Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Minoterie Epivent-Le Besque ou de Robien ou grands moulins de Saint-Brieuc, 80 rue Jules Ferry (Saint-Brieuc)

Dossier IA22005339 réalisé en 2006

Fiche

  • Vue générale
    Vue générale
  • Impression
  • Agrandir la carte
  • Parties constituantes

    • atelier de fabrication
    • logement patronal

Dossiers de synthèse

Appellations minoterie Epivent-Le Besque ou Robien ou grands moulins de Saint-Brieuc
Parties constituantes non étudiées atelier de fabrication, logement patronal
Dénominations minoterie
Aire d'étude et canton Arrondissement de Saint-Brieuc - Saint-Brieuc
Hydrographies Pas Houa ou Gouédic le
Adresse Commune : Saint-Brieuc
Adresse : 80 rue Jules Ferry

Les bâtiments des grands moulins de Saint-Brieuc ont été élevés en 1910 par M. Epivent, industriel, et Le Besque, ancien élève de l'Ecole d'Agriculture de Beauvais, qui sera ensuite remplacé par son frère Georges. La projet initial prévoit d'écraser 90 quintaux de blé par jour, mais les fondateurs élèvent des bâtiments beaucoup plus conséquents, en prévidion de la croissance attendue. La progrssion est en effet important : la minoterie moud 120 quintaux par jour en 1912, 150 en 1915 et 300 en 1918. A cette époque, la minoterie est modernisée grâce à l'intervention de la maison de montage anglaise Robinson et Cie. Des silos à blés et un laboratoire pour contrôler la qualité de la production sont élevés. Pour la force motrice, le moteur à gaz pauvre est remplacé par une machine à vapeur de 100 ch. Dans les années 1920, un raccodement à la voie ferrée est construit. Il est à noter que l'usine hydro-électrique élevée à Saint Barthélémy par M. Epivent était avant tout destiné à fournir de l'électricité pour la minoterie. Le site est actuellement désaffecté.

Période(s) Principale : 20e siècle
Dates 1910, daté par source

La minoterie Epivent-Le Besque est un vaste bâtiment comprenant un rez-de-chaussée, deux étages carré et un étage de comble, bâti en moellon de granite et les encadrements de ses ouvertures sont en pierre de taille de granite. Il est couvert par un toit à longs pans en ardoise. Il comprenait à l'origine six travées, avec une partie réservée pour un éventuel agrandissement. Cette partie a été aménagée postérieurement et possède une travée de grandes fenêtres avec appui et linteau en béton. Enfin côté rue, un appentis comprenant rez-de-chaussée et un étage carré jouxte l'ensemble. Sa fonction d'habitation est évidente mais ne peut être raccordée directement à l'activité de la minoterie. Le long de la façade postérieure se trouve un petit bâtiment en pierre avec toit à lanterneau éclairé par de grandes baies.

Murs grès
granite
moellon
Toit ardoise
Étages 2 étages carrés, étage de comble
Élévations extérieures élévation à travées
Couvertures toit à longs pans
lanterneau
Typologies minoterie dite à l'américaine, de plan allongé, comptant au moins deux étages carrés (type D1)
États conservations établissement industriel désaffecté
Statut de la propriété propriété privée

Références documentaires

Bibliographie
  • AD Côtes d'Armor. Série 5 Bi 511. L'illustration économique et financière. Numéro spécial Les Côtes-du-Nord. Septembre 1926, n°8.

    p. 78-79.