Logo ={0} - Retour à l'accueil

Menhir la Pierre Longue (Noyal-sous-Bazouges)

Dossier IA35049647 réalisé en 1977

Fiche

Dossiers de synthèse

Appellationsdit Pierre Longue
Dénominationsmenhir
Aire d'étude et cantonPays de Fougères - Antrain
AdresseCommune : Noyal-sous-Bazouges
Lieu-dit : Landerosse

La présence de ce menhir sur le territoire de Noyal-sous-Bazouges témoigne d´une occupation humaine très ancienne qui remonte au-delà des Celtes. Les menhirs et autres mégalithes datent en effet de l´époque Néolithique (6000 à 2500 avant J.C.). Ce sont des lieux de cultes ou parfois simplement des indicateurs géographiques qui délimitent un territoire. Celui-ci est situé à la limite entre Bazouges-la-Pérouse et Noyal-sous-Bazouges. Il a été christianisé par l'ajout d'une croix en granite à son sommet. Durant l´époque mérovingienne (du 5e au 8e siècle), l´Église s´est élevée contre les pratiques païennes, encore bien présentes, en faisant disparaître de nombreux lieux sacrés. Pour les lieux qui ne pouvaient pas bouger, tels que les cours d´eau ou les menhirs, une christianisation s'est faite par l'élévation de croix ou de chapelles sur ces lieux. La christianisation du menhir de Landerosse pourrait donc dater de cette époque. D´après la légende, c´est le diable qui a abandonné la pierre en ce lieu lors d´un combat avec l´archange saint Michel. Contrarié par l´échec, il laissa là une pierre et en lança une deuxième très violemment de l´autre côté de Noyal-sous-Bazouges. On dit que cette deuxième pierre, visible à la Butte en Cuguen, est enfoncée de 10 mètres. La légende dit aussi qu´un trésor se cache au pied de ces pierres, mais que le curieux qui d'aventure se mettrait à creuser, pourrait se retrouver écrasé sous son poids.

Période(s)Principale : Préhistoire
Principale : Haut Moyen Age

Ce menhir, appelé « menhir de Landerosse » ou « la Pierre Longue », se situe en bordure de la route D796 qui mène à Bazouges-la-Pérouse, sur la limite nord-est de la commune. La pierre de granite mesure environ 6 mètres de haut et ses quatre faces planes sont orientées vers les points cardinaux. Elle est surmontée d´une petite croix monolithe également en granite.

Mursgranite
Mesuresh : 510.0
Statut de la propriétépropriété de la commune
Protectionsclassé MH, 1887
Précisions sur la protection

Menhir de Landes-Ros (cad. A 1333) : classement par liste de 1889.

Références documentaires

Bibliographie
  • BADAULT, Dominique. CHEVRINAIS, Jean-Claude. ANTRAIN et son canton. Chronique de la vie quotidienne 1880-1950. Editions Danclau, 1996.

  • BANÉAT, Paul. Le département d'Ille-et-Vilaine. Histoire, Archéologie, Monuments. Rennes : J. Larcher, 1927 ; reprint, Mayenne : Editions Régionales de l´Ouest, 1994.

    t. 2, p. 508-510
  • CHALMEL, Théodore. Monographie de la commune de Noyal-sous-Bazouges, Anciennes familles. Rennes, Imprimerie Simon, 1908.

    p. 42-43
  • CHALMEL, Théodore. Noyal-sous-Bazouges, Ille-et-Vilaine Rennes, 1939.

    p. 42-43
  • GUILLOTIN DE CORSON, Amédée. Pouillé historique de l'archevêché de Rennes. Rennes : Fougeray, Paris : René Haton, 1883, 1884, 1886.

    p. 357 à 361
  • L'architecture traditionnelle dans le canton d'Antrain. Association pour la Promotion du Patrimoine d'Antrain et de son Canton, 1985.

  • Le patrimoine des communes d'Ille-et-Vilaine. Paris : Flohic Editions, 2000. (Le patrimoine des communes de France).

    p. 62