Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Manoir, le Pont d'Het (Saint-Jouan-des-Guérets)

Dossier IA35046862 réalisé en 2007

Fiche

Á rapprocher de

Parties constituantes non étudiées chapelle, ferme
Dénominations manoir
Aire d'étude et canton Ille-et-Vilaine - Saint-Malo Nord
Adresse Commune : Saint-Jouan-des-Guérets
Lieu-dit : le Pont d'Het
Cadastre : 1834 B2
Une date portée sur le linteau de la porte d'entrée du manoir atteste de son époque de construction. En effet, la date de 1670 est portée sur ce linteau ; elle est associée au monogramme du Christ (IHS). L'architecture des différents bâtiments témoigne en effet de cette époque de construction : toiture à croupes, façades rythmées par des travées, présence de deux pavillons à l'entrée de la cour. Ce manoir possédait une chapelle qui existe toujours au sud-ouest de la cour ; elle est datée de 1689. Par ailleurs, le cadastre de 1834 représente un colombier au nord de la cour. D'après Paul Banéat, ce manoir appartenait à la famille Sioc'han à la fin du 17e et au cours de la première moitié du 18e siècle. C'est probablement cette famille qui a fait construire les bâtiments actuels. Ces bâtiments ont très probablement remplacés des bâtiments plus anciens, ainsi, un manoir du Pont Hélen appartenait aux de Guitté en 1513 ; il s'agit probablement du même lieu. Au sud des bâtiments, en 1834, il existait deux points d'eau, un rectangulaire qui était peut-être un vivier et un circulaire à l'est du premier. L'architecture de ce lieu est très proche de celle de la Ville-ès-Offrants, situé dans la commune de Saint-Coulomb et daté de 1670 également. Ces exemples annoncent l'architecture des malouinières.
Période(s) Principale : 3e quart 17e siècle
Principale : 4e quart 17e siècle
Dates 1670, porte la date
1689

Le manoir est situé à l'extrémité est d'une rabine ; il possède un plan en U. Sa cour est fermée au sud-ouest par une chapelle ; par ailleurs, deux pavillons se trouvent au nord et au sud de la cour et en marquent l'entrée. Le manoir est construit en moellon de granite et de schiste ; les trois corps de bâtiments principaux sont couverts de toitures à croupes, surmontées d'épis de faîtage. Le corps de bâtiment central possède une façade percée de baies à encadrements en pierre de taille de granite. Ces baies sont organisées en trois travées. Le linteau de la porte centrale porte la date de 1670. Deux oculi se trouvent de part et d'autre de cette porte.

Murs granite
schiste
moellon
Toit ardoise

Données complémentaires architecture IP35

HYPOI sans objet
HYPOE éclaté
MURS1 granite ; schiste ; moellon
SCLE1 3e quart 17e siècle ; 4e quart 17e siècle
IAUT typicum
ICHR typicum
IESP typicum
ICONTX intégré
SEL sélection possible
Statut de la propriété propriété privée

Annexes

  • 20073508501NUCA : Archives départementales d'Ille-et-Vilaine

Références documentaires

Bibliographie
  • BANEAT, Paul. Le département d'Ille-et-Vilaine, Histoire, Archéologie, Monuments. Rennes : J. Larcher, 1929.

    p. 464-465 Région Bretagne (Service de l'Inventaire du patrimoine culturel)
  • SECRETARIAT D'ETAT A LA CULTURE. COMMISSION D'INVENTAIRE BRETAGNE. Les Malouinières. Vannes, Presses de l'Imprimerie Ouvrière Vannetaise, 1975.

  • INVENTAIRE GÉNÉRAL DES MONUMENTS ET DES RICHESSES ARTISTIQUES DE LA France, BARRIE, Roger, RIOULT, Jean-Jacques. Région Bretagne. Les malouinières - Ille-et-Vilaine. Rennes : Association pour l'Inventaire Bretagne, 1997, (Images du patrimoine, n°8).