et économie (an VIII-1940). Statistiques : enquête sur les moulins à eau et à vent ; notice donnant la nature, la quantité et la valeur des matières premières employées et des produits, ainsi que le nombre des ouvriers et leur salaire. De Saint-Fiacre à Yvignac, 1848.

  • AD Côtes-d'Armor. Série S ; sous-série 27 S 3. Service hydraulique. Versant de la Manche. Le leff.

  • AD Côtes-d'Armor. Série S ; sous-série 81 S 3 (7). Service des Mines. Appareils à vapeur : contrôle des appareils placés sur la terre ferme. Déclarations de machines à vapeur, 1865-1922.