Logo ={0} - Retour à l'accueil

Moulin à eau dit moulin de Frémeur (Guénin)

Dossier IA56001886 réalisé en 2002

Fiche

Dossiers de synthèse

Parties constituantes non étudiéesétang, digue, déversoir de fond, pont
Dénominationsmoulin
Aire d'étude et cantonBaud - Baud
Hydrographiesruisseau du moulin de Frémeur
AdresseCommune : Guénin
Lieu-dit : Frémeur
Cadastre : 1829 B1 118, 117, 116, 115, 114, 113 ; 1987 ZE 76, 77, 78, 73, 75, 18

Le moulin du Frémeur, dont on ne sait de quelle seigneurie il dépendait sous l'Ancien Régime, serait attesté au 15e siècle ; sur le plan cadastral de 1829, le moulin figure au débouché de l'étang de la retenue, derrière la digue, encadré de deux passages d'eau, indiquant la présence de deux roues ce que précise l'enquête sur les moulins à farine de 1809 : en activité, il possédait deux tournants verticaux et moulait du froment, du seigle, de l'avoine, du millet et du blé noir. Il semblerait qu'une troisième roue ait été ajoutée, mais elle n'est pas mentionnée en 1829.

Le bâtiment du moulin est construit à la fin du 15e siècle ou au début du 16e siècle. La date de 1781 portée sur la façade postérieure est sans doute une date de remaniement. Peut-être correspond-t-elle à la construction de l'appentis ajouté sur la façade antérieure. Le jour percé dans le pignon sud date du 17e siècle.

Le logis du meunier diffère sensiblement de son état actuel sur le plan cadastral de 1829, avec la suppression d'une soue en retour ; et ce qui tend à prouver sa reconstruction au moins partielle au début du 20e siècle d'après ses ouvertures et sa souche de cheminée ; Il ne semble pas antérieur au 18e siècle et la trace de l'ancien pignon se voit au pignon est. Il comporte une crèche contemporaine en alignement.

Un logis secondaire date de la 1ère moitié du 20e siècle. La remise à piliers qui n'est pas mentionnée sur le plan de 1829 date du 19e siècle.

Période(s)Principale : limite 15e siècle 16e siècle
Secondaire : 17e siècle, 4e quart 18e siècle
Principale : 19e siècle
Principale : 18e siècle , (?)
Principale : 1er quart 20e siècle
Dates1781, porte la date

Le moulin à farine est établi en fond de vallée. Il est constitué d'une retenue d'eau (étang) barrée par la digue et déversoir maçonné en pierre de taille, vannes d'amenée et deux roues par-dessus de part et d'autre du moulin. Le pignon sud du moulin est en partie construit en pierre de taille de granite dans sa partie basse. Chacun des pignons est consolidé par un contrefort. La façade est est percée d'une porte à linteau sur corbelets et d'un jour de comble ; une seconde porte est percée sur la façade postérieure (ouest). Des jours de comble à linteaux de bois sont percés dans le pignon nord. Le moulin est doté d'une cheminée sur le mur gouttereau antérieur. Le logis du meunier, en moellon de schiste est à fonctions multiples avec pièce unique et dépendance sous le même toit et soue en alignement. La remise sur piliers maçonnés est en moellon de granite.

Mursschiste
granite
moellon
pierre de taille
Toitardoise
Étagescomble à surcroît
Élévations extérieuresélévation à travées
Couverturestoit à longs pans
pignon couvert
Énergiesénergie hydraulique
Typologiesmoulin à retenue, à déversoir
Statut de la propriétépropriété privée
Intérêt de l'œuvreà signaler

Annexes

  • 20025603925NUCA : Archives départementales du Morbihan, 3P.

Références documentaires

Documents d'archives
  • A.D Morbihan. 9M8. 1809. Enquête sur les moulins à farine.

    p.