Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Moulin à farine dit Moulin au Comte, actuellement maison, les Retailles (Trébry)

Dossier IA22002309 réalisé en 2003

Fiche

  • Vue générale est.
    Vue générale est.
  • Impression
  • Agrandir la carte
  • Parties constituantes

    • atelier de fabrication
    • bâtiment d'eau
    • logement patronal
    • écurie

Dossiers de synthèse

Appellations moulin à farine dit Moulin au Comte
Destinations maison
Parties constituantes non étudiées atelier de fabrication, bâtiment d'eau, logement patronal, écurie
Dénominations moulin à farine
Aire d'étude et canton Arrondissement de Saint-Brieuc - Moncontour
Hydrographies Gouessant dérivation du
Adresse Commune : Trébry
Lieu-dit : près les Retailles
Cadastre : 1808 C 487 (Saint-Glen) ; 1985 ZP 39, 40
Période(s) Principale : 19e siècle

Edifié en moellons de granite, le moulin compte un étage de comble surmonté d'un toit à longs pans en ardoises. Le logement du meunier, couvert de tuiles mécaniques, et les écuries sont construits dans les mêmes matériaux, à proximité. Il ne subsiste plus de trace du réseau hydraulique qui alimentait le moulin.

Murs granite
moellon
Toit ardoise, tuile mécanique
Plans plan rectangulaire régulier
Étages comble à surcroît
Couvertures toit à longs pans
Énergies énergie hydraulique
produite sur place
Typologies moulin de type artisanal, de plan allongé, abritant souvent le logement du meunier à son extrémité (type A1)
États conservations établissement industriel désaffecté, restauré
Statut de la propriété propriété privée

Annexes

  • 20032207743NUCB : Mairie de Saint-Glen, Non coté.

    20032207739NUCB : Mairie de Trébry, Non coté.

Références documentaires

Documents d'archives
  • AD Côtes d'Armor. Série M ; sous-série 6 M 931. Administration générale et économie (an VIII-1940). Statistiques : enquête sur les moulins à eau et à vent ; notice donnant la nature, la quantité et la valeur des matières premières employées et des produits, ainsi que le nombre des ouvriers et leur salaire. De Saint-Fiacre à Yvignac, 1848.