Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Moulin à farine de Restmeur (Pommerit-le-Vicomte)

Dossier IA22003720 réalisé en 2005

Fiche

  • Vue générale
    Vue générale
  • Impression
  • Agrandir la carte
  • Parties constituantes

    • atelier de fabrication
    • logement patronal
    • bief de dérivation

Dossiers de synthèse

Appellations Moulin de Restmeur
Parties constituantes non étudiées atelier de fabrication, logement patronal, bief de dérivation
Dénominations moulin à farine
Aire d'étude et canton Arrondissement de Saint-Brieuc - Lanvollon
Hydrographies Trieux le
Adresse Commune : Pommerit-le-Vicomte
Lieu-dit : le Restmeur

Le moulin de Restmeur est antérieur à la Révolution. A l'origine, l'habitation était dans le moulin comme le montrent les cheminées à chaque niveau, dont celle du rez-de-chaussée est en pierre de taille de granite. D'après l'enquête de 1848, le moulin, qui est exploité par Jean Urvoy, a 2 roues hydrauliques. Sa valeur locative est de 290 francs et il paye une patente de 31,40 francs. Il produit 114 700 kg de farine d'une valeur de 24 707 francs. Les grains proviennent de la commune et des communes voisines, des marchés de Guingamp et Pontrieux. La plus grande partie de ces farines est vendue sur les marchés. Le moulin occupe 3 hommes, dont 1 gagne 50c et 2 30c par jour, plus la nourriture, le logement et les gratifications par les pratiques du moulin, et 1 femme, gagnant 20c par jour. Le moulin est remanié par le meunier E. Meuric en 1958. Il est rehaussé avec des parpaings de béton et des briques. Mais suite à un accident survenu au meunier, il cesse son activité en 1959. Des meules verticales ont été installées vers 1950. La roue hydraulique verticale dont il reste des vestiges (axe, moyeu) avait 5,60m de diamètre pour 1,70m de largeur. On y trouve également un moteur à huile lourde dans un appentis et deux broyeurs à cylindres au rez-de-chaussée du moulin.

Période(s) Principale : Temps modernes
Principale : 19e siècle
Principale : 3e quart 20e siècle
Dates 1958, daté par source, daté par tradition orale

De plan rectangulaire, le moulin en moellons de granite, par lequel on rentre par une porte en plein cintre, a été rehaussé d'un étage avec du parpaing de béton et des briques. Il est couvert d'un toit à longs pans en ardoises. Un hangar couvert en tôle appuyé contre le pignon abrite un moteur pour pallier l'absence d'eau.

Murs granite
brique
béton
moellon
parpaing de béton
Toit ardoise
Étages 2 étages carrés
Couvertures toit à longs pans
Énergies énergie thermique
énergie électrique
produite sur place
produite sur place
Typologies moulin intermédiaire, de plan allongé, comptant moins de deux étages carrés, abritant parfois le logement du meunier à son extrémité (type B3)
États conservations établissement industriel désaffecté
Statut de la propriété propriété privée
Intérêt de l'œuvre à signaler
Éléments remarquables machine énergétique, machine de production

Références documentaires

Documents d'archives
  • AD Côtes-d'Armor. Série M ; sous-série 6 M 930. Administration générale et économie (an VIII-1940). Statistiques : enquête sur les moulins à eau et à vent ; notice donnant la nature, la quantité et la valeur des matières premières employées et des produits, ainsi que le nombre des ouvriers et leur salaire. De Plouha à Saint-Donan, 1848.