Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Manoir, Pen Ar Voas (Lopérec)

Dossier IA29000006 réalisé en 1995

Fiche

Parties constituantes non étudiées cour, chapelle, four à pain, communs
Dénominations manoir
Aire d'étude et canton Parc Naturel Régional d'Armorique - Faou (Le)
Adresse Commune : Lopérec
Lieu-dit : Pen Ar Voas
Cadastre : 1844 F2 319 ; 1986 F2 824

Manoir construit au milieu du 16e siècle probablement pour la famille de Tréouret, puis acquis en 1713 par la famille de Blois de la Calande, date à laquelle le manoir est habité par une famille de métayers, les Le Cam. Le puits et le four à pain portent respectivement les dates 1719 et 1785. Les cheminées et les parties hautes (corniche, pignon) ont été refaites au 18e siècle. La chapelle, réparée en 1719 et 1768 et figurant sur le cadastre de 1844, a disparu, tout comme le portail et une partie des communs. Partie postérieure modifiée.

Période(s) Principale : milieu 16e siècle
Secondaire : 1er quart 18e siècle
Secondaire : 4e quart 18e siècle
Dates 1719, porte la date
1785, porte la date

Escalier en pierre disparu.

Murs schiste
pierre de taille
Toit ardoise
Étages 1 étage carré
Couvertures toit à longs pans
Escaliers escalier dans-oeuvre : escalier en vis sans jour
Typologies manoir à faux plan double en profondeur, tour d'escalier postérieure, passe plat
États conservations restauré
Techniques sculpture
Représentations armoiries
Précision représentations

Sujet : armes Blois de la Calande ? ; support : pignon nord.

Site inscrit des Monts d'Arrée (Site pluricommunal) : arrêté du 10/01/1966. Parmi une douzaine de lieux nobles attestés à Lopérec en 1536 mais généralement défigurés ou détruits, ce manoir avec une élévation principale en pierre de taille de schiste, a gardé en grande partie intacte son élévation principale. Les restaurations successives n´ont pas occulté la structure d´origine du 16e siècle qui se distingue par le faux plan double en profondeur, les salles superposées, l´emplacement d´un escalier en vis et un passe plat. Le déclassement en ferme en 1785 est propre à un grand nombre de demeures nobles, souvent corroboré par la disparition, comme ici, d´une chapelle et d´un portail monumental donnant accès à la cour. Au 18e siècle, la branche bretonne de la famille de l´écrivain Villiers de l´Isle-Adam y avait des attaches. Site inscrit des Monts d'Arrée (Site pluricommunal) : arrêté du 10/01/1966.

Statut de la propriété propriété privée
Sites de protection site inscrit, parc naturel régional