Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Moulin à farine du Cirque, puis usine de produits pour l'alimentation animale, actuellement maison (Lanleff)

Dossier IA22003701 réalisé en 2005

Fiche

  • Vue générale
    Vue générale
  • Impression
  • Agrandir la carte
  • Parties constituantes

    • atelier de fabrication
    • logement patronal
    • bâtiment d'eau
    • bassin de retenue
    • digue
    • bief de dérivation

Dossiers de synthèse

Appellations Moulin du Cirque
Destinations maison
Parties constituantes non étudiées atelier de fabrication, logement patronal, bâtiment d'eau, bassin de retenue, digue, bief de dérivation
Dénominations moulin à farine, usine de produits pour l'alimentation animale
Aire d'étude et canton Arrondissement de Saint-Brieuc - Plouha
Hydrographies Leff le
Adresse Commune : Lanleff
Lieu-dit : Moulin du Cirque

Ce moulin à farine, qui dépendait de la métairie de La Salle, figure sur la carte de Cassini. Après la rupture de la digue de Châtelaudren qui inonde la vallée du Leff et provoque la destruction du moulin, il est reconstruit, comme le prouve la date de 1773 gravée sur le linteau de sa porte. D'après l'enquête de 1848, le moulin, qui est exploité par Jacques Le Roy, utilise 16 000 kg de froment, 29 000 kg de seigle, 2 500 kg d'orge, 29 000 kg de méteil, 12 500 kg d'avoine et 9 000 kg de blé noir, produisant au total 76 950 kg de farine d'une valeur de 13 737 francs. Les grains proviennent de Lanleff, Pléhédel, Yvias, Plouézec et le Faouet et les farines sont vendues dans les mêmes communes, ainsi qu'à Paimpol et Lanvollon. Le moulin occupe 5 hommes et 1 femme, gagnant respectivement 1 et 0,75 franc par jour. Il appartenait au début du 19e siècle à Mme de Carcaradec, marquise de Saint Pierre, puis à ses descendants. Le moulin est remanié en 1881, comme l'atteste une date gravée sur la cage de l'escalier et sur une pierre de l'encadrement de la porte. Le 30 septembre 1921, le marquis de Broc le vend à son meunier Jean Marie Turban. Il est resté ensuite dans cette famille qui l'exploitait depuis au moins 1888. Le moulin tourne jusqu'en 1960. Joseph Turban en est le dernier meunier. Il fournit alors l'alimentation pour les animaux des fermes alentours. Avec l'arrivée de l'électricité les fermiers se sont équipés de concasseurs, ce qui a enlevé toute activité au moulin. Les systèmes externe (roue, bief et déversoir) et interne (engrenages et meules) sont conservés. La restauration du moulin a été entreprise à partir de 1990. Une partie a été transformée en habitation, l'autre réalise quelques moutures dans l'année. Le moulin a deux roues hydrauliques verticales à aubes planes de 3,60m de diamètre entraînant deux paires de meules. Une dynamo a été installée après la Seconde Guerre mondiale. Elle a probablement entraîné l'abandon d'une des deux meules. Sur une poutre se trouve la plaque du fabricant de meules : Roger fils et Cie/propriétaires de carrières/Ferté-sous-Jouarre/Seine et Marne/France.

Période(s) Principale : 17e siècle
Principale : 3e quart 18e siècle
Principale : 4e quart 19e siècle
Dates 1773, porte la date

Le moulin du Cirque est un édifice de plan rectangulaire construit en moellons de granite. Couvert à l'origine en chaume, le moulin a été rehaussé et couvert d'un toit à longs pans en ardoises. On y entre par une porte en plein cintre. Il comporte un rez-de-chaussée et un comble à surcroît.

Murs granite
moellon
Toit ardoise
Étages rez-de-chaussée, comble à surcroît
Couvertures toit à longs pans
Énergies énergie hydraulique
énergie électrique
produite sur place
produite sur place
roue hydraulique verticale
Typologies moulin de type artisanal, de plan allongé, abritant souvent le logement du meunier à son extrémité (type A1)
États conservations établissement industriel désaffecté, restauré
Statut de la propriété propriété privée
Intérêt de l'œuvre à signaler
Éléments remarquables machine énergétique

Références documentaires

Documents d'archives
  • AD Côtes-d'Armor. Série M ; sous-série 6 M 928. Administration générale et économie (an VIII-1940). Statistiques : enquête sur les moulins à eau et à vent ; notice donnant la nature, la quantité et la valeur des matières premières employées, ainsi que le nombre des ouvriers et leur salaire. De Jugon à Paule, 1848.