Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Moulin à farine de La Chèze et moulin à tan et tannerie Allaire, puis moulins à farine Morel, actuellement maison et centre culturel (La Chèze)

Dossier IA22002215 réalisé en 2003

Fiche

Dossiers de synthèse

Appellations moulin à farine de La Chèze et moulin à tan et tannerie Allaire, puis moulins à farine Morel
Destinations maison, centre culturel
Parties constituantes non étudiées atelier de fabrication, bâtiment d'eau, bief de dérivation, logement patronal, bassin de retenue
Dénominations moulin à farine, moulin à tan, tannerie
Aire d'étude et canton Arrondissement de Saint-Brieuc - Chèze (La)
Hydrographies Lié le
Adresse Commune : Chèze (La)
Lieu-dit : route de Loudéac
Cadastre : sd B1 165 ; 1987 B1 62, 64, 65

Fondé en titre, le moulin à farine de La Chèze est vendu comme bien national le 6 juillet 1798. En 1832, M. Villalon, propriétaire des lieux, fait construire un second moulin, à tan. En 1845, la production du moulin à farine s'élève à 58500 kg de farine de froment, à 42000 kg de farine de seigle, à 17600 kg de farine d'avoine et à 46782 kg de farine de blé noir distribuées dans les cantons alentours. Le 4 décembre 1874, Ludovic et Bertrand Allaire, associés tanneurs, font l'acquisition de ces deux édifices. Le site, réglementé le 23 septembre 1881 et situé sur la rivière du Lié, comprend un moulin à farine, un moulin à tan destiné à réduire l'écorce de chêne en poudre, et une tannerie. En 1883, les ouvrages régulateurs se composent d'un déversoir entièrement maçonné, de 40 m de longueur, reliant le moulin à farine à la rive droite, et d'un vannage de décharge (doté de trois vannes), mesurant 4, 16 m de largeur, et situé dans le prolongement du coursier du moulin à tan jusqu'à la rive gauche. Le moulin à farine est transformé en "rebroussoir", bâtiment dans lequel les cuirs, après avoir séché, sont étirés et réduits à la même épaisseur avant d'être passés sous des compresseurs (gros cylindres actionnés par la roue hydraulique), puis recueillis sur des tablettes, et stockés. Le moulin à tan, équipé d'un marteau pilon pour durcir les cuirs plus épais, semble avoir été restauré en 1884 (date portée). En 1896, les frères Allaire sont autorisés à reconstruire l'atelier de la tannerie, également grange à écorce, situé le long de la rivière et à consolider son mur gouttereau en y accolant des contreforts de 1 m d'épaisseur. Cet atelier est destiné à la préparation des cuirs. La tannerie subit de plein fouet la crise de 1929 et ferme définitivement ses portes un an plus tard. De 1935 à 1965, les deux usines hydrauliques sont transformées en moulins à farine sous la direction de M. Morel. Actuellement, l'atelier de la tannerie dans lequel séchaient et étaient entreposées les écorces de chêne et de châtaignier, abrite le centre culturel des métiers de Bretagne dont l'objectif est la sauvegarde et la valorisation de l'artisanat. Les deux moulins ont été, quant à eux, restaurés, en maison. Vers 1880, le moulin à farine est actionnné par trois roues hydrauliques verticales à palettes et le moulin à tan par une roue hydraulique à augets.

Période(s) Principale : Temps modernes
Principale : 2e quart 19e siècle
Principale : 4e quart 19e siècle
Secondaire : 4e quart 19e siècle
Dates 1832, daté par travaux historiques
1884, daté par travaux historiques
1896, daté par travaux historiques

Les moulins de la Chèze sont situés sur la rive gauche de la rivière du Lié et consistent en deux bâtiments édifiés en moellons de schiste couverts de toits à longs pans en ardoises. Le moulin, daté de 1884, se caractérise par un essentage de planches placé dans la partie haute des murs gouttereaux. Le second moulin a été remanié lors de sa restauration en maison avec, notamment, l'adjonction d'un étage de comble. Le bâtiment de la tannerie proprement dite se situe à proximité ; de plan rectanglaire, il est édifié en moellons de schiste et est surmonté d'un toit à croupes en ardoises. Sa façade postérieure est régulièrement ponctuée de contreforts établis en 1896.

Murs schiste
moellon
Toit ardoise
Plans plan rectangulaire régulier
Étages étage en surcroît
Couvertures toit à longs pans
croupe
Énergies énergie hydraulique
produite sur place
Typologies moulin de type artisanal, de plan allongé, abritant souvent le logement du meunier à son extrémité (type A1)
États conservations établissement industriel désaffecté, restauré
Statut de la propriété propriété privée

Annexes

  • 20032207195NUCB : Mairie de La Chèze, Non coté.

    20032207217NUCB : Archives départementales des Côtes d'Armor, 16 S 5 (19).

    20032207216NUCB : Archives départementales des Côtes d'Armor, 16 S 5 (19).

    20032207189NUCB : Archives départementales des Côtes d'Armor, 16 S 5 (19).

    20032207214NUCB : Archives départementales des Côtes d'Armor, 84 S 17 (5).

    20032207213NUCB : Archives départementales des Côtes d'Armor, 84 S 17 (5).

    20032207204NUCB : Archives départementales des Côtes d'Armor, 84 S 17 (5).

    20032207211NUCB : Archives départementales des Côtes d'Armor, 84 S 17 (5).

    20032207219NUCB : Archives départementales des Côtes d'Armor, 84 S 17 (5).

    20032207210NUCB : Archives départementales des Côtes d'Armor, 16 S 5 (19).

    20032207212NUCB : Archives départementales des Côtes d'Armor, 16 S 5 (19).

    20032207202NUCB : Archives départementales des Côtes d'Armor, 16 S 5 (18).

    20032207215NUCB : Archives départementales des Côtes d'Armor, 84 S 17 (5).

    20032207209NUCB : Archives départementales des Côtes d'Armor, 84 S 17 (5).

    20032207194NUCB : Mairie de La Chèze, Non coté.

Références documentaires

Documents d'archives
  • AD Côtes d'Armor. Série M ; sous-série 6 M 927. Administration générale et économie (an VIII-1940). Statistiques : enquête sur les moulins à eau et à vent ; notice donnant la nature, la quantité et la valeur des matières premières employées et des produits, ainsi que le nombre des ouvriers et leur salaire. De Allineuc à Illifaut, 1848.

  • AD Côtes d'Armor. Série S ; sous-série 16 S : 16 S 5. Service hydraulique. Versant de l'Atlantique. Bassin de la Vilaine, rive droite : le Lié, an VII-1935.

  • AD Côtes d'Armor. Série S ; sous-série 84 S : 84 S 17 (5). Service hydraulique. Versant de l'Atlantique. Bassin de la Vilaine, rive droite : le Lié, 1863-1954.

Bibliographie
  • Le patrimoine des communes des Côtes d'Armor. Charenton-le-Pont : éditions Flohic, 1998, n°1, 639 p. (le Patrimoine des Communes de France).

    p. 169