Logo ={0} - Retour à l'accueil

Moulin à farine de l'Epine, actuellement maison (Plurien)

Dossier IA22002270 réalisé en 2003

Fiche

  • Cadastre ancien, 1812.
    Cadastre ancien, 1812.
  • Impression
  • Agrandir la carte
  • Parties constituantes

    • atelier de fabrication
    • bâtiment d'eau
    • logement patronal
Appellationsmoulin à farine de l'Epine
Destinationsmaison
Parties constituantes non étudiéesatelier de fabrication, bâtiment d'eau, logement patronal
Dénominationsmoulin à farine
Aire d'étude et cantonArrondissement de Saint-Brieuc - Pléneuf-Val-André
Hydrographiesdérivation de l' Islet
AdresseCommune : Plurien
Lieu-dit : Moulin de l'Epine
Cadastre : 1812 B2 150, 151 ; 1985 E3 444

Avant la Révolution, le moulin de l'Epine appartient à la famille Loz de Beaucours ; En 1812, il appartient à la famille Dagorne, qui possède également le moulin de Montafilan, situé juste en amont. En 1848, la production du moulin, dirigé par François Allouvry, s'élève à 36 000 kg de froment, 100 kg d'avoine et 1000 kg de blé noir. En 1886, il est acheté par le capitaine au long cours Valot. En raison des difficultés d'accès, Constance Valot, son épouse, abandonne le moulin en 1922. Le matériel de mouture et la roue hydraulique sont alors démontés et installés au moulin de Quélard, à Erquy (22), lui permettant ainsi de reprendre son activité alors stoppée. Actuellement, le moulin de l'Epine abrite une maison. A la fin du 18e siècle, le moulin est actionné par une roue hydraulique à aubes.

Période(s)Principale : Temps modernes
Principale : 19e siècle

Edifié en moellons de granite et de grès rose, l'édifice (initialement en rez-de-chaussée) compte un étage de comble aménagé dans les années 1970 lors de sa restauration en maison. Couvert d'un toit à longs pans en ardoises, il abritait le moulin dans sa partie sud et le logement du meunier dans sa partie nord. L'ancien coursier est toujours visible ; le bief de dérivation, quant à lui, a été comblé.

Mursgrès
granite
moellon
Toitardoise
Plansplan rectangulaire régulier
Étagesétage de comble
Couverturestoit à longs pans
Énergiesénergie hydraulique
produite sur place
Typologiesmoulin de type artisanal, de plan allongé, abritant souvent le logement du meunier à son extrémité (type A1)
États conservationsétablissement industriel désaffecté, remanié
Statut de la propriétépropriété privée

Annexes

  • 20032206518NUCB : Mairie de Plurien, Non coté.

    20032206554NUCB : Mairie de Plurien, Non coté.

Références documentaires

Documents d'archives
  • AD Côtes d'Armor. Série M ; sous-série 6 M 930. Administration générale et économie (an VIII-1940). Statistiques : enquête sur les moulins à eau et à vent ; notice donnant la nature, la quantité et la valeur des matières premières employées et des produits, ainsi que le nombre des ouvriers et leur salaire. De Plouha à Saint-Donan, 1848.

Bibliographie
  • AMIOT, Pierre. Histoire de mon village de Plurien (Fréhel) . sn, 1983.

    p. 389-401