Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Moulin à farine de Roma (Lanfains)

Dossier IA22002236 réalisé en 2003

Fiche

Dossiers de synthèse

Appellations moulin à farine de Roma
Parties constituantes non étudiées atelier de fabrication, bâtiment d'eau, bief de dérivation, logement patronal, écurie
Dénominations moulin à farine
Aire d'étude et canton Arrondissement de Saint-Brieuc - Ploeuc-sur-Lié
Hydrographies Pas ruisseau du
Adresse Commune : Lanfains
Lieu-dit : Roma
Cadastre : 1840 B4 1297 ; 1972 ZO 94

Le moulin à farine de Roma est attesté dès 1449. Exploité par Guillaume Hellio, il produit en 1848 : 35 000 kg de farine de seigle, 30 000 kg de farine de blé noir et moud 15 000 kg d'avoine. En 1882, il revient à Noël Hellio avant de devenir la propriété de Guillaume Simon, en 1892. Le moulin de Roma est restauré en 1908. En 1925, Louis Courson en devient propriétaire. Actuellement, le moulin de Roma ne fabrique plus que de la posson, c'est-à-dire des céréales secondaires destinées à l'alimentation animale. En 1971, le logement patronal est restauré et agrandi par l'adjonction d'un étage de comble. Le moulin comprend deux paires de meules actionnées par une roue hydraulique à augets reconstruite en 1998 ; elle mesure 3, 50 m de diamètre sur 1 m de largeur. La seconde roue hydraulique, qui existait autrefois, a été supprimée vers 1965. En 1848, le moulin de Roma emploie trois salariés dont une femme.

Période(s) Principale : Fin du Moyen Age
Secondaire : 1er quart 20e siècle
Secondaire : 3e quart 20e siècle
Dates 1908, daté par travaux historiques
1971, daté par travaux historiques

Edifié en moellons de schiste et de granite, le moulin, en rez-de-chaussée, est couvert d'un toit à longs pans en ardoises. Le linteau sur coussinets de la porte d'entrée, seule ouverture présente sur son pigon en façade, porte une date de restauration : 1908. Le logement patronal, à un étage de comble, est construit dans les mêmes matériaux, de même que l'écurie, placée en retour d'équerre et couverte de tôle ondulée. L'ensemble du réseau hydraulique est en pafait état de conservation, à l'instar de la roue hydraulique à augets, des deux paires de meules et de l'ensemble des engrenages.

Murs schiste
granite
moellon
Toit ardoise, métal en couverture, tôle ondulée
Plans plan rectangulaire régulier
Étages étage de comble
Couvertures toit à longs pans
Énergies énergie hydraulique
produite sur place
roue hydraulique verticale
Typologies moulin de type artisanal, de plan allongé, abritant souvent le logement du meunier à son extrémité (type A1)
États conservations établissement industriel désaffecté, restauré
Statut de la propriété propriété privée
Intérêt de l'œuvre à signaler
Éléments remarquables machine énergétique, machine de production

Annexes

  • 20032207478NUCB : Mairie de Lanfains, Non coté.

    20032207477NUCB : Mairie de Lanfains, Non coté.

Références documentaires

Documents d'archives
  • AD Côtes d'Armor. Série M ; sous-série 6 M 928. Administration générale et économie (an VIII-1940). Statistiques : enquête sur les moulins à eau et à vent ; notice donnant la nature, la quantité et la valeur des matières premières employées, ainsi que le nombre des ouvriers et leur salaire. De Jugon à Paule, 1848.

  • AD Côtes d'Armor. Série P ; sous-série 3 P : 3 P 104 (3). Fonds du cadastre ancien. Documentation cadastrale par ordre alphabétique de communes. Lanfains, matrice des propriétés foncières, 1840-1882.

  • AD Côtes d'Armor. Série P ; sous-série 3 P : 3 P 104 (5). Fonds du cadastre ancien. Documentation cadastrale par ordre alphabétique de communes. Lanfains, matrice des propriétés foncières, 1840-1882.

  • AD Côtes d'Armor. Série P ; sous-série 3 P : 3 P 104 (7). Fonds du cadastre ancien. Documentation cadastrale par ordre alphabétique de communes. Lanfains, matrice des propriétés bâties, 1882-1945.